Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

18IG

Quan liao



Noms secondaires

Dui gu


Quan liao ou


(d'après Qian jin yao fang)

Quan jiao


(d'après Jiayi jing)

> LOCALISATION

Chamfrault :

Sur le bord inférieur de l’os malaire, dans un creux formé par sa réunion avec le maxillaire supérieur.

Soulié de Morant :

Sur la joue, à l’angle du rebord antérieur de la branche verticale du maxillaire et du rebord supérieur du masséter, environ 3 TDD au-dessus du rebord inférieur du maxillaire, 1 TDD en avant de Er men (21TR). L’énergie quitte ici le méridien d’intestin grêle pour passer par une branche qui suit la paupière inférieure, dans le méridien de vessie à Jing ming (1V), coin interne de l’oeil.

Pékin/Nguyen van Nghi :

Directement au-dessous de la commissure palpébrale externe de l’oeil, dans une dépression située au bord inférieur du zygoma.

Shanghai :

Au-dessous de l’angle externe de l’oeil, au bord inférieur de l’arcade zygomatique, au niveau de Ying xiang (20GI).

Duron-Borsarello :

À la verticale de la pupille, sur le bord inférieur de l’os malaire.

Dacheng :

Dans un creux au-dessous de l’os de la pommette.

Sun Simiao :

Dans une dépression au bord du zygoma.

Jiayi jing :

III-10 : « Les trente neuf points du visage »
顴窌,一名兌骨,在面骨下廉陷者中
« Le [point] Quan liao (18IG), qui s’appelle aussi Dui gu, se situe dans un creux à la partie inférieure de la pommette. »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault :

0,3 cun pour Suwen ; 0,2 cun pour Tongren. Moxas interdits.

Pékin :

Perpendiculaire, 0,3 à 0,5 cun.

Shanghai :

Oblique, 1 à 1,5 cun.

Nguyen van Nghi :

Oblique, 0,5 à 1 cun.

Dacheng :

0,3 cun selon Suwen zhu ; 0,2 cun selon Tongren.

Jiayi jing :

III-10 : « Les trente neuf points du visage »
刺入三分。
« On le puncture à 0,3 pouce de profondeur. »


> FONCTIONS

Chamfrault/Soulié de Morant/Duron-Borsarello :

Point de réunion avec SSYg/TR.

Soulié de Morant :

L’énergie quitte ici le méridien d’intestin grêle pour passer par une branche qui suit la paupière inférieure, dans le méridien de vessie à Jing ming (1V), coin interne de l’oeil.
Agit sur intestin grêle, vessie, paupière inférieure, larynx.

Nguyen van Nghi :

Point qui envoie un vaisseau vers Jing ming (1V) pour constituer avec le méridien ZTYg/V le système énergétique taiyang.
Réunion des 3 tendino-musculaires yang de pied.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Disperse le vent. Calme les douleurs.
Vivifie les luo. Perméabilise les méridiens.

Lingshu :

LS 13 : « les tendons des méridiens » / Jiayi jing II-6 : « Les tendons des méridiens »
足陽明之筋,起於中三指 [] 至缺盆而結,上頸,上挾口,合于頄,下結於鼻,上合於太陽。太陽為目上網,陽明為目下網;其支者,從頰結於耳前。
« Le tendon du yangming de pied commence au troisième orteil1 […] arrive au creux sus-claviculaire et s’y noue, monte au cou et des deux côtés de la bouche, s’unit aux pommettes, descend se nouer au nez et remonte s’unir au [tendon de] taiyang. Le [tendon de] taiyang forme le bord de la paupière supérieure (目上綱 mushanggang) et le [tendon] de yangming le bord de la paupière inférieure (目下綱muxiagang)2. Une branche part de la joue se nouer devant l’oreille. »
1. Textuellement « au troisième doigt du milieu ». Les exégèses de cette expression divergent. Le Leijing dit : « Le troisième doigt du milieu signifie le troisième orteil, à côté du [point] Li dui (45E) ». Le Taisu l’interprète comme les trois orteils du milieu. Le Zhuzheng fawei considère qu’il s’agit du deuxième orteil et que le tendon se lie ensuite au troisième orteil.
2. Dans le texte correspondant du 
Lingshu et du Leijing, au lieu de 目上綱 mushanggang, il y a 目上網 mushangwang qui signifie : « filet de paupière supérieure ». Il faut noter que les caractères gang et wang se ressemblent beaucoup dans l’écriture non simplifiée et une erreur ancienne de recopiage n’est pas à exclure.
Le 
Leijing dit : « [Ce tendon] monte du creux sus-claviculaire au point en ying (9E) au milieu du cou. Ensuite, il monte le long du bord du maxillaire inférieur et sur la joue des deux côtés de la commissure labiale puis rencontre le yangqiao au [point] Di cang (4E). Il monte se réunir au [point] Quan liao (18IG), descend pour se nouer à côté du nez, remonte au point Jing ming (1V) s’unir au [tendon du] taiyang de pied. Les tendons fins du taiyang se dispersent au-dessus de l’oeil, c’est pourquoi on l’appelle le filet de la paupière supérieure (目上綱 mushanggang). Les tendons fins du yangming se dispersent au-dessous de l’oeil, c’est pourquoi on l’appelle le filet de la paupière inférieure (目下綱muxiagang). »

