Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

34V

Xia liao



Noms secondaires

Yao kao jiao


Xia jiao


(d'après Jiayi jing)

> LOCALISATION

Chamfrault/Shanghai/Duron-Borsarello/Nguyen van Nghi :

Au niveau du 4ème trou sacré.

Soulié de Morant :

Bas du sacrum, 1 TDD au-dessus du rebord inférieur, proche des apophyses épineuses, 1 large TDD en dedans du rebord externe, dans un creux, 1 TDD sous Zhong liao (33V), 2 larges TDD au-dessus de Hui yang (35V), 1 large TDD en dedans de Bai huan shu (30V).

Pékin :

Dans le 4ème trou sacré, à mi-distance du point Bai huan shu (30V) et du dumai.
Méthode simplifiée pour localiser les quatre liao : mettre le bout de l’index à mi-distance entre le point Xiao chang shu (27V) et la ligne médiane de la colonne vertébrale et celui de l’auriculaire sur la base du coccyx. Laisser le médius et l’annulaire appuyer sur la peau, les 4 doigts étant équidistants. Ainsi, le point touché par le bout de l’index est le point Shang liao, par celui du médius, le Ci liao, par celui de l’annulaire, le Zhong liao et par celui de l’auriculaire, le Xia liao.

Dacheng :

Dans un creux du 4ème "os vide" (4ème trou sacré).

Sun Simiao :

Au niveau du 4ème trou sacré, de chaque côté de la colonne.

Jiayi jing :

III-8 : « Les quarante-deux points du dos qui vont de la 1ère vertèbre jusqu’à la dernière et qui sont situés à 1,5 pouce de chaque côté de l’épine dorsale »
下中窌在第四空俠脊者中。
« Le [point] Xia liao (34V se situe dans le 4ème trou [sacré] dans un creux des deux côtés de l’épine dorsale. »

Suwen :

SW60 : « Des creux osseux »
在腰尻分間。
« Les huit trous sacrés sont répartis entre les lombes et le coccyx. »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault :

0,2 cun pendant 10 respirations pour Tongren.

Pékin :

Perpendiculaire, 1 à 1,5 cun.

Nguyen van Nghi :

Verticale, 0,5 à 0,9 cun.

Dacheng :

Selon Tongren, 0,2 cun pendant 7 respirations.

Jiayi jing :

III-8 : « Les quarante-deux points du dos qui vont de la 1ère vertèbre jusqu’à la dernière et qui sont situés à 1,5 pouce de chaque côté de l’épine dorsale »
刺入二分,十呼,灸三壯(銅人經云針入三分)。
« On puncture le [point] Xia liao (34V) à 2 pouces de profondeur et on laisse l’aiguille pendant 10 expirations. On y fait 3 cônes de moxa. » [Le "Classique de l’homme de bronze" dit : l’aiguille pénètre à 0,2 pouce.]


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Les derniers travaux de SdM semblaient démontrer que les points 31, 32, 33 et 34V pouvaient être rattachés au dumai, entre les points 2VG et 3VG.
Agit sur vessie, coeur, organes sexuels, rein, lombes, chaleur, sécheresse.

Shanghai :

Traite le réchauffeur inférieur.
Tonifie les lombes.

Nguyen van Nghi :

Les baliao possèdent des propriétés régulatrices des régions pelviennes et lombaires et ont le pouvoir d’éliminer l’énergie perverse (froid et chaleur) de ces régions.

Auteroche :

Régularise les menstruations. Vivifie le sang.
Fait évacuer urines et fécès.
Métamère S3.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Régularise les menstruations.
Calme les douleurs.
Régularise les deux fonctions d’élimination.

