Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

6C

Yin xi



Noms secondaires

Shao yin xi


Tong guan


Shi gong



> LOCALISATION

Chamfrault :

0,5 cun au-dessus du pli du poignet, sur l’artère cubitale, à 0,5 cun de Shen men (7C).

Soulié de Morant :

Face antérieure du poignet, sur la ligne du petit doigt, à l’angle du rebord inférieur de la tête du cubitus et du rebord externe du tendon cubital antérieur, au rebord interne de l’artère cubitale, dans un creux, 1 TDD sous Tong li (5C), 1 large TDD au-dessus de Shen men (7C), séparé de Yang gu (5IG) par le cubital antérieur.

Pékin :

Au bord cubital de la face antérieure du poignet, sur le côté externe du tendon cubital antérieur, 0,5 cun au-dessus de Shen men (7C).

Shanghai/Nguyen van Nghi :

0,5 cun au-dessus de Shen men (7C).

Duron-Borsarello :

À 0,5 cun du pisiforme et à 0,5 cun sous 5C.

Dacheng :

0,5 cun en arrière du pli du poignet, sur une artère en arrière de la main.

Sun Simiao :

Sur l’artère après la paume de la main, à 0,5 cun du pli du poignet. C’est le point xi du shaoyin.

Jiayi jing :

III-26 : « Les seize points du shaoyin de main aux membres supérieurs »
手少陰,在掌後脈中,去腕五分(陰陽論註云當少指之後)。
« Le [point] xi du shaoyin de main1 se situe à l’endroit du pouls (脈 mai)2 en arrière de la paume à 0,5 pouce du poignet. » [Le commentaire de la "Discussion sur les catégories du yin et du yang" dit : en arrière de l’auriculaire]
1. Les commentaires anciens précisent qu’il s’agit du point Yin xi (6C). On peut penser qu’il y a une omission dans le texte car les caractères yin et xi sont les mêmes que dans les mots shaoyin et le [point] xi.
2. Il s’agit de l’artère cubitale.


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault/Dacheng :

0,3 cun selon Tongren.

Pékin :

Perpendiculaire, 0,3 à 0,5 cun.

Shanghai :

Perpendiculaire, 0,5 à 1 cun.

Nguyen van Nghi :

Verticale, 0,5 à 1 cun.

Jiayi jing :

- III-26 : « Les seize points du shaoyin de main aux membres supérieurs »
刺入三寸,灸三壯。
« On le puncture à 0,3 pouce de profondeur et on y fait trois cônes de moxa. »


VIII-1 (1) : « La transmission des maladies dans les cinq organes et les accès de frissons et de fièvre » / SW60 : « Discussion sur les creux osseux »
灸寒熱之法先取項大椎以年為壯數,次灸撅骨以年為壯數,視背陷者灸之,舉臂肩上陷者灸之,兩季脅之間灸之,外踝上骨之端灸之,足小指、次指之間灸之, 上陷脈灸之,外踝後灸之,缺盆骨上切之堅動如筋者灸之,膺中陷骨間灸之,掌束骨下灸之,臍下關元三寸灸之,毛際動脈灸之,臍下二寸分間灸之,足陽明跗上動脈灸之,上一灸之,取犬所嚙處灸
d’abord, on traite le [point] Da zhui (14VG) à la nuque, avec le nombre de cônes en fonction de l’âge ; ensuite, on fait des moxas au coccyx (橛骨 juegu)1 avec un nombre de cônes en fonction de l’âge ; on observe les points shu du dos (背俞 beishu) qui sont affaissés et on leur fait des moxas2 ; on lève le bras pour faire [apparaître] un creux sur l’épaule et on y fait des moxas [Jian yu (15GI) selon Leijing et les autres commentaires] ; on fait des moxas entre les deux côtes flottantes [Jing men (25VB) selon Leijing]* ; on fait des moxas à l’extrémité de la partie inférieure du péroné, au-dessus de la malléole externe [Yang fu (38VB) selon Leijing] ; on fait des moxas entre le 4ème et le 5ème orteil [Xia xi (43VB) selon Leijing] ; on fait des moxas sur le vaisseau affaissé au-dessous du mollet [Cheng shan (57V) selon Leijing]** ; on fait des moxas en arrière de la malléole externe [Kun lun (60V) selon Leijing] ; on palpe au-dessus de la clavicule, [il y a quelque chose de] dur qui bouge comme un tendon et on y fait des moxas [selon les commentaires anciens, il ne s’agit pas d’un point d’acupuncture mais d’un amas qu’il faut moxibuster là où il se trouve] ; on fait des moxas dans le creux entre les os au milieu de la poitrine [Tian tu (22VC) selon Leijing] ; on fait des moxas sous l’os du carpe au-dessus de la paume de la main [Yang chi (4TR) selon Leijing et Wang Bing ; Da ling (7MC) selon Suwen zhijie ; Yin xi (6C) selon Wu Kun] ; on fait des moxas au [point] Guan yuan (4VC) à trois distances au-dessous du nombril ; on fait des moxas sur l’artère (動脈 dongmai) à la frontière supérieure des poils du pubis [Qi chong (30E) selon Leijing] ; on fait des moxas à l’interstice [situé] à deux distances au-dessous du genou [San li (36E) selon Leijing] ; on fait des moxas [au point du] yangming de pied situé sur l’artère [située] sur le dessus du pied [Chong yang (42E) selon Leijing] ; on fait des moxas au vertex [Bai hui (20VG) selon Leijing] ; on traite par la moxibustion à l’endroit des morsures de chien avec trois cônes selon la méthode de moxibustion des maladies [causées par] les morsures de chien. Au total, il y a 29 localisations auxquelles il convient de faire de la moxibustion3. »
1. Jue gu désigne le coccyx. C’est là où se situe le point Wei lü, autre nom de Chang qiang (1VG).
2. Selon 
Leijing, « Les [points] shu du dos sont tous des points du méridien taiyang de pied. Les endroits affaissés sont ceux où le souffle du méridien est insuffisant, c’est pourquoi il faut faire des moxas ».
3. Selon 
Leijing, on ne compte pas les morsures de chien qui n’ont pas de localisation précise.
* Dans la traduction de NvN, il s’agirait du point Qi men (14F).
** Dans la traduction de Husson, il s’agirait du point Cheng jin (56V).


