Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

48V

Yang gang




> LOCALISATION

Chamfrault :

Au-dessous et à côté de la 10ème vertèbre dorsale, à 4 cun de la ligne médiane postérieure.

Soulié de Morant :

Région inféro-externe du dos, environ 4 TDD au-dessus du rebord inférieur de la dernière côte, environ 4 TDD de chaque côté du rebord supérieur, dans un creux du rebord inférieur de la 10ème côte, 2 TDD sous Hun men (47V), 1 très large TDD au-dessus de Yi she (49V), 2 TDD en dehors de Dan shu (19V), 4 TDD de chaque côté de Zhong shu (7VG) [SdM indique Ji zhong (6VG) sur son atlas !]

Pékin/Shanghai :

À 3 cun de la ligne médiane, sur l’horizontale passant par l’apophyse épineuse de la 10ème vertèbre dorsale.

Duron-Borsarello :

Sous D10, à 4 cun environ de dumai.

Nguyen van Nghi :

3 cun en dehors de l’apophyse épineuse de la 10ème vertèbre dorsale, dans le 10ème espace intercostal.

Dacheng :

3 cun en dehors et au-dessous de la 10ème vertèbre (dorsale), dans le 10ème espace intercostal.

Sun Simiao :

Sous la 10ème dorsale, à 3 cun latéralement de la colonne. Selon Waitai Biyao, ce point est situé sous la 11ème dorsale.

Jiayi jing :

III-9 : « Les vingt-six points qui longent l’épine dorsale à trois pouces de chaque côté et qui descendent de la deuxième jusqu’à la vingt-et-unième vertèbre [4ème sacrée] »
陽綱在第十椎下兩傍,各三寸陷者中 [] 正坐取之。
« Le [point] Yang gang (48V) se situe au-dessous de la 10ème vertèbre [dorsale], dans un creux, à trois pouces de chaque côté […] On le localise en position assise. »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault/Dacheng :

0,5 cun pour Tongren.

Pékin :

Perpendiculaire, 0,3 à 0,5 cun.

Shanghai :

Oblique, 0,5 à 0,8 cun.

Nguyen van Nghi :

Oblique vers le bas, 0,5 à 1 cun.

Jiayi jing :

III-9 : « Les vingt-six points qui longent l’épine dorsale à trois pouces de chaque côté et qui descendent de la deuxième jusqu’à la vingt-et-unième vertèbre [4ème sacrée] »
刺入五分,灸三壯。
« On le puncture à 0,5 pouce de profondeur. On y fait trois cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Agit sur vessie, foie, estomac, pancréas, coeur.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Purifie la vésicule biliaire. Tonifie la rate et harmonise l’estomac.
Élimine l’humidité.

Jiayi jing :

III-9 : « Les vingt-six points qui longent l’épine dorsale à trois pouces de chaque côté et qui descendent de la deuxième jusqu’à la vingt-et-unième vertèbre [4ème sacrée] »
足太陽脈氣所發。
« Le souffle du méridien taiyang de pied s’y déploie. »

Jean Marc Kespi :

« Acupuncture »
Dispersion de l’humidité/chaleur ?

« L’homme et ses symboles en MTC »
p 127 : Les grands couples : l’émanation de l’Un dans le Multiple […¬] Eau-Feu : les préalables.
« La vésicule biliaire « tranche » : l’idéogramme qui la représente comporte un couteau. Elle sépare et met en mouvement. Elle a sous sa responsabilité tous les commencements, qu’il s’agisse de la digestion, de la mise en route matinale, de la vie à la conception, de l’instant initial de la gestation où un être est « séparé », au sein de l’Indistinct, d’un principe durable … Elle est comme l’Empereur qui, allant à l’est, au printemps, donne une impulsion juste à la saison et à l’année, en sachant que si le commencement est conforme, il y a des chances pour qu’elles se déroulent selon l’ordre naturel de la vie.
Toute pathologie « primitive1 » de la vésicule biliaire comporte ainsi une difficulté à commencer, à décider. Or, le mécanisme qui distingue un être au sein du Chaos, qui inaugure une vie, est de l’ordre du feu. La vésicule biliaire sépare et initie, est en relation avec ce premier moment ; elle est donc à placer sous le symbole du feu. Une perturbation de cette fonction particulière de la vésicule biliaire entraîne une stérilité fonctionnelle, une impossibilité de gestation. Un point d’acupuncture, le 48V, localisé dans le dos, répond à cette fonction ».
1. C’est-à-dire dont l’origine est à la vésicule biliaire et non à un autre viscère qui retentit sur VB.


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault :

Fièvre. Grande asthénie.

Soulié de Morant :

Corps chaud.

Dacheng :

Asthénie physique.

Pneumologie

Soulié de Morant :

Douleur aux côtés (pleurite ?).

Cardiovasculaire

Soulié de Morant :

Coeur : endocardite.

