Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

26Rn

Yu zhong



Noms secondaires

Yu zhong


(d'après Yi xue ru men)

Huo zhong


(d'après Qian jin yao fang)

> LOCALISATION

Chamfrault :

Dans le creux du 1er espace intercostal, à 1,6 cun de Shu fu (27Rn), à 2 cun de la ligne médiane antérieure où se trouve le point hua gai (20VC). En partant de ce point, sur une même ligne horizontale, nous trouvons successivement à 2 cun le point Yu zhong (26Rn), à 2 cun de celui-ci le point Ku fang (14E) et à 2 cun plus loin le point Zhong fu (1P). Faire coucher le malade pour localiser le point.

Soulié de Morant :

Sur la poitrine, au bord du sternum, entre 1ère et 2ème côtes, à l’angle du rebord inférieur de la 1ère côte et du sternum, entre os et artère mammaire, dans un creux, 2 TDD au-dessus de Shen cang (25Rn), 2 TDD sous Shu fu (27Rn), 2 larges TDD en dedans de Ku fang (14E), 1 TDD environ de chaque côté de Hua gai (20VC).

Pékin/Shanghai/Duron-Borsarello/Nguyen van Nghi :

Dans le 1er espace intercostal, à 2 cun du renmai (20VC), à mi-distance entre la ligne médio-sternale et la verticale passant par le mamelon.

Dacheng :

Dans un creux, 1,6 cun au-dessous de Shu fu (27Rn), à 2 cun en dehors de la ligne médiane. Pour localiser le point, demander au malade de lever la tête.

Sun Simiao :

Dans une dépression, à 1,6 cun au-dessous du point Shu fu (27Rn). Il est facilement repérable lorsque le malade allongé lève la tête.

Jiayi jing :

III-15 : « Les douze points de la poitrine qui longent le renmai à deux pouces de chaque côté et descendent à partir du [point] Shu fu (27Rn) jusqu’au [point] Bu lang »
中,在輸府下一寸六分陷者中 [] 仰而取之。
« Le [point] Yu zhong (26Rn) se situe dans un creux à 1,6 pouce au-dessous du [point] Shu fu (27Rn) […] On le localise en position couchée sur le dos. »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault/Dacheng :

0,4 cun pour Tongren.

Pékin :

Oblique, 0,3 à 0,8 cun

Shanghai :

Oblique, 0,7 à 1 cun. Il est interdit de piquer profondément.

Nguyen van Nghi :

Oblique, 0,5 à 1 cun.

Jiayi jing :

III-15 : « Les douze points de la poitrine qui longent le renmai à deux pouces de chaque côté et descendent à partir du [point] Shu fu (27Rn) jusqu’au [point] Bu lang »
刺入四分,灸五壯。
« On le puncture à 0,4 pouce de profondeur et on y fait cinq cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Agit sur thorax et seins, face, psychisme. Rein, rate, foie, poumon, membre supérieur, cordes vocales, vaisseaux, gros intestin, estomac.

Nguyen van Nghi :

Réunion avec chongmai.

Auteroche :

Ouvre la poitrine, rafraîchit la chaleur.
Arrête la toux, dissout les mucosités.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Élargit le thorax. Arrête la toux. Calme la dyspnée.
Harmonise le qi. Purifie la chaleur. Transforme les glaires.

Jiayi jing :

III-15 : « Les douze points de la poitrine qui longent le renmai à deux pouces de chaque côté et descendent à partir du [point] Shu fu (27Rn) jusqu’au [point] Bu lang »
足少陰脈氣所發。
« Le souffle du méridien shaoyin de pied s’y déploie. »

Jean Marc Kespi :

Ce point semble régir la fermeture spatiale du yin à l’intérieur du thorax. Sa symptomatologie évoque cette plénitude de yin à l’extérieur et le vide de yin thoracique : "susceptible, colère facile, pense que personne ne l’aime, esprit tremblant" ; "aggravé vers 11h et de 16h à 18h" ; "toute congestion céphalique" (plénitude de yin sang) ; dyspnée, toux, palpitations par vide de yin (diagnostic fait par les huit règles).
Ce point est donc indiqué dans :

- Les vides de yin thoraciques par non fermeture du niveau shaoyin.
- Il pourrait également avoir la fonction de clarification/rafraîchissement du poumon.
- C’est enfin un des grands points de dispersion de la chaleur de la poitrine et du poumon [avec 12E, 13V (surtout chaleur externe), 12VG (chaleur/feu liée aux glaires)]. 26Rn paraît en effet plus spécifique de la chaleur des voies respiratoires.


