Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

59V

Fu yang



Noms secondaires

Fu yang


Fu yang


(d'après Jiayi jing)

> LOCALISATION

Chamfrault :

3 cun au-dessus du niveau de la malléole externe, entre le péroné et les tendons musculaires.

Soulié de Morant :

Face externe de la jambe, 4 TDD au-dessus de la malléole externe, juste au rebord postérieur du péroné, au rebord antérieur du soléaire, au rebord supérieur d’une masse transverse, dans un creux, 3 TDD au-dessous et un peu en avant de Fei yang (58V), 4 TDD au-dessus de Kun lun (60V), 1 très large TDD en arrière de Guang ming (37VB).

Pékin :

3 cun au-dessus de Kun lun (60V) situé en arrière de la malléole externe.

Shanghai :

En arrière du péroné, à 3 cun à la verticale au-dessus de Kun lun (60V).

Duron-Borsarello :

3 cun au-dessus de la malléole externe, au bord externe du tendon d’Achille, au niveau de 39VB.

Nguyen van Nghi :

3 cun au-dessus de Kun lun (60V).

Dacheng :

3 cun au-dessus de la malléole externe, en avant du taiyang et en arrière du shaoyang, entre le tendon et l’os.

Sun Simiao :

Non mentionné, mais des symptômes sont donnés.

Jiayi jing :

III-35 : « Les trente quatre points du taiyang de pied aux membres inférieurs, y compris les six points du yangqiao mai »
跗陽 […] 在足外踝上三寸,太陽前,少陽後,筋骨間。
« Le [point] Fu yang (59V) se situe trois au-dessus de la malléole externe, en avant du taiyang et en arrière du shaoyang1, entre l’os et le tendon. »
1. on dit cela car ce point appartient au yangqiao mai.


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault/Dacheng :

0,5 cun pendant 7 respirations pour Tongren ; 0,6 cun pendant 7 respirations pour Suwen.

Pékin :

Perpendiculaire, 0,8 à 1 cun.

Shanghai :

Perpendiculaire, 1 à 2 cun.

Nguyen van Nghi :

Verticale, 0,5 à 1 cun.

Jiayi jing :

III-35 : « Les trente quatre points du taiyang de pied aux membres inférieurs, y compris les six points du yangqiao mai »
刺入六分,留七呼,灸三壯。
« On le puncture à 0,6 pouce de profondeur pendant sept expirations. On y fait trois cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Chamfrault/Soulié de Morant/Duron-Borsarello :

Point de réunion avec yangqiao mai.

Soulié de Morant :

Répond dans Da zhong (4Rn) et réciproquement.
Agit sur vessie, prostate, occipital, maxillaire, lombes, quatre membres.

Shanghai/Nguyen van Nghi/Dacheng :

Point xi (郄) du yangqiao mai.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Relâche les tendons. Calme les douleurs.
Vivifie les luo. Vivifie le sang.

Suwen :

SW 59 : « Des demeures du qi »
陰陽蹻各一。
« Les qiao (vaisseaux irréguliers) ont chacun un point [Jiao xin (8Rn) pour le yin et Fu yang (59V) pour le yang]. »
Dans sa version, NvN présente tous les commentaires :
- Pour Wang Bing, Zhang Jing Yue et Zhang Zhi Shong, le point de manifestation du yinqiao est le Jiao xin (6Rn) et celui du yangqiao est le Fu yang (59V).
- Pour Ma shi et Cao Shi Tong, le point de manifestation du yinqiao est le Zhao hai (6Rn) et celui du yangqiao est le Shen mai (62V).

Lingshu :

LS 52 : « Le souffle défensif » / Jiayi jing II-4 : « La cime et le tronc d’enracinement des douze méridiens »
足太陽之本,在限以上五寸中,標在兩絡命門。命門者,目也。
« Le tronc d’enracinement du taiyang de pied se situe au-dessus du talon à cinq pouces au milieu [de la jambe1]. Sa cime se situe aux deux luo mingmen2 et mingmen, c’est l’oeil. »
1. D’après le commentaire moderne, il s’agit du point Fu yang (59V).
2. Ming men signifie porte de la destinée. C’est le nom donné par les ouvrages classiques aux différents lieux du corps humain où se nouent les liens de la vie tels que les reins, les yeux, les [points] 4VG, 5VC, … Il s’agit probablement ici du point Jing ming (1V).