Digestif

Chamfrault :

Douleur abdominale avec borborygmes. Plénitude abdominale. Impossibilité de boire ou de manger. Solides et liquides ne passent pas. Diarrhée ou dysenterie blanche ou rouge. Perte de l'appétit.
Sclérotiques rouges.

Soulié de Morant :

Foie : tout trouble. Jaunisse, ictère généralisé, urine rouge brun, rugueuse.
Douleur de l'estomac, crampes d'estomac. Nourriture ne descend pas, pas d’appétit.
Gros intestin : selles déréglées, bruits d'intestins et douleur abdominale. Douleur abdominale par vers (ténia ?). Gonflement abdominal.

Pékin :

Diarrhée. Borborygmes. Douleurs abdominales. Jaunisse.

Roustan :

Hépatite. Cholécystite. Gastrite.

Duron-Borsarello :

Maladies du foie. Ictère. Lithiase biliaire. Refuse de manger.

Nguyen van Nghi :

Diarrhée. Borborygmes. Douleur abdominale. Ictère.

Dacheng :

Dysphagie. Anorexie. Fatigue. Borborygmes douloureux.
Ballonnement abdominal et corps chaud. Selles fréquentes. Dysenterie de couleur rouge jaune
Urines rouges et oligurie.

Sun Simiao :

Borborygmes. Borborygmes douloureux.
Diarrhée. Dysphagie. Trouble du transit intestinal.

Andrologie

Soulié de Morant :

Dos douloureux au coït. Pertes séminales en rêve.

Nguyen van Nghi/Roustan :

Spermatorrhée.

Endocrinologie

Soulié de Morant :

Diabète.

Appareil locomoteur

Soulié de Morant :

Rhumatisme musculaire.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Lingshu :

LS 26 : « Maladies diverses »
心痛,當九節刺之,按,已刺按之,立已;不已,上下求之,得之立已
« Dans les douleurs précordiales, il faut puncturer [sous] la neuvième vertèbre ; si [la douleur] ne s’arrête pas, il faut appuyer [après la] puncture, elle s’arrêtera immédiatement. Sinon, [il faut] essayer plus haut et plus bas ; dès qu’on obtient le résultat, on s’arrête immédiatement. »
Traduction de NvN :
« Dans les douleurs du coeur, il faut chercher le point situé en dehors de la 9ème vertèbre, que l’on masse (avec le doigt) avant de puncturer1. Après l’ablation de l’aiguille, effectuer les mêmes gestes de massage et les douleurs disparaissent aussitôt. S’il n’y a pas d’amélioration, masser et puncturer le point situé en haut et en bas du point puncturé2 ; dès que le daqi (obtention de l’énergie) arrive, les douleurs disparaissent comme par enchantement. »
1. D’après Zhang shi : « Le point en dehors de la 9ème vertèbre désigne Hun men (47V) […] Le hun (âme végétative) de l’organe foie et le shen (mental) de l’organe coeur se suivent et exécutent les mouvements d’entrée et de sortie. C'est pourquoi il est conseillé de puncturer Hun men (47V) pour aérer l’énergie du coeur. Masser avant de puncturer et masser de nouveau après avoir puncturé sont des gestes de conduction et d’aération de l’énergie permettant de guérir les douleurs du coeur ». Chamfrault parle également de Hun men (47V).
D’après Ma shi, il s’agit par contre du « point situé au-dessous de l’apophyse épineuse de la 9ème vertèvre dorsale, c'est-à-dire le point Jin suo (8VG). Pour obtenir la guérison, il faut le masser avant de puncturer. Si cette technique ne donne pas de résultat, il faut masser et puncturer le dessous de l’apophyse épineuse de la 8ème vertèbre (absence de point cinétique) ou le dessous de la 10ème vertèbre (absence de point cinétique) [Ne s’agit-il pas du 7VG ?] ; la guérison est immédiate. »
2. D’après Zhang shi : « Le point situé au-dessus du point puncturé (47V) est Ge guan (46V), à 1,5 cun en dehors de Ge shu (17V) et le point situé au-dessous est le point Yang gang (48V), à 1,5 cun en dehors de Dan shu (19V). L’énergie du coeur et celle du foie sont propulsées vers l’extérieur par les mouvements diaphragmatiques. C'est pourquoi, en cas de non guérison, il faut masser et puncturer ces deux points, Ge guan (46V) et Yang gang (48V), pour aérer xinshen (le mental du coeur) et le ganhun (âme végétative du foie). »

Jiayi jing :

IX-7 : « Ballonnements, plénitude abdominale, borborygmes et souffle court provoqués par les maladies qui atteignent la rate, l’estomac et le gros intestin »
食飲不下,腹中雷鳴,大腸不節,小便赤黃,陽綱主之。
« Les aliments qui ne descendent pas, les borborygmes importants dans le ventre (textuellement, "bruyant comme le tonnerre"), l’incontinence fécale et l’urine rougeâtre relèvent du [point] Yang gang (48V). »


> OBSERVATIONS