Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

37V

Yin men




> LOCALISATION

Chamfrault :

À peu près au milieu de la face postérieure de la cuisse, 7 cun au-dessus du pli du genou.

Soulié de Morant :

Face postérieure de cuisse, un peu en dehors de la ligne médiane. 5 TDD sous la pointe de l’ischion, dans l’angle inférieur de deux gros muscles (biceps crural en dehors, demi-tendineux en dedans), dans un creux, 5 TDD sous Cheng fu (36V). Point suivant : Fu xi (38V) sur le condyle externe.

Pékin :

Sur la ligne réunissant le milieu du pli du creux poplité à celui du pli sous-fessier. Le point Yin men (37V) se situe à 6 cun au-dessous du pli sous-fessier.

Shanghai :

Sur la verticale unissant le milieu du pli sous-fessier et le milieu du creux poplité, 5 cun sous le pli fessier (Cheng fu 36V).

Duron-Borsarello :

Partie postérieure de la cuisse, entre 36V et 38V, à 7 cun au-dessus du pli de flexion du genou.

Nguyen van Nghi :

6 cun au-dessous de Cheng fu (36V), directement au-dessus de Wei zhong (40V).

Dacheng/Sun Simiao :

6 cun au-dessous de Rou xi (36V).

Jiayi jing :

III-35 : « Les trente quatre points du taiyang de pied aux membres inférieurs, y compris les six points du yangqiao mai »
殷門,在肉下六寸。
« Le [point] Yinmen (37V) se situe à 6 pouces au-dessous du [point] Rou xi (36V). »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault/Dacheng :

0,7 cun pour Tongren.

Pékin :

Perpendiculaire, 1 à 2 cun. La sensation peut être transmise jusqu’au pied.

Shanghai :

Perpendiculaire, 2 à 3 cun.

Nguyen van Nghi :

Verticale, 1,5 à 3 cun.

Jiayi jing :

III-35 : « Les trente quatre points du taiyang de pied aux membres inférieurs, y compris les six points du yangqiao mai »
刺入五分,留七呼,灸三壯。
« On le puncture à 0,5 pouce de profondeur pendant sept expirations. On y fait trois cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Agit sur vessie, dos, lombes, cuisse, sang.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Fortifie les lombes. Relâche les tendons.
Vivifie les luo.
Calme les douleurs.

Jean Marc Kespi :

Point indiqué dans les accumulations pelviennes de sang. Il est dialectique du 38 ZTYg/V qui gouverne les accumulations pelviennes d’énergie.


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Roustan :

Céphalée occipitale.

Neurologie

Soulié de Morant :

Faiblesse soudaine, chute par fléchissement soudain de la cuisse sur la jambe (poliomyélite).

Pékin/Nguyen van Nghi/Roustan :

Douleur sciatique.
Paralysie du membre inférieur.

Cardiovasculaire

Chamfrault :

Incapacité de se courber après avoir soulevé des charges trop lourdes de sorte qu’il y a des troubles circulatoires aux cuisses qui sont enflées.

Soulié de Morant :

Sang épaissi, circulation ralentie. Mauvais sang après avoir levé des poids trop lourds.

Duron-Borsarello :

Varices.

Dacheng :

Troubles circulatoires.

Digestif

Dacheng :

Diarrhée.

Uro-néphrologie

Duron-Borsarello :

Maladies de la vessie.

Gynécologie

Duron-Borsarello :

Maladies de l’utérus.

Appareil locomoteur

Chamfrault :

Douleur et raideur du rachis.
Incapacité de se courber après avoir soulevé des charges trop lourdes de sorte qu’il y a des troubles circulatoires aux cuisses qui sont enflées.

Soulié de Morant :

Dos, lombes : contracture, raideur, douleur.
Membre inférieur, surtout postérieur : tout trouble.
Faiblesse soudaine, chute par fléchissement soudain de la cuisse sur la jambe (poliomyélite).
Cuisse postéro-externe : faible, enflée ou contracturée, enflammée.

Pékin :

Douleur sciatique.
Dorso-lombalgie.

Roustan :

Lombalgie. Sciatique.