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Soulié de Morant :

Toute congestion, inflammation, spasme, dans tout organe ; par coup de soleil ; par suppression des règles ; par spasme artériel.
Tête chaude, froid des extrémités. Pieds et mains froids.

Duron-Borsarello :

Sueurs nocturnes.

Psychisme

Soulié de Morant :

Mauvaise humeur au réveil. Susceptible, colère facile, se calme vite (« soupe au lait »).
Pense que personne ne l’aime. Esprit tremblant. Mémoire faible ? Réflexion difficile ?
Aggravé vers 11h du matin et de 16h à 18h.

Sun Simiao :

Esprit agité. Ne peut rester assis tranquillement.

Auteroche :

Agitation.

Jean Marc Eyssalet :

Perte d'estime de soi.

Neurologie

Soulié de Morant :

Toute congestion, inflammation, spasme au cerveau.

ORL

Soulié de Morant :

Démangeaisons de l'oreille.
Nez bouché.
Fond de la gorge irrité ; quintes de toux. Cordes vocales : ulcérations ou faiblesse.

Stomatologie

Chamfrault :

Bave et crache souvent.

Soulié de Morant :

Salive en excès.

Dacheng :

Sialorrhée.

Sun Simiao :

Bave.

Pneumologie

Chamfrault :

Toux avec quintes. Dyspnée empêchant de respirer et de manger. Plénitude de la poitrine et des flancs.

Soulié de Morant :

Voies respiratoires : congestion, inflammation, spasmes.
Bronches : asthme, ne peut manger sans crise. Bronchite. Congestion pulmonaire. Pleurésie. Pleurésie sèche. Pneumonie.

Pékin :

Toux. Asthme. Point de côté.

Roustan :

Bronchite. Névralgie intercostale.

Duron-Borsarello :

Congestion pulmonaire. Névralgie intercostale. Dyspnée.

Nguyen van Nghi :

Toux et dyspnée. Douleur thoracique.

Dacheng :

Toux avec dyspnée et anorexie. Quintes de toux. Oppression et plénitude thoracique avec pleurodynie.

Sun Simiao :

Dyspnée et palpitations. Expectoration abondante. Toux, inversion et remontée du souffle.

Auteroche :

Toux. Dyspnée et mucosités. Thorax et côtés dilatés et pleins. Obstruction par les mucosités.

Cardiovasculaire

Soulié de Morant :

Coeur : palpitations (fibrillation auriculaire ?).
Fausse artériosclérose (artères spasmées).

Sun Simiao :

Dyspnée et palpitations.

Digestif

Soulié de Morant :

Foie : petit, insuffisant.
Oesophage, estomac : spasmes, contracture. Vomissements.
Douleur de l'hypochondre gauche (sous les côtes gauches, angle splénique du gros intestin ?).

Pékin/Roustan :

Vomissements.

Duron-Borsarello :

Spasmes de l’oesophage. Hoquet . Vomissements.

Nguyen van Nghi :

Nausées et vomissements.

Dacheng :

Toux avec dyspnée et anorexie.

Auteroche :

Vomissements de salive. Anorexie.

Uro-néphrologie

Soulié de Morant :

Urines fréquentes.

Andrologie

Soulié de Morant :

Non érection, éjaculation rapide ?

Sénologie

Soulié de Morant :

Gonflement des seins. Nodosités mammaires ?

Appareil locomoteur

Soulié de Morant :

Épaule supérieure. Membre supérieur ligne radiale, pouce et index dorsaux.
Douleur de l'hypochondre gauche (sous les côtes gauches, angle splénique du gros intestin ?).


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Jiayi jing :

IX-3 : « Toux avec remontée du souffle produite par le pervers qui, se situant au poumon, aux cinq organes et aux six entrailles, les rend malades »
咳逆上氣,出多唾,呼吸哮,坐臥不安,彧中主之。
« La toux avec reflux du souffle vers le haut, crachats et salivation abondante, respiration haletante, palpitations [au point que le patient ne peut] rester tranquille ni assis, ni couché relève du [point] Yu zhong (26Rn). »


> OBSERVATIONS