Note personnelle : ordre de citation des troncs et des cimes
Lingshu : V – VB – Rn – F – E – Rt – IG – TR – GI – P – C – MC
Jiayi jing : V – Rn – VB – E – F – Rt – IG – TR – GI – P – C – MC

Jiayi jing :

III-35 : « Les trente quatre points du taiyang de pied aux membres inférieurs, y compris les six points du yangqiao mai »
跗陽,陽蹻之
« Le [point] Fu yang (59V) est le [point] xi du yangqiao mai. »

Jean Marc Kespi :

Point xi du yangqiao mai qui régit les enracinements de l’homme, par exemple en terre. D’où "faiblesse, ne peut se relever de la position assise, ne peut rester longtemps debout". Il est donc indiqué pour "désobstruer" ce méridien.

Henning Strom :

Revue Française d'Acupuncture n° 143 – 2010 : « Explication des noms des points xi », p 23
Fu yang 跗陽 « Yang du dessus du pied ». « Yang de la cheville ».
Fu yang 附陽 « Yang supplémentaire ». « Proche du yang ».
Fu yang 付陽 « Donner du yang » […]
Textes chinois expliquant le nom des points :
(1,2) : « Le point est à 3 cun au-dessus de la malléole externe, dans l’intervalle entre l’os et les muscles, du côté yang du tarse. Ce point s’adjoint à l’intervalle entre méridien taiyang et méridien shaoyang. Yangqiao mai traverse et revient ainsi s’ajouter à cet endroit. Ces trois yang s’aident mutuellement, d’où le nom "Yang supplémentaire" ou "Yang additionné" ».
(3) : « Fuyang : le luo de zu taiyang se sépare (à Fei yang – 58V) et va vers shaoyin. Alors le yangqi est particulièrement affaibli après que le méridien yang a envoyé le luo au méridien yin. Le point doit subordonner le yangqi à l’ensemble et, parce qu’il est au-dessous du point luo Fei yang, on donne comme nom du point "Ajouter du yang" ».
(1) Zhang chengxing, Qi gan. Collection et explication des interprétations des points des méridiens. Shanghai, 1985.
(2) Zhang daqian. Grand dictionnaire d’acupuncture chinoise. Pékin : Beijing, 1988.
(3) Shuxue ming ming huijie (1978).
Commentaires :
Yangqiao mai gouverné par 62V stimule le système endocrinien dans l’externe et permet de lever les pieds ou de se dresser sur la pointe des pieds (蹻 qiao), et par extension donne la forme et la mobilité à tout le corps. Son point xi qui est couplé à 8Rn apporte aussi du yang supplémentaire pour améliorer la mobilité générale et empêcher les rhumatismes externes. De plus, le point est sur taiyang, le plus yang, le plus puissant et le plus répandu parmi les yang, ce qui ajoute encore du yang. C'est pourquoi il est indiqué dans les faiblesses et les douleurs rhumatismales de l’externe. Le couple 8Rn/59V peut réguler certaines malformations des extrémités inférieures ou des déséquilibres veille-sommeil.


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault :

Tête lourde et douloureuse avec fièvre ou frissons.
Ne peut se relever de la position assise.

Soulié de Morant :

Faiblesse jusqu’à flaccidité. Ne peut se relever de la position assise. Ne peut rester longtemps debout.

Pékin :

Maux de tête.

Nguyen van Nghi/Roustan :

Céphalée.

Dacheng :

Maladie du Froid/Chaleur avec troubles de motricité des quatre membres.
Sensation de tête lourde avec pommettes douloureuses.
Fièvre et frilosité en alternance.

Sun Simiao :

Vent affectant la tête avec pesanteur et douleur.

Neurologie

Chamfrault :

Syncope.
Insensibilité en général.
Contracture des quatre membres.

Soulié de Morant :

Agitation. Convulsions toniques, raides.
Névralgie du trijumeau. Paralysie faciale.
Membre inférieur antérieur et postérieur. Cuisse antérieure et genou : engourdissement, lourdeur. Faiblesse à flaccidité.

