Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

8V

Luo que ou



Noms secondaires

Qiang yang


Nao gai



> LOCALISATION

Chamfrault :

1,5 cun derrière Tong tian (7V), à 1,5 cun de la ligne médiane.

Soulié de Morant :

Un peu en arrière et en dehors du sommet de la tête, , 1 large TDD de chaque côté de la ligne médiane, juste en avant de la suture occipito-pariétale, sur le pariétal, au rebord interne d’une petite saillie osseuse, dans un creux, 1 large TDD en arrière de Tong tian (7V), 1 large TDD de chaque côté de Bai hui (20VG), 2 larges TDD en dedans de Cheng ling (18VB). Point suivant : Yu zhen (9V) en arrière de la tubérosité externe.

Pékin/Nguyen van Nghi/Dacheng/Sun Simiao :

1,5 cun en arrière de Tong tian (7V).

Shanghai :

1,5 cun en arrière de Tong tian (7V) et 3 cun en arrière de Cheng guang (6V).

Duron-Borsarello :

À 1,5 cun de Tong tian (7V) et à 1,5 cun de dumai.

Jiayi jing :

III-3 : « Les dix points à la tête sur la ligne droite [située] à 1,5 pouce de chaque côté du dumai jusqu’au [point] Yu zhen (9V) »
絡卻,一名強陽,一名腦蓋,在通天後一寸三分。
« Le [point] Luo que (8V), qui s’appelle aussi Qiang yang et Nao gai, se situe à 1,5 pouce en arrière du [point] Tong tian (7V). »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault :

D’après Suwen, 0,3 cun pendant 7 respirations.

Pékin/Shanghai :

Oblique, 0,3 à 0,5 cun.

Nguyen van Nghi :

Sous-cutané, oblique, 0,3 à 0,5 cun.

Dacheng :

D’après Suwen zhu, 0,3 cun pendant 5 respirations.

Jiayi jing :

III-3 : « Les dix points à la tête sur la ligne droite [située] à 1,5 pouce de chaque côté du dumai jusqu’au [point] Yu zhen (9V) »
刺入三分,留五呼,灸三壯。
« 0,3 pouce de profondeur et on laisse l’aiguille pendant 5 expirations. On y fait 3 cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Agit sur vessie, muscles du cou latéral, nuque, omoplate, épaule postérieure, membre supérieur postérieur, genou, oreille, oeil.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Disperse le vent, purifie la chaleur.
Clarifie la tête et la vue. Ouvre les orifices. Perméabilise les barrières (關 guan).

Jiayi jing :

III-3 : « Les dix points à la tête sur la ligne droite [située] à 1,5 pouce de chaque côté du dumai jusqu’au [point] Yu zhen (9V) »
足太陽脈氣所發。
« Le souffle du méridien taiyang de pied s’y déploie. »

Jean Marc Kespi :

Ce point extrait le yang endocrânien, yang qui, d’une part, est à ce point originel avant de devenir shaoyang puis yangming et d’autre part ouverture spatiale du yang endocrânien vers l’extérieur (niveau taiyang).
Sa symptomatologie nous dit :
- le blocage du yang dans l’endocrâne : "refoulement de soucis, idées fausses, sans joie, dépression, état d’absence, surexcitation, fugue, marche follement". Remarquons comment le blocage d’un mouvement énergétique entraîne dans le même temps des manifestations psychiques et somatiques et la manière dont nous sont signifiées la non sortie du yang (dialectique qualitative) avec "refoulement, …" et sa non ouverture vers l’extérieur avec la plénitude endocrânienne.
- Et au niveau des orifices de l’endocrâne : "vertiges", "troubles de la vue", "tout semble mal éclairé", "bourdonnements, surdité".
Pourquoi l’abdomen est-il gonflé ?
Il faut donc puncturer ce point dans les plénitudes de yang endocrânien dues à l’obstruction d’un de ces deux mécanismes.


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault/Dacheng/Roustan :

Vertiges.

Soulié de Morant :

Maladies de la vitalité.
Tête tournant.

Pékin :

Douleur du vertex.

Nguyen van Nghi :

Céphalée.

Psychisme

Chamfrault :

Folie. Le malade court. État de stupeur, d’absence.

Soulié de Morant :

Refoulement de soucis. Idées fausses, sans joie.
Dépression. Ou surexcitation, fugue, marche follement.

Dacheng :

Tristesse. Affolement.
Attitude incohérente (besoin de courir, marche sans cesse).

