Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

4C

Ling dao




> LOCALISATION

Chamfrault :

1,5 cun au-dessus du pli de flexion du poignet sur la face antérieure et interne de l’avant-bras sur le cubitus.

Soulié de Morant :

Face antérieure du poignet, sur la ligne du petit doigt, 4 TDD au-dessus de la paume, 2 TDD au-dessus de la tête du cubitus, à l’angle du rebord radial du cubitus et du tendon du cubital antérieur et du rebord inférieur d’une masse transverse, au bord cubital de l’artère cubitale , 2 TDD au-dessus de Tong li (5C), séparé de Jian li (5MC) par l’artère, le tendon du grand palmaire et les fléchisseurs, séparé par le cubital antérieur de Zhi zheng (7IG), au niveau de Lie que (7P).

Pékin :

Au bord cubital de la face antérieure du poignet, sur le côté externe du tendon cubital antérieur, à 1,5 cun au-dessus de Shen men (7C).

Shanghai/Duron-Borsarello :

Dans la gouttière cubitale, 1,5 cun au-dessus de Shen men (7C).

Nguyen van Nghi :

1,5 cun au-dessus de Shen men (7C), sur la face antéro-interne de l’avant-bras.

Dacheng :

1,5 cun en arrière du pli du poignet.

Sun Simiao :

À 1,5 cun du pli du poignet.

Jiayi jing :

III-26 : « Les seize points du shaoyin de main aux membres supérieurs »
在掌後一寸五分,或曰一寸。
« Il se situe à 1,5 pouce ou, selon une autre version, à 1 pouce en arrière de la paume. »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault/Dacheng :

0,3 cun selon Tongren.

Pékin :

Perpendiculaire, 0,3 à 0,5 cun.

Shanghai :

Perpendiculaire, 0,5 à 0,8 cun.

Nguyen van Nghi :

Verticale 0,5 à 0,8 cun.

Jiayi jing :

III-26 : « Les seize points du shaoyin de main aux membres supérieurs »
刺入三分,灸三壯。
« On le puncture à 0,3 pouce de profondeur et on y fait trois cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Agit sur coeur, hémicorps homolatéral (en le réchauffant), artères, larynx, dumai et renmai.

Nguyen van Nghi :

Point jing (經) du méridien, correspondant au mouvement « métal/poumon ».

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Nourrit le coeur.
Apaise l’Esprit.
Détend les tendons et assouplit les articulations.

Lingshu :

LS 6 : « Durée de vie, dur et mou » / Jiayi jing VI-6 : « Importante discussion sur l’examen de la forme corporelle à l’extérieur et à l’intérieur, des jeunes et des vieux, des gras et des maigres et sur la clarté d’esprit le matin et l’aggravation le soir chez les malades »
病在陽之陰者,刺陰之經
« Lorsque la maladie est dans le yin de yang, on puncture le [point] jing (passage) des yin1. »
1. Le Lingshu zhuzheng fawei dit : « Ceci veut dire que lorsque les six entrailles sont malades et que [la maladie] se situe dans les tendons et les os, on doit puncturer le [point] jing (passage) de yin.

Jiayi jing :

III-26 : « Les seize points du shaoyin de main aux membres supérieurs »
靈道者,金也 […] 手少陰脈之所行也,為經。
« Le [point] Ling dao (4C), c’est le métal […] Là circule le shaoyin de main, c’est le [point] jing de passage. »

Jean Marc Kespi :

Un des six points ling (2C, 4C, 24Rn, 18VB, 11TR, 10VG) répondant au cheminement transcendantal, à l’éveil spirituel de l’être. Ces points doivent être « travaillés de l’intérieur » et leur puncture ne peut traiter que des troubles consécutifs à un non éveil.

Jean Marc Eyssalet :

Actes du congrès de la FAFORMEC – Rouen 2010, p 25
Le deuil pris au sens large est le thème central autour duquel gravitent les traumatismes de l’âge adulte : avortements, séparations, licenciements agressent le corps sur le mode du deuil plus ou moins prononcé :
- Dans tous ces cas, on doit en explorer l’impact sur le système énergétique du Maître du Coeur et vérifier la sensibilité de son point xi : 4MC Xi men 郤門 « porte de la fissure ». On pense également à 14E Ku fang 庫房 « maison de l’arsenal » qui traite les conséquences d’un grand choc affectif et protège l’identité de cet ébranlement.
- Si le deuil est le point de départ d’un renoncement avec perte de vitalité et blocage abdominal, on peut penser au 7Rt Lou gu 漏谷 « suintement de la vallée » et à 15Rt Da heng 大橫 « grand transversal » qui disperse le froid abdominal après un grand choc.
- Dans d’autres cas, si le deuil engendre une révolte avec surexcitation, insomnie, tremblements nerveux, on peut associer 4MC au 10TR Tian jing 天井 « puits céleste » point he de dispersion du triple réchauffeur qui régularise l’excès de feu.
- Si le chagrin s’accompagne de peur et de mutisme, on pense au 4C Ling dao 靈道 « voie de l’efficace spirituel » point jing métal qu’on peut associer au 41E Jie xi 解谿 « torrent divisé » qui stimule le désir de vivre.