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Régit l’énergie de l’émotivité psychique.
Agit sur coeur, vésicule biliaire, estomac, gorge, face, épaule antérieure, membre supérieur antéro-interne et face dorsale.

Nguyen van Nghi :

Point xi du méridien à puncturer dans les cas d’entassement de l’énergie du coeur.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Harmonise le coeur et le shen.
Rafraîchit le sang nutritif. Arrête la transpiration. Élargit le thorax.
Selon Tai yi shen zhen :
Consolide la superficie (biao). Élimine le froid/chaleur.
Arrête la transpiration. Purifie le coeur. Calme la peur.

Suwen :

SW 59 : « Des demeures du qi »
Version de Chamfrault : « Le vaisseau du shaoyin du bras a le point Yin xi (6C) ».
Version de NvN : « L’énergie du shou shaoyin se manifeste de chaque côté à un point » [le commentaire de Wang Bing précise qu’il s’agit de Yin xi (6C)].

Jean Marc Kespi :

Point à puncturer dans toute obstruction d’une résonance shou shaoyin.

Jean Marc Eyssalet :

RFA n° 143 – 2010 : « Points xi et empreintes émotionnelles », p 28
« Yin xi 陰郤 « intervalle yin » (6C), est un point xi indiqué au cours des grandes peurs à caractère subit et violent ayant capacité à entraîner une intense sudation et parfois une inhibition de la parole. La transpiration à prédominance nocturne signe un vide de yin ou vide de sang du coeur. Il libère également les palpitations cardiaques mais on lui préfèrera Xi men (4MC) en cas de douleurs au coeur. »

Henning Strom :

RFA n° 143 – 2010 : « Explication des noms des points xi », p 15
Shao yin xi 少陰郤 « Point xi de shaoyin ».
Shi gong 石宮 « Palais de pierre ».
Commentaires :
Shaoyin est le plus profond des trois yin. Son point xi peut débloquer et mobiliser le plus profond, le plus caché, le plus intérieur du yin, et par suite il agit sur tout le yin. Le point est relié au coeur (feu souverain 君火 junhuo, élément feu d’expression yin), au shaoyin-chaleur ( feu prince, élément feu d’expression yin) et au shou shaoyin correspondant à la branche terrestre 午 wu (contact avec le ciel, midi l’heure du feu).


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault :

Troubles de l’énergie. Frissons. Céphalée. Vertiges. Sueurs nocturnes.

Soulié de Morant :

Fièvre par mauvais froid.
Émotivité de l’énergie physique causant excès ou insuffisance, coeur faible :
- Insuffisance par effroi de l’énergie : Manque de révolte, moments de faiblesse par crise, vertiges, évanouissements ; langue sans force, perte de voix, ne peut parler (flaccidité du muscle hypoglosse ?). Redoute le froid, frissons au bain. Estomac ne se vide pas. Pertes blanches.
- Excès : révolte d’énergie, crises de nerfs, gorge serrée ; douleur au coeur et à la poitrine, palpitations nerveuses, manque de souffle, plénitude de la poitrine. Nez bouché et congestionné ; saignement de nez. Estomac contracté, nausées violentes, vomissements de sang. Diarrhée violente. Sueurs nocturnes.