Suwen :

- SW 60 : « Dissertation sur les trous osseux » (Traduction NvN)
髓空:在腦後三分,在顱際銳骨之下,一在齦基下;一在項後中復骨下;一在脊骨上空,在風府上。脊骨下空,在尻骨下空;數髓空,在面俠鼻;或骨空在口下,當兩肩。兩髆肩空,在髆中之陽。臂骨空,在臂陽去踝四寸兩骨空門間。股骨上空,在股陽出上膝四寸。骨空,在輔骨之上端。股際骨空,在毛中動下。尻骨空,在髀骨之後,相去四寸。
« Les "trous des moelles" sont répartis dans les régions suivantes1 : un à trois pouces en arrière du cerveau au-dessous de l’os pointu2, un sous le yinji (gencive inférieure)3, un derrière la nuque au rachis cervical4, un au-dessus de Feng fu 16VG)5, un en bas du rachis au trou inférieur du coccyx6, plusieurs à la face et près du nez7, un sous la bouche à hauteur de l’épaule8, deux à la face externe de l’épaule9, Un à la face externe de l’avant-bras à 4 pouces du poignet10, un à la face antéro-externe de la cuisse à 4 pouces au-dessus du genou11, un au condyle externe au-dessus du péroné12, un au fémur dans les poils du pubis sous l’artère13, quatre au sacrum à 4 pouces en arrière de la hanche14. Les moelles osseuses proviennent de l’action d’imprégnation réciproque de l’intérieur et de l’extérieur. Les os plats n’ont pas de cavités médullaires, mais ils possèdent des vaisseaux sanguins qui jouent le rôle d’inhibition ; c'est pourquoi ils n’ont pas de "trous des moelles" ».
1. Les « trous des moelles »portent aussi le nom de « trous osseux ». Ce sont des lieux d’un échange constant entre le xueqi (sang/énergie) de l’extérieur et le jingqi (quintessence énergétique de l’intérieur des os.
2. Il s’agit de Feng fu (16VG) situé au-dessous de la protubérance occipitale (os pointu).
3. Il s’agit de Cheng jian (24VC) au milieu du sillon mento-labial. 
Zhang Jing Yue précise : « Le milieu de la gencive supérieure est le précise : « Le milieu de la gencive supérieure est le Yin jiao (28VG). Par conséquent, le milieu de la gencive inférieure est le yinji, et sous le yinji se trouve le trou osseux du menton, lieu du point Cheng jian (24VC) ».
4. Il s’agit de Ya men (15VG) entre les première et deuxième vertèbres cervicales, à 0,5 pouces au-dessous de Feng fu (16VG).
5. Il s’agit de Nao hu (17VG) à 1,5 pouces de Feng fu (16VG). C’est le point de réunion/rencontre de 
zu taiyang (V) et de dumai (VG).
6. Il s’agit de Chang qiang (1VG) situé à mi-distance de la pointe du coccyx et de l’anus. C’est le point luo du dumai.
7. 
Zhang Jing Yue spécifie : « Les trous des moelles de la face sont nombreux tels Cheng qi (1E) et Ju liao (3E) du zu yangming, Jing ming (1V) du zu taiyang, Si zhu kong (23TR) du shou shaoyang, Tong zi liao (1VB) et Ting hui (2VB) du zu shaoyang et Ying xiang (20GI) du shou yangming ».
8. Il s’agit de Da ying (5E) du 
zu yangming.
9. Il s’agit de Ju gu (16GI) et de Jian yu (15GI) du 
shou yangming.
10. Il s’agit de San yang luo (8TR) à 4 pouces au-dessus du poignet. C’est le point de croisement des anastomoses énergétiques des trois 
yang.
11. Ce trou des moelles reçoit des anastomoses de Fu tu (32E) et de Yin shi (33E).
12. Il s’agit de Du bi (35E) situé sous la rotule sur le tibia, dans un creux, à l’endroit où le grand ligament prend la forme d’un museau de buffle. D’après 
Yang Chi Chou, ce point traite la gonalgie avec limitation des mouvements.
13. Il s’agit de Qi chong (30E) situé à 1 pouce au-dessous de Gui lai (29E) et à 2 pouces en dehors de la ligne médiane antérieure, sur l’artère crurale. C’est le point de réunion/rencontre de 
zu yangming et de chongmai.
14. Il s’agit de Shang liao (31V), Ci liao (32V), Zhong liao (33V) et Xia liao (34V), soit 8 points portant le nom de 
baliao.


- SW 63 : « De la piqûre miu »
素問謬刺論云足太陽厥陰少陽所結。
«
La "Discussion de la piqûre miu" du Suwen (chapitre 63) dit : là où se nouent les taiyang de pied, jueyin et shaoyang ».
Remarque : nous n'avons pas retrouvé cette note qui provient du Jiayi jing III-8, page 200.

