Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

24Rn

Ling xu



Noms secondaires

Ling qiang


Ling xu



> LOCALISATION

Chamfrault :

1,6 cun au-dessous de Shen cang (25Rn), dans le creux du 3ème espace intercostal, à 2 cun de la ligne médiane antérieure où se trouve le point Yu tang (18VC). À partir de ce point, sur une même ligne horizontale, nous trouvons successivement à 2 cun le point Ling xu (24Rn), à 2 cun de celui-ci le point Ying chuang (16E) et à 2 cun plus loin le point Xiong xiang (19Rt).

Soulié de Morant :

Sur la poitrine, au bord du sternum, 2 TDD au-dessus du niveau des mamelons (homme), à l’angle des 3ème et 4ème côtes, à l’angle du sternum et du rebord inférieur de la 3ème côte, entre os et artère mammaire, dans un creux, 2 TDD au-dessus de Shen feng (23Rn), 2 TDD sous Shen cang (25Rn), environ 2 TDD de chaque côté de Yu tang (18VC), environ 3 TDD en dedans de Ying chuang (16E).

Pékin/Shanghai/Duron-Borsarello/Nguyen van Nghi :

Dans le 3ème espace intercostal, à 2 cun du renmai (18VC), à mi-distance entre la ligne médio-sternale et la verticale passant par le mamelon.

Dacheng :

Dans un creux à 1,6 cun au-dessous de Shen cang (25Rn) et à 2 cun en dehors de la ligne médiane. Pour localiser le point, demander au patient de lever la tête.

Sun Simiao :

Dans une dépression, 1,6 cun au-dessous du point Shen cang (25Rn).

Jiayi jing :

III-15 : « Les douze points de la poitrine qui longent le renmai à deux pouces de chaque côté et descendent à partir du [point] Shu fu (27Rn) jusqu’au [point] Bu lang »
靈墟,在神藏下一寸六分陷者中 [] 仰而取之。
« Le [point] Ling xu (24Rn) se situe dans un creux à 1,6 pouce au-dessous du [point] Shen cang (25Rn) […] On le localise en position couchée sur le dos. »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault/Dacheng :

0,3 cun pour Tongren. 0,4 cun pour Suwen.

Pékin :

0blique, 0,3 à 0,8 cun

Shanghai :

Oblique, 0,7 à 1 cun. Il est interdit de piquer profondément.

Nguyen van Nghi :

Oblique, 0,5 à 1 cun.

Jiayi jing :

III-15 : « Les douze points de la poitrine qui longent le renmai à deux pouces de chaque côté et descendent à partir du [point] Shu fu (27Rn) jusqu’au [point] Bu lang »
刺入四分,灸五壯。
« On le puncture à 0,4 pouce de profondeur et on y fait cinq cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Agit sur thorax et estomac, avant-bras, tête et psychisme. Coeur, poumon, estomac, gros intestin, organes sexuels.

Duron-Borsarello :

Action psychique : libère le conscient.

Nguyen van Nghi :

Réunion avec chongmai.

Auteroche :

Ouvre la poitrine, fait descendre le contresens.
Rafraîchit la chaleur, fait disparaître l’oedème.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Élargit le thorax. Inverse le reflux. Purifie la chaleur.
Élimine le gonflement.

Jiayi jing :

III-15 : « Les douze points de la poitrine qui longent le renmai à deux pouces de chaque côté et descendent à partir du [point] Shu fu (27Rn) jusqu’au [point] Bu lang »
足少陰脈氣所發。
« Le souffle du méridien shaoyin de pied s’y déploie. »

Jean Marc Kespi :

Ce point n’est, bien entendu, pas à même d’amener à l’état de vacuité annoncé par l’idéogramme, sauf peut-être chez quelques êtres capables de la « travailler » par eux-mêmes, de l’intérieur. En fait, il corrige les symptômes provoqués par une impossibilité de parvenir à cet état chez ceux qui le désirent. C’est ce que nous dit sa symptomatologie, à vrai dire peu spécifique : " anxieux, soupçonneux", "éprouve le besoin de jurer", "sensation d’avoir deux volontés opposées", "mémoire consciente faible", "libère le conscient" ; en fait, libère du conscient, de cette « contrainte psychique permanente » qu’est le conscient.
Ce point pourrait contrôler la fonction « administrative » du poumon.


> SYMPTOMATOLOGIE

Psychisme

Soulié de Morant :

Anxieux, soupçonneux.
Éprouve le besoin de jurer. Sensation d’avoir deux volontés opposées.
Mémoire consciente faible.

Duron-Borsarello :

Malades ayant une contrainte psychique permanente.

ORL

Soulié de Morant :

Nez bouché ; odeur fétide (ozène).

Pneumologie

Chamfrault :

Toux. Plénitude de la poitrine et des côtés.

Soulié de Morant :

Voies respiratoires : bronchite, dyspnée. Pleurésie. Douleurs intercostales.

Pékin :

Point de côté. Toux. Asthme.

Roustan :

Névralgie intercostale. Bronchite.

Duron-Borsarello :

Affections pulmonaires. Névralgie intercostale.

Nguyen van Nghi :

Douleur thoracique. Névralgie intercostale. Toux et dyspnée.

Dacheng :

Dépression et plénitude thoracique. Douleur thoracique avec gêne respiratoire. Quintes de toux avec vomissements glaireux.

Sun Simiao :

Engorgement de la région thoraco-costale et claviculaire. Engorgement thoracique.

Auteroche :

Douleur thoracique. Poitrine dilatée. Poitrine pleine. Toux. Asthme (chuanxi).

Cardiovasculaire

Soulié de Morant :

Coeur contracté et douloureux à la fatigue, en marchant ; dans angine de poitrine.

Digestif

Chamfrault/Auteroche :

Vomissements. Perte de l’appétit.

Soulié de Morant :

Vomissements sans avoir mangé.

Pékin/Nguyen van Nghi/Roustan :

Vomissements.

Duron-Borsarello :

Nausées, vomissements. Anorexie.

Dacheng :

Vomissements glaireux avec quintes de toux.

Sun Simiao :

Nausées, vomissements.

Auteroche :

Vomissements. Anorexie.

Sénologie

Pékin/Nguyen van Nghi/Roustan :

Mastite.

Auteroche :

Mammite aiguë.

Appareil locomoteur

Soulié de Morant :

Membre supérieur, surtout avant-bras cubital.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Jiayi jing :

IX-4 : « Sensation de plénitude et douleurs de la poitrine et des côtés du thorax causées par la maladie qui atteint le foie et par la stagnation du souffle défensif »
胸中榰滿,痛引膺,不得息,悶亂煩滿,不得飲食,靈墟主之。
« La sensation de gonflement et de plénitude de la poitrine et des côtés du thorax, les irradiations douloureuses dans la région pectorale au point de ne pas arriver à respirer, les angoisses et la confusion, l’anxiété avec oppression, l’impossibilité de manger relèvent du [point] Ling xu (24Rn). »


> OBSERVATIONS