Jiayi jing :

III-10 : « Les trente neuf points du visage »
手少陽、太陽之會。
« C’est [un point de] rencontre du shaoyang et du taiyang de main. »

Jean Marc Kespi :

Ce point répond à l’accélération du yang qui, mis en mouvement dans la région auriculaire, gagne la bouche et le nez. Il faut donc le puncturer pour accélérer le yang au niveau de l’oeil et de la pommette, sa stagnation entraînant "blépharospasme incessants de", "névralgie au trijumeau" et "paralysie faciale avec coin de bouche tombant par âge ou fatigue".
Remarquons la connotation motrice de ces troubles. On comprend que ce point soit réunion avec shaoyang – mise en mouvement du yang

Bernard Cygler :

Connaissance de l’acupuncture : Intestins, labyrinthes et métamorphoses – 2008
Quelles que soient les différentes traductions de Quan liao, c’est la « pommette » qui est concernée, l’os malaire dont il est dit qu’il est « l’enracinement des os » ; c’est là que s’enracine ce qui est reçu du Ciel antérieur. Lingshu 46 : « L’os malaire est dit à l’origine des os. Lorsque l’os malaire est grand, les os sont grands. Lorsque l’os malaire est petit, les os sont petits » […] La pommette est en correspondance symbolique avec les épaules. Comme les épaules qui « soutiennent » l’extrémité céphalique, Quan liao pourrait-il « soutenir » le visage en étant le pendant de la pyramide nasale et contribuant ainsi à l’harmonie de la face ?


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault/Dacheng :

Face rouge.

Neurologie

Chamfrault/Dacheng :

Déviation de la bouche.

Soulié de Morant :

Névralgie faciale. Paralysie faciale, déviation de la bouche, ne peut fermer les paupières.

Pékin/Nguyen van Nghi/Roustan :

Paralysie faciale. Névralgie du trijumeau.

Roustan :

Contracture des muscles faciaux.

Duron-Borsarello :

Névralgie du trijumeau. Crampes de la face.

Sun Simiao :

Paralysie faciale douloureuse. Paralysie faciale avec incapacité de parler. Crainte du vent et du froid, le patient ne peut mâcher.

Ophtalmologie

Chamfrault :

Sclérotiques jaunes. Les yeux remuent sans cesse.

Soulié de Morant :

Blépharospasme incessant. Paupière inférieure.

Duron-Borsarello :

Spasmes des paupières.

Nguyen van Nghi :

Spasmes des paupières. Sclérotiques jaunes. Oedème sous les yeux.

Dacheng :

Presbytie. Spasmes des paupières. Sclérotiques jaunes. Oedème sous les yeux.

Sun Simiao :

Conjonctivite avec ictère.

Stomatologie

Chamfrault/Dacheng :

Odontalgie.

Soulié de Morant :

Coins de bouche tombant par âge ou fatigue.

Pékin :

Odontalgie et névralgie du trijumeau.

Duron-Borsarello :

Odontalgie du maxillaire supérieur.

Sun Simiao :

Odontalgie des molaires et prémolaires et sensibilité au froid. Crainte du vent et du froid, le patient ne peut mâcher.

Digestif

Chamfrault/Nguyen van Nghi/Dacheng :

Sclérotiques jaunes.

Sun Simiao :

Conjonctivite avec ictère.

Appareil locomoteur

Soulié de Morant :

Déviation de la colonne ? opposée.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Jiayi jing :

- X-2 (2) : « Le vent provoqué par le yang atteint par la maladie »
口僻,顴及齦交、下關主之。
« La déviation de la bouche relève du [point] Quan liao (18IG) ainsi que des [points] Yin jiao (28VG) et Xia guan (7E). »

- XI-9 (2) : « Les abcès et les abcès térébrants provoqués par le souffle froid qui se loge dans les méridiens et les luo ainsi que la lèpre et l’eczéma aigu provoqués par le vent qui s’accumule »
腫唇癰,顴窌主之。
« Le gonflement du rebord orbitaire inférieur et l’abcès aux lèvres relèvent du [point] Quan liao (18IG). »

- XII-4 : « Maladies oculaires provoquées par l’atteinte des méridiens (脈 mai) taiyang et yangming de pied et shaoyang de main »
目赤黃,顴主之。
« Les yeux rouges et jaunes relèvent du [point] Quan liao (18IG). »

- XII-6 : « Maladies de la bouche et des dents provoquées par l’atteinte des méridiens (脈 mai) yangming de main et de pied » / LS 21 : « Maladies du froid et de la chaleur »
齒痛,顴及二間主之。
« Les douleurs dentaires relèvent des [points] Quan liao (18IG) et Er jian (2GI). »


> OBSERVATIONS