Jiayi jing :

D’après une note de Wang Bing citée dans le Jiayi jing IX-8 (cf infra), le point 腰尻交 Yao kao jiao est le point Xia liao (34V), appelé ainsi [交 jiao : se croiser] parce que les méridiens taiyin, jueyin et shaoyang de pied, à droite et à gauche, s’y croisent.

Jean Marc Kespi :

Ce point, qui n’est réunion avec aucun méridien, paraît traiter les plénitudes de yin pelvien en y injectant du yang : "Douleur de la région rénale irradiant jusqu’aux parties génitales", "humidité causant spasmes ou chaleur ou froid", "pertes verdâtres ne pouvant être arrêtées", "règles insuffisantes et difficiles avec dysménorrhée", "constipation et urine arrêtée".
Le yang est ici originel (taiyang).


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Soulié de Morant :

Humidité causant spasmes, ou chaleur, ou froid, ou gêne de peau ou de respiration.

Duron-Borsarello :

Transpiration excessive chez les femmes.

Dacheng :

Maladie du Froid/Humidité d’origine interne (méléna, pollakiurie, raideur lombaire avec douleurs irradiant jusqu’aux testicules).

Psychisme

Pékin :

Neurasthénie.

Neurologie

Pékin/Roustan :

Sciatique.

Roustan :

Paralysie des membres inférieurs. Séquelles de poliomyélite.

Pneumologie

Soulié de Morant :

Humidité causant gêne respiratoire.

Dermatologie

Soulié de Morant :

Humidité causant gêne de peau.
Prurit des organes génitaux externes.

Digestif

Chamfrault :

Constipation et anurie. Diarrhée aiguë. Borborygmes. Sang dans les selles.

Soulié de Morant :

Gros intestin : constipation. Ou sang venant avec les selles. Ou gaz obligeant d’aller à la selle.

Pékin :

Hémorroïdes.

Duron-Borsarello :

Douleur aiguë de l’intestin grêle (piqûre profonde).

Nguyen van Nghi :

Constipation.

Dacheng :

Constipation, dysurie. Borborygmes et diarrhée. Méléna par attaque de Froid/Humidité.

Sun Simiao :

Ballonnement abdominal et envie diarrhéique. Borborygmes. Diarrhée.

Uro-néphrologie

Chamfrault :

Anurie et constipation.

Soulié de Morant :

Urètre, sphincter, prostate. Urine insuffisante ou urine arrêtée (spasme vésical, prostatite ?). Inflammation grave de l'urètre avec saignement. Blennorragie.

Pékin :

Dysurie et autres maladies de l’appareil génito-urinaire.

Nguyen van Nghi :

Dysurie.

Dacheng :

Dysurie et constipation. Pollakiurie par Froid/Humidité. Hématurie.

Andrologie

Soulié de Morant :

Douleur des organes génitaux. Blennorragie. Douleur et prurit des organes génitaux externes.
S4 (nerf érecteur).

Pékin :

Orchite et autres maladies de l’appareil génito-urinaire.

Roustan :

Orchite. Affections du petit bassin.

Nguyen van Nghi :

Douleur pelvienne.

Dacheng :

Douleur des testicules. Douleur du bas-ventre.

Gynécologie

Chamfrault :

Règles irrégulières. Métrite.
Pertes sans arrêt chez la jeune fille avec sensation de gêne et douleur de la région génitale.

Soulié de Morant :

Organes sexuels : pertes verdâtres ne pouvant être arrêtées, douleurs. Blennorragie. Métrite
Douleur et prurit des organes génitaux externes : syphilis des femmes, chancre, mauvaises pertes, transpiration.
Règles insuffisantes et difficiles avec dysménorrhée.

Pékin :

Annexite. Règles irrégulières et autres maladies de l’appareil génito-urinaire.

Shanghai :

Leucorrhée. Affections du petit bassin. Troubles des règles.

Duron-Borsarello :

Affections gynécologiques, stérilité (moxas). Transpiration excessive chez les femmes.

Nguyen van Nghi :

Douleur pelvienne.

Dacheng :

Pertes verdâtres. Douleur pelvienne.