Pékin/Nguyen van Nghi/Dacheng/Roustan :

Sueurs nocturnes.

Duron-Borsarello :

Manque d’énergie. Maux de tête.

Dacheng :

Fièvre et frilosité.
Perte de connaissance.

Psychisme

Chamfrault :

Peur.

Soulié de Morant :

Crises de nerfs, gorge serrée (disperser).

Pékin/Nguyen van Nghi/Roustan :

Neurasthénie.

Duron-Borsarello :

Angoisse.

Nguyen van Nghi :

Asthénie psychique.

Dacheng :

Afflux énergétique avec frayeur.

Sun Simiao :

Frayeur avec désordre du souffle.

Neurologie

Soulié de Morant :

Perte de voix, ne peut parler (flaccidité du muscle hypoglosse ?).

Dacheng :

Perte de connaissance.

ORL

Chamfrault/Dacheng :

Épistaxis.

Soulié de Morant :

Nez bouché et congestionné ; saignement de nez (disperser).

Duron-Borsarello :

Hémorragie nasale.

Stomatologie

Chamfrault :

Atonie brutale de la langue.

Soulié de Morant :

Langue sans force (tonifier). Ne peut parler (flaccidité du muscle hypoglosse ?).

Dermatologie

Chamfrault/Pékin/Nguyen van Nghi/Roustan :

Sueurs nocturnes.

Soulié de Morant :

Sueurs nocturnes (disperser).

Pneumologie

Chamfrault/Duron-Borsarello :

Plénitude de la poitrine.

Soulié de Morant :

Manque de souffle, plénitude de la poitrine (disperser).

Roustan :

Tuberculose pulmonaire.

Dacheng :

Sensation de gonflement de la poitrine, plénitude thoracique.

Cardiovasculaire

Chamfrault :

Douleur au coeur. Palpitations nerveuses.

Soulié de Morant :

Douleur au coeur et à la poitrine, palpitations nerveuses (disperser).

Pékin :

Angine de poitrine. Palpitations.

Duron-Borsarello/Roustan :

Palpitations.

Nguyen van Nghi :

Cardialgie. Palpitations.

Dacheng :

Entassement énergétique du coeur. Douleurs précordiales.

Sun Simiao :

Cardialgie.

Digestif

Chamfrault :

Vomissements de sang. Hémorragie de l’estomac. Choléra avec contractures.

Soulié de Morant :

Estomac ne se vide pas (tonifier).
Estomac contracté, nausées violentes, vomissements de sang, diarrhée violente (disperser).

Duron-Borsarello/Sun Simiao :

Vomissements de sang.

Dacheng :

Hématémèse. Vomissements. Douleurs abdominales et diarrhée.

Gynécologie

Chamfrault :

Inflammation de l'utérus.

Soulié de Morant :

Pertes blanches (tonifier).

Appareil locomoteur

Soulié de Morant :

Tuberculose osseuse chez l'enfant (tonifier). Décalcification chez l'enfant (tonifier).
Épaule antérieure et membre supérieur antéro-interne.
Jambe antérieure. Pied dorsal.

Pédiatrie

Dacheng :

Inflammation osseuse chez l’enfant avec sueurs nocturnes (disperser).

Soulié de Morant :

Tuberculose osseuse chez l'enfant (tonifier). Décalcification chez l'enfant (tonifier).


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Jiayi jing :

VIII-1 (1) : « La transmission des maladies dans les cinq organes et les accès de frissons et de fièvre » / SW60 : « Discussion sur les creux osseux »
灸寒熱之法先取項大椎以年為壯數 […] 掌束骨下灸之 […] 凡當灸二十九處。
« La méthode de la moxibustion dans les frissons et la fièvre [est la suivante] : d’abord, on traite le [point] Da zhui (14VG) à la nuque, avec le nombre de cônes en fonction de l’âge […] On fait des moxas sous l’os du carpe au-dessus de la paume de la main1 […] Au total, il y a 29 localisations auxquelles il convient de faire de la moxibustion. »
1. Selon 
Leijing et Wang Bing, il s'agit de Yang chi (4TR). Selon
Suwen zhijie il s'agit de Da ling (7MC). Selon Wu Kun il s'agit de Yin xi (6C).

-
IX-3 : « Toux avec remontée du souffle produite par le pervers qui, se situant au poumon, aux cinq organes et aux six entrailles, les rend malades »
淒淒寒嗽,吐血,逆氣,驚,心痛,手陰主之。
« La sensation de froid glacial avec toux, crachement de sang, reflux du souffle, effroi, douleur précordiale relève du [point] xi du shaoyin de main1. »
1. Il s’agit du [point] Yin xi (6C).


> OBSERVATIONS