Sun Simiao :

État confus et mélancolique.

Neurologie

Chamfrault :

Convulsions.

Roustan :

Paralysie faciale.

Duron-Borsarello :

Épilepsie.

Dacheng :

Contractures, spasmes ou relâchement des membres.

Sun Simiao :

Convulsions. Épilepsie avec vomissements. Épilepsie procursive (avec envie de courir). Le patient se lève un moment puis tombe à la renverse.

Ophtalmologie

Chamfrault :

Héméralopie. Obstacle intraoculaire à la vue (cataracte ?). Ne voit rien.

Soulié de Morant :

Pupille aveugle. Voile interne, ne voit rien ? Tout semble mal éclairé.

Duron-Borsarello :

Maladie des yeux.

Dacheng :

Presbytie. Glaucome. Perte de la vue.

Sun Simiao :

Cécité.

ORL

Chamfrault :

Bourdonnements.

Soulié de Morant :

Bourdonnements ? Surdité.

Pékin :

Rhinite. Épistaxis.

Roustan :

Rhinite.

Duron-Borsarello :

Maladies des oreilles.

Nguyen van Nghi :

Rhinite. Obstruction nasale. Épistaxis.

Dacheng :

Vertiges et acouphènes.

Pneumologie

Soulié de Morant :

Ne peut respirer (par plénitude).

Pékin/Nguyen van Nghi :

Bronchite chronique.

Duron-Borsarello :

Dyspnée.

Sun Simiao :

Engorgement et ballonnement abdominal avec gêne respiratoire.

Digestif

Chamfrault :

Ventre gonflé.

Soulié de Morant :

Gonflement abdominal, plénitude abdominale.

Roustan :

Vomissements.

Dacheng :

Ballonnement abdominal.

Sun Simiao :

Engorgement et ballonnement abdominal avec gêne respiratoire.

Appareil locomoteur

Soulié de Morant :

Cou latéral et nuque jusqu’à omoplate : tous muscles.
Épaule postérieure, membre supérieur, face postérieure.
Genou antérieur, cuisse inférieure et jambe supérieure.

Duron-Borsarello :

Crampes du trapèze et des muscles de la nuque.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Lingshu :

LS 24 : « Perturbation de la circulation de l’énergie »
厥頭痛,貞貞頭重而痛,寫頭上五行,行五,先取手少陰,後取足少陰。
« Dans les céphalées par jue où la douleur est fixe (zhenzhen) et la tête lourde et douloureuse, on disperse les [points] des cinq rangées sur la tête, [chaque] rangée [ayant] cinq [points]. On traite d’abord le shaoyin de main, puis le shaoyin de pied1. »
1. Le Leijing précise que les 25 points à la tête font partie des 59 points (voir Lingshu 23) dont on se sert pour traiter les maladies fébriles. On les traite ici pour disperser la chaleur des méridiens yang, après quoi, on disperse le méridien du cœur et on tonifie le méridien du rein.
Remarque : Les interprétations de ce texte varient selon les auteurs :

- Pour Chamfrault, il faut puncturer « d’abord les cinq points de la tête du méridien zu taiyang Wu chu (5V), Cheng guang (6V), Tong tian (7V), Luo que (8V) et Yu zhen (9V), puis les points des méridiens shou shaoyin et zu shaoyin ».
- Pour Ming Wong, les céphalées sont accompagnées de vertiges (!) et se traitent en dispersant « les cinq lignes sur le dessus de la tête, c’est-à-dire les cinq points d’acupuncture sur les méridiens du sommet de la tête. Il faut d’abord puncturer le shou shaoyin et ensuite le zu shaoyin ».
- Pour NvN « Dans les céphalées causées par l’afflux (jue) se caractérisant par de violentes douleurs à localisation fixe, il est conseillé de disperser les cinq lignes au-dessus de la tête, c'est à dire les cinq points de chaque ligne » tout en précisant que, d’après Zhang Shi, « les cinq lignes crâniennes désignent la ligne médiane et ses cinq points (23VG à 19VG), la 2ème ligne (latérale) et ses cinq points (soit 10 pour les deux côtés) (5V à 9V) et la 3ème ligne (latérale) et ses cinq points (soit 10 pour les deux côtés) (16VB à 19VB) », points qui font partie du groupe des 59 points.