Appareil locomoteur

Chamfrault :

Douleur de la région rénale irradiant jusqu’aux parties génitales.

Soulié de Morant :

Douleur lombaire s’étendant aux ovaires ou aux testicules, ne peut se tourner.
Membre inférieur : douleur. Genou et mollet : douleur. Talon face externe.

Pékin :

Lumbago. Sciatique.

Roustan :

Affections du sacrum. Douleur sciatique.

Duron-Borsarello :

Douleur lombaire se répercutant sur les ovaires. Lombalgie empêchant tout mouvement.

Nguyen van Nghi/Sun Simiao :

Lombalgie.

Dacheng :

Raideur lombaire avec douleur irradiant jusqu’aux testicules (par attaque de Froid/Humidité).


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Suwen :

- SW 41 : « Acupuncture des lombalgies »
腰痛引少腹控,不可以仰;刺腰尻交者,兩髁胛上,以月生死為痏數,發針立已,左取右,右取左。
« [Les lombalgies] irradiées au bas-ventre, tirant sur les flancs et empêchant de se redresser, piquer les 4èmes trous sacrés (34V) et les deux points à côté de Bai huan shu (30V). Faire autant de piqûres que de jours écoulés depuis la nouvelle lune ou à venir avant la suivante, faire des piqûres controlatérales. »
Traduction de NvN : « Dans la lombalgie avec irradiation pelvienne et coccygienne et gêne à la flexion et à l’extension, il faut puncturer le Xia liao (34V) situé à l’os sacré » (il ne parle pas du 30V).

- SW 60 : « Des creux osseux »
腰痛不可以轉搖,急引陰卵,刺八與痛上
« Dans la lombalgie empêchant la flexion et l’extension du corps avec irradiation testiculaire, il faut puncturer les 8 trous sacrés (八髎 baliao) et les points douloureux. »

Jiayi jing :

- V-3 : « La piqûre miu » / SW 63 : « Discussion sur la piqûre miu (côté opposé) »
邪客於足太陰之絡,令人腰痛,引少腹控,不可以仰息。刺其腰尻之解,兩之上,是腰,以月死生為痏數,發針立已,左刺右,右刺左。
« Lorsque le pervers s’installe dans le luo du taiyin de pied, il provoque chez le patient des douleurs lombaires avec tiraillements au bas-ventre et aux flancs, et des difficultés à respirer en redressant le corps. On puncture aux interstices des os des régions lombaire et sacro-coccygienne (腰尻 yao kao) et sur les muscles des deux côtés de l’épine dorsale (胂 shen), là où se trouve le point Yao shu (2VG)1, le nombre de punctures est calculé d’après la croissance et la décroissance de la lune. Cela cesse dès que l’aiguille est retirée. Pour la gauche, on puncture à droite ; pour la droite, on puncture à gauche. »
1. Les commentaires divergent. La majorité s’accorde pour dire qu’il ne peut pas s’agir du point Yao shu (2VG) car ce dernier est médian et il ne peut y en avoir à droite et à gauche. Selon Leijing, il s’agit du point Xia liao (34V).

- IX-8 : « Gonflement abdominal, douleurs lombaires irradiant au dos et douleurs hypogastriques irradiant aux testicules provoqués par les maladies qui atteignent les reins et l’intestin grêle »
腰痛引少腹控,不可以仰。刺尻交者,兩踝上,以月死生為痏數,發針立已(素問云左取右,右取左)。
« Dans les lombalgies qui irradient à l’hypogastre et aux flancs [au point que] l’on ne peut se pencher ni en avant ni en arrière, on puncture le 腰尻交 Yao kao jiao1 [qui se situe] sur les deux masses charnues de l’os iliaque. Le nombre de puncture varie selon la croissance ou la décroissance de la lune2. [Le malade] guérit dès que l’on retire l’aiguille. » [Le Suwen dit : pour la gauche on traite la droite ; pour la droite on traite la gauche.]
1. Selon Wang Bing, il s’agit du point Xia liao (34V). Il est appelé ainsi [交 jiao : se croiser] parce que les méridiens taiyin, jueyin et shaoyang de pied, à droite et à gauche, s’y croisent.
2. Le Leijing dit : « La croissance et la décroissance signifie le compte des jours de la croissance et de la décroissance [de la lune]. Ainsi, du premier jour [du mois] jusqu’au 15ème jour, la lune croît de jour en jour, et on fait un compte croissant en ajoutant une puncture par jour. Au 15ème jour [du mois], on est arrivé progressivement à 15 punctures. A partir du 16ème jour [du mois] jusqu’au 30ème, la lune décroît de jour en jour et on fait un compte décroissant en réduisant d’une puncture par jour. Ainsi, le 16ème jour on ne fait que 14 punctures et, en diminuant, on arrive à la fin du mois à une seule puncture. [Le nombre de puncture varie] donc d’une puncture par jour, la nouvelle lune et la pleine lune [marquant respectivement] sa progression et sa diminution ».