Duron-Borsarello :

Dorsalgie en soulevant des poids.

Nguyen van Nghi :

Raideur dorso-lombaire douloureuse. Sciatalgie.

Dacheng :

Raideur du rachis. Difficulté à la flexion. Impossibilité de soulever des objets lourds.
Oedème de la partie externe de cuisse.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Suwen :

SW 41 : « Acupuncture dans les lombalgies »
衡絡之脈,令人腰痛,不可以俛仰,仰則恐仆,得之舉重傷腰,衡絡絕,惡血歸之。刺之在陽筋之間,上數寸,衡居為二痏出血。
« Dans la lombalgie venant du "vaisseau transversal", il y a impossibilité de se redresser, si on se redresse on craint de chuter. Cela vient d’une lésion des lombes lors d’un effort pour soulever un objet pesant, le vaisseau transversal se bloque et du mauvais sang s’y rassemble. On pique dans l’intervalle des muscles les points de vessie (Wei yang 40V) au genou et (Yin men 37V) à 6 pouces au-dessus. On fait sortir à deux reprises le sang du vaisseau. »
NvN commente : « Huan signifie contourner, luo mai signifie vaisseau secondaire. Zhang Zhi Tong précise : "huanluo mai est le nom générique donné au daimai (vaisseau ceinture). A ce niveau, les 3 yang du pied descendent, les 3 yin du pied et les méridiens curieux montent. Lors des troubles, le haut et le bas perdent leur connexion, le yin et le yang se séparent, d’où lombalgie". »

Dacheng :

« Acupuncture et traitement des lombalgies »
À propos de la lombalgie du vaisseau transversal, NvN et Darras sont en désaccord total sur les points :

* NvN : « Les troubles du Huan lo (autre nom du daimai) peuvent aussi provoquer une lombalgie : la douleur empêche le malade de se pencher en avant et en arrière ; s’il se penche en arrière, il a l’impression de perdre l’équilibre. Ces troubles surviennent après que l’on ait soulevé un poids lourd, entraînant une rupture de la circulation du daimai avec stagnation sanguine au niveau de la région lombaire. Il faut puncturer Wei zhong (40V) à 0,7 cun et le Huang men (51V) à 0,5 cun et appliquer trois moxas à chacun de ces points ».
* Darras : « Si l’origine des lombalgies est le hengluo mai, il y a difficulté à plier la région lombaire, cela est dû à un traumatisme. Il y a blocage du sang s’accumulant au hengluo mai et il faut piquer ce vaisseau : il se trouve entre les muscles Xi shang (Wei yang 39V à 0,7 cun et Yin men 37V à 0,5 cun) ».

Jiayi jing :

IX-8 : « Gonflement abdominal, douleurs lombaires irradiant au dos et douleurs hypogastriques irradiant aux testicules provoqués par les maladies qui atteignent les reins et l’intestin grêle » (cf SW 41)
腰痛得俯不得仰,仰則恐仆,得之舉重,惡血歸之,殷門主之(是前衡絡之脈腰痛者)。
« Les lombalgies [au point de] ne pouvoir se pencher ni en avant ni en arrière ou, si l’on se penche en arrière, on a peur de tomber, [et] causées par le soulèvement de poids lourds [qui provoque] la stagnation du mauvais sang [dans les vaisseaux], relèvent du [point] Yin men (37V). » [Ceci correspond aux lombalgies [causées par] le 橫絡脈 hengluomai1]
1. Wang Bing dit : « 橫 heng signifie tranversal ». Il s’agit du luo externe du taiyang. Il part transversalement de l’intérieur des lombes pour entrer dans la face postéro-externe de la cuisse et descendre rejoindre le méridien principal au creux poplité. D’après le Suwen jizhu : « C’est un autre nom du daimai, car ce dernier lie (絡 luo = lier) transversalement (橫 heng) dans la région lombaire les trois yang qui descendent et les trois yin qui montent. Lorsque cette liaison est défectueuse, la douleur lombaire apparaît ». La présente édition chinoise cite seulement le commentaire de Wang Bing.


> OBSERVATIONS