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault :

Sensation de froid aux os (d’après Cang, aiguille chauffée).

Soulié de Morant :

Glacé de froid jusqu’aux os, se réchauffe au feu, moitié opposée (tonifier).

Dacheng :

Froid aux os et à la moelle avec perte de chaleur.

Psychisme

Chamfrault :

Peur et tristesse. Gémissements.

Soulié de Morant :

Chagrin et peur surexcités (tonifier). Surexcitation morale. Hystérie (tonifier).

Pékin/Nguyen van Nghi :

Hystérie.

Roustan :

Hystérie. Schizophrénie.

Duron-Borsarello :

État dépressif.

Dacheng :

Tristesse. Frayeur. Tendance à la folie.

Sun Simiao :

Tristesse et peur.

Neurologie

Chamfrault :

Convulsions. Atonie brutale de la langue, devient brusquement muet.

Soulié de Morant :

Convulsions (tonifier).
Mutité soudaine.

Pékin/Roustan :

Névralgie cubitale.

Duron-Borsarello :

Difficulté pour parler. Bégaiement.

Dacheng :

Tendance à l’épilepsie. Spasmes des membres.
Aphonie brutale. Dysarthrie brutale.

Sun Simiao :

Convulsions et tiraillements.
Mutisme soudain, incapacité de parler.

ORL

Chamfrault :

Atonie brutale de la langue, devient brusquement muet.

Soulié de Morant :

Larynx opposé. Ne peut parler ; mutité soudaine. Si faiblesse, enflure (tonifier). Si douleur, inflammation ou contracture (disperser).

Duron-Borsarello :

Difficulté pour parler.

Dacheng :

Aphonie brutale.

Sun Simiao :

Mutisme soudain, incapacité de parler.

Cardiovasculaire

Chamfrault :

Douleur au coeur.

Soulié de Morant :

Coeur opposé : faiblesse (tonifier) ; contracté (disperser).
Artères, aorte, carotide opposées amples et dures (tonifier les contracte). Artères, aorte, carotide opposées molles et peu élevées (disperser). HTA (tonifier). Hypotension (disperser).

Pékin :

Angine de poitrine.

Dacheng/Roustan :

Douleurs précordiales.

Duron-Borsarello/Nguyen van Nghi/Sun Simiao :

Cardialgie.

Digestif

Chamfrault :

Nausées.

Soulié de Morant :

Estomac : vomissements secs (tonifier).

Dacheng :

Douleurs abdominales et vomiturition. Nausées.

Appareil locomoteur

Chamfrault :

Atrophie du coude ou névralgie.

Soulié de Morant :

Moitié du corps opposé. Tonifier réchauffe.
Main, pouce, doigts dorsaux et doigts palmaires. Coude médial.

Pékin :

Névralgie cubitale, arthralgie.

Roustan :

Névralgie cubitale.

Duron-Borsarello :

Crampes du coude.

Nguyen van Nghi :

Douleur de l’épitrochlée. Arthralgies.

Dacheng :

Relâchement articulaire du coude. Crampes du coude. Spasmes des membres.

Sun Simiao :

Contracture du coude. Engorgement de la région claviculaire.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Jiayi jing :

XII-11 : « Diverses maladies infantiles / SW 28 : « discussion générale sur le vide et le plein »
驚癇脈五,針手足太陰各五,刺經太陽者五,刺手足少陰經絡傍者一,足陽明一,上踝五寸刺三針。
« Dans les convulsions infantiles (驚癇 jingxian), on puncture les cinq méridiens suivants : les taiyin de main et de pied1, chacun cinq fois lorsqu’on puncture le méridien ; le taiyang2, cinq fois ; le shaoyin de main à côté du luo du méridien, une fois3 ; le yangming de pied4, une fois ; [le shaoyang de pied] à cinq distances au-dessus de la malléole5, trois fois. »
1. Seulement le taiyin de main selon Suwen et Taisu
2. 
Taiyang de pied selon Taisu et Wang Bingtaiyang de main selon Suwen zhuzheng fawei et Leijing.
3. Selon 
Wang Bing, il s’agit de Zhi zheng (7IG). Selon Leijing il s’agit du point jing (passage) du shaoyin de main nommé Ling tai (nom du 10VG !) ; le point jing (passage) du shaoyin de main se nomme Ling dao (4C). Selon Wu Kun : « lorsque l’on dit à côté de tel méridien, [cela signifie que] ce n’est ni le méridien, ni un point, [mais qu’il faut] traiter les sunluo ».
4. Point Jie xi (41E) selon 
Wang BingSuwen zhuzheng fawei et Leijing.
5. Le nom du méridien a été rajouté car, selon 
Wang Bing et Leijing, il s’agit du point Guang ming (37VB). Cependant, d’après Suwen zhuzheng fawei, il s’agit du point Zhu bin (9Rn).


> OBSERVATIONS