- IX-8 : « Gonflement abdominal, douleurs lombaires irradiant au dos et douleurs hypogastriques irradiant aux testicules provoqués par les maladies qui atteignent les reins et l’intestin grêle »
腰痛少腹痛,下窌主之。
« Les lombalgies et les douleurs hypogastriques relèvent du [point] Xia liao (34V). »

IX-8 : « Gonflement abdominal, douleurs lombaires irradiant au dos et douleurs hypogastriques irradiant aux testicules provoqués par les maladies qui atteignent les reins et l’intestin grêle » 
腰痛怏怏不可以俯仰,腰以下至足不仁,入脊腰背寒,次窌主之,先取缺盆,後取尾與八
« Les lombalgies avec sensation de mal être (怏怏 yangyang), impossibilité de se pencher en avant et en arrière, engourdissement de la ceinture jusqu’aux pieds, [et si le pervers] pénètre dans les vertèbres, froid aux lombes et au dos relèvent du [point] Ci liao (32V). On traite d’abord le [point] Que pen (12E) et ensuite on traite la région sacro-coccygienne (尾骶 weidi)1 et les huit [points] 髎 liao (八髎 baliao)2. »
1. D’après la présente édition chinoise, il s’agit du [point] Chang qiang (1VG).
2. Il s’agit des points 髎 liao situés en regard des quatre trous sacrés, de chaque côté de la ligne médiane (Shang liao 31V, Ci liao 32V, Zhong liao 33V et Xia liao 34V).


- XI-5 : « Diarrhées liquides et dysenteries provoquées par les maladies des taiyin et jueyin de pied »
腸鳴泄,下窌主之。
« Borborygmes, dysenterie et diarrhée relèvent du [point] Xia liao (34V). »

- XII-10 : « Diverses maladies de la femme »
女子下蒼汁不禁,赤瀝,陰中癢痛,少腹控,不可俯仰,下窌主之。刺腰尻交者兩上,以月生死為 數,發針立已
« Chez la femme, les pertes verdâtres, les pertes rouges incessantes avec prurit et douleurs aux organes génitaux irradiant à l’hypogastre et aux flancs au point de ne pas pouvoir se pencher en avant ni en arrière relèvent du [point] Xia liao (34V). On puncture au croisement des lombes et du sacrum au-dessus des muscles iliaques ( shen) et des deux [côtés] et le nombre de punctures [est calculé] d’après la croissance et la décroissance de la lune1. La guérison est immédiate au retrait de l’aiguille. »
1- Le Leijing dit : « la croissance et la décroissance signifie le compte des jours de la croissance et de la décroissance [de la lune]. Ainsi, du premier jour [du mois] jusqu’au quinzième jour la lune croît de jour en jour et on fait un compte croissant en ajoutant une puncture par jour. Au quinzième jour [du mois] on est arrivé progressivement à quinze punctures. A partir du seizième jour [du mois] jusqu’au trentième, la lune décroît de jour en jour et on fait un compte décroissant en réduisant d’une puncture par jour. Ainsi, le seizième jour on ne fait que quatorze punctures et en diminuant on arrive à la fin du mois à une seule puncture. [Le nombre de punctures varie] donc d’une puncture par jour, la nouvelle lune et la pleine lune [marquant respectivement] sa progression et sa diminution. »

- XII-10 : « Diverses maladies de la femme »
腸鳴泄注,下窌主之。
« Les borborygmes intestinaux avec diarrhée aqueuse relèvent du [point] Xia liao (34V). »


> OBSERVATIONS