Roustan :

Paralysie du membre inférieur.

Duron-Borsarello :

Névralgie faciale et du menton.
Crampes.

Dacheng :

Paralysie flasque. Maladie wei (atrophie musculaire avec parésie).
Bi à prédominance vent avec parésie. Difficulté à mobiliser les quatre membres par atteinte Froid/Chaleur. Contracture des quatre membres.

Sun Simiao :

Ne peut lever les membres. Paralysie avec retrait de l’énergie des membres.

Digestif

Chamfrault :

Choléra avec spasmes.

Duron-Borsarello :

Vomissements. Diarrhée.

Dacheng :

Choléra ou diarrhée et vomissements avec myoclonies.

Andrologie

Soulié de Morant :

Prostate : répond dans Da zhong (4Rn) (et réciproquement).

Appareil locomoteur

Chamfrault :

Douleur de la région rénale empêchant de se tenir debout longtemps.
Hanche, cuisse et jambe douloureuses.
Rhumatisme.

Soulié de Morant :

Épaule postérieure opp. Même côté.
Douleur de la hanche et des lombes tournant dans l’aine (même côté).
Membre inférieur antérieur et postérieur. Cuisse antérieure et genou : douleur. Douleur en se levant étant assis. Pied tourné vers l’intérieur (tonifier) ou pied tourné vers l’extérieur (disperser). Foulure de la malléole externe. Long fléchisseur du gros orteil.

Pékin :

Douleur lombo-sacrée.
Gonflement douloureux de la région malléolaire.

Roustan :

Lombalgie avec douleur simultanée de la jambe.
Douleur, rougeur et gonflement de la cheville.

Duron-Borsarello :

Névralgie lombaire et fémorale.

Nguyen van Nghi :

Douleur du sacrum. Talalgie.

Dacheng :

Lombalgie avec difficulté de se tenir debout ou de rester assis.
Douleur coxo-fémorale. Douleur de la hanche, de la fesse.

Sun Simiao :

Douleur du bord externe du mollet.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Jiayi jing :

- IX-8 : « Gonflement abdominal, douleurs lombaires irradiant au dos et douleurs hypogastriques irradiant aux testicules provoqués par les maladies qui atteignent les reins et l’intestin grêle » / SW 41 : « Acupuncture des lombalgies »
肉里之脈令人腰痛,不可以咳,咳則筋攣。刺肉里之脈為二,在太陽之外,少陽骨之端。
« Lorsque le vaisseau 肉里 
rouli1 provoque chez l’homme des lombalgies qui l'empêche de tousser [ou] des contractures des tendons [lombaires] s’il tousse, on puncture à deux reprises le vaisseau 肉里 rouli à l’extérieur du taiyang et sur le shaoyang au bout de l’extrémité inférieure du péroné (絕骨 juegu)2. »
1. Les interprétations de ce terme divergent. Selon Wang Bing, il s’agit du yangwei mai qui part du shaoyang. D’après le Leijing, c’est le point Yang fu (38VB).
2. Le texte correspondant du Suwen dit : « Sur le shaoyang derrière l’extrémité inférieure du péroné ». Les interprétations de la localisation de ce point divergent. Selon Wang Bing, il s’agit du point Fen rou dont on ne trouve pas de trace ailleurs. D’après le Suwen zhuzheng fawei, il s’agit du point Yang fu (38VB). Selon le Suwen zhijie, c’est le point Fu yang (59V).


- X-2 (2) : « Le vent provoqué par le yang atteint par la maladie »
痿厥風頭重, 痛,樞股 外廉骨痛,瘈瘲,痺不仁,振寒,時有熱,四肢不舉,趺陽主之。
« [Les] mai, [les] jue, la tête lourde due au vent, les douleurs à la racine du nez, les douleurs à l’articulation de la hanche, à la face externe des os du fémur et à la jambe, les convulsions, l'engourdissement avec insensibilité, les frissons, les accès fréquents de fièvre [et] les paralysies des quatre membres relèvent du [point] Fu yang (59V). »


> OBSERVATIONS