Jiayi jing :

- VII-1 (2) : « Atteintes par le froid et maladies fébriles produites par l’affection des six méridiens » / SW 61 : « Les points des eaux et des chaleurs » / LS 23 : « Maladies fébriles »
Selon Lingshu, « ce que l’on appelle les 59 punctures [sont] : sur les côtés interne et externe des deux mains, il y en a trois de chaque [côté], soit [douze] points en tout [c’est à dire Shao shang (11P), Zhong chong (9MC), Shao chong (9C) du côté interne et Shao ze (1IG), Guan chong (1TR), Chang yang (1GI) du côté externe]. Aux intervalles des cinq doigts1, il y en a un à chaque [intervalle], soit huit points en tout [c’est à dire Hou xi (3IG), Zhong zhu (3TR), San jian (3GI), Shao fu (8C)] ; il en est de même aux pieds [c’est à dire Shu gu (65V), Zu lin qi (41VB), Xian gu (43E), Tai bai (3Rt)]. [Au-dessus du front], à 1 pouce à l’intérieur des cheveux, il y en a trois de chaque [côté], soit six [points] en tout [c’est à dire Wu shu (5V), Cheng guan (6V), Tong tian (7V)]. Plus loin, à trois pouces à l’intérieur des cheveux, il y en a cinq de [chaque] côté, soit dix [points] en tout [c’est à dire Lin qi (15VB), Mu chuang (16VB), Zheng ying (17VB), Cheng ling (18VB), Nao kong (19VB)]. En avant et en arrière de l’oreille, au-dessous de la bouche, il y en a un à chaque endroit qui, avec celui du milieu de la nuque, en fait six en tout [c’est à dire Ting hui (2VB), Wan gu (12VB), Cheng jiang (24VC), Ya men (15VG)]. Il y en a un au vertex [c’est à dire Bai hui (20VG)], un au [point] Xin hui (22VG), un à chaque bord des cheveux [selon Leijing, il s’agit de deux points : l’un au bord des cheveux en avant, c’est à dire Shen ting (24VG) et l’autre en arrière, c’est à dire Feng fu (16VG)], un au point Lian quan (23VC), deux au point Feng chi (20VB) et deux aux [points] Tian zhu (10V) ».
« Le Suwen dit : " Les 59 [points] sont les suivants : cinq points sur [chacune des] cinq lignes de la tête2 pour disperser par le haut le reflux de la chaleur de tous les yang. [Les points] Da zhui (14VG), Ying shu (1P), Que pen (12E), Bei shu (12V)* servent tous les huit à disperser la chaleur du thorax. [Les points] Qi chong (30E), San li (36E), Ju xu shang lian (37E) et Ju xu xia lian (39E) servent tous les huit à disperser la chaleur de l’estomac. [Les points] Yun men (2P), Yu gu (15GI), Wei zhong (40V) et Sui kong (11Rn)** servent tous les huit à disperser la chaleur des quatre membres. Les cinq [points] situés des deux côtés des points shu [du dos] des cinq organes [Po hu (42V), Shen tang (44V), Hun men (47V), Yi shu (49V) et Zhi shi (52V)] servent tous les dix à disperser la chaleur des cinq organes. Ces 59 [points] sont à gauche et à droite [des points importants pour guérir les maladies] fébriles." »
1. Selon le Leijing, il s’agit des points situés en arrière des articulations métacarpo-phalangiennes.
2. Le Leijing précise : « les cinq lignes de la tête indiquent les cinq trajets des méridiens, le 
dumai, les deux taiyang de pied et les deux shaoyang de pied. Les cinq points sont respectivement : Shang xing (23VG), Xin hui (22VG), Xian ding (21VG), Bai hui (20VG) et Hou ding (19VG) ; Wu chu (5V), Cheng guan (6V), Tong tian (7V), Luo que (8V) et Yu zhen (9V) ; Lin qi (15VB), Mu chuang (16VB), Zheng ying (17VB), Cheng ling (18VB) et Nao kong (19VB) ; soit 25 points en tout. »
* 背輸 Bei shu est un nom secondaire des points 11V, 12V et 15V. Il s’agit ici du 12V.
** 髓空 Sui kong est un nom secondaire des points 11Rn et 2VG.


- XI-2 : « Folie furieuse et épilepsie provoquées par un jue yang et une grande frayeur »
癲疾僵仆,目妄見,恍惚不樂,狂走瘈瘲,絡卻主之。
« L’épilepsie avec chute syncopale toute raide, hallucinations visuelles, confusion et mélancolie, [malade] qui court comme un fou et convulsions relève du [point] Luo que (8V) ».


> OBSERVATIONS