Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

11GI

Qu chi



Noms secondaires

Yang ze


Gui chen


Gui tui 退



> LOCALISATION

Chamfrault :

Au niveau du coude, à l’extrémité externe du pli de flexion. Le malade, le bras plié, place sa main sur sa poitrine. Le point est situé dans un creux.

Soulié de Morant :

Sur la face externe du coude fléchi, dans l’articulation radio-humérale, à l’angle du rebord supérieur de la tête du radius, sous l’épicondyle. Quand le coude est étendu, le point est recouvert par le long supinateur qui est sur le bord antérieur, 1 TDD au-dessus et en avant de Shou san li (10GI), 4 TDD sous Zhou liao (12GI), latéralement à 3 TDD de Chi ze (5P) sur la face antérieure du coude.

Pékin :

Coude fléchi, il est situé entre l’extrémité externe du pli de flexion du coude et l’épicondyle de l’humérus.

Shanghai :

L’avant-bras étant fléchi à 90° sur le bras, le point se trouve à mi-distance entre l’extrémité externe du pli de flexion du coude et le bord supérieur de l’épicondyle.

Duron-Borsarello :

Faire mettre la main à plat sur l’épaule opposée, le point se trouve dans la cavité qui se forme au-dessous du pli du coude.

Nguyen van Nghi :

À l’extrémité externe du pli du coude quand on fléchit l’avant-bras sur le bras.

Dacheng :

Sur l’épicondyle au côté externe du coude, dans un creux. Plier le coude pour trouver le point.

Sun Simiao :

Dans le plis du coude, le bras étant tourné sur le côté.

Lingshu :

LS 2 : « Les points shu des quatre membres » / Jiayi jing III-27 : « les 28 points du yangming de main aux membres supérieurs »
曲池在肘外輔骨肘骨之中。以手按胸取之。
« [Le point] Qu chi (11GI) [se situe] au milieu d’un creux du radius (輔骨 fu gu) à l’extérieur du coude, on le trouve en pliant le bras. »

Jiayi jing :

III-27 : « Les 28 points du yangming de main aux membres supérieurs »
曲池者,土也。在肘外輔骨肘骨之中 [] 以手按胸取之
« Le [point] Qu chi (11GI), c’est la terre. Il se situe au coude entre le radius (外輔骨 waifugu) et l’os du coude (中骨 zhonggu)1 […] On le localise en faisant appuyer la main sur la poitrine. »
1. En citant le Mingtang, le Zhisheng dit : « [Près] du radius au coude, dans un creux au bout du pli lorsque le coude est replié ».


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault :

En règle générale d’après Suwen, 0,5 cun pendant 5 respirations.

Pékin :

Perpendiculaire vers Shao hai (3C), 1 à 1,5 cun.

Shanghai :

Perpendiculaire vers Shao hai (3C), 2 à 2,5 cun.
Oblique, 1,5 à 2,5 cun.
L’avant-bras fléchi sur le bras, piquer vers l’articulation, 0,5 à 1 cun.

Nguyen van Nghi :

Verticale, 1 à 2 cun ou transfixiante vers Shao hai (3C).

Dacheng :

Selon Suzhu, 0,5 cun pendant 7 respirations.
Selon Tongren, 0,7 cun disperser dès l’arrivée de l’énergie.

Jiayi jing :

III-27 : « les 28 points du yangming de main aux membres supérieurs »
刺入五寸,留七呼,灸三壯。
« On le puncture à 0,5 pouce de profondeur et on laisse l’aiguille pendant sept expirations. On y fait trois cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Chamfrault :

Point he (合) de shou yangming et son point de tonification.

Soulié de Morant :

Tonifieur de gros intestin.
Point maître des yeux, des oreilles, de la gorge, des dents, de la bouche, de la figure.
Agit sur intestin grêle, gros intestin, foie, oeil, oreille, gencives, dents, estomac, vésicule biliaire, reins, membre supérieur, membre inférieur, lombes, face, gorge, peau en général.

Shanghai :

Point he du shou yangming.
Élimine le vent. Chasse la chaleur. Équilibre le sang et l’énergie.

Duron-Borsarello :

Fait évacuer le feu de l’intestin. Harmonise la circulation du shou yangming.
Pacifie le feu nocif et épure l’énergie du poumon.

Nguyen van Nghi :

Point he du shou yangming correspondant au mouvement « terre/rate ».
Point de tonification en cas de vide de l’énergie du gros intestin.

Auteroche :

Rafraîchit la chaleur externe. Fait circuler le qi des entrailles. Rend harmonieux les jing luo. Chasse le vent et l’humidité.
Rend souples les articulations.
Métamère C6.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Purifie la chaleur, élimine le vent, combat l’humidité.
Perméabilise les méridiens, vivifie le sang.
Selon Tai yi shen zhen :
Élimine la chaleur et libère la superficie (biao), chasse le vent et élimine l’humidité.
Détend les tendons et favorise les fonctions des articulations.
Harmonise le souffle et le sang.
Ce point peut du biao atteindre le li ; mobile (dans son action), il peut perméabiliser le vent et l’humidité, favoriser le jeu articulaire, vivifier le qi et le sang et éliminer le vent et l’humidité.

Dacheng :

Lieu de rassemblement de l’énergie du shou yangming appelé point he/terre.
Énoncé 61 : « Un des douze points à action céleste. Qu chi (11GI) situé au coude a la propriété de traiter les algies du coude et les limitations des mouvements dues au vent, l’obstruction de l'oesophage, l’hyperthermie et l’éruption et le prurit généralisés ».

Lingshu :

- LS 2 : « Les points shu des quatre membres » / Jiayi jing III-27 : « les 28 points du yangming de main aux membres supérieurs »
大腸上合手陽明 [] 入於曲池,在肘外輔骨陷者中,屈臂而得之,為合
« [Le souffle] du gros intestin s’unit en haut au [méridien] yangming de main […] [le souffle] entre dans [le point] Qu chi (11GI) [qui se situe] au milieu d’un creux du radius (輔骨 fu gu) à l’extérieur du coude, on le trouve en pliant le bras ; c’est le [point] he. »

- LS 6 : « Durée de vie, dur et mou » / Jiayi jing VI-6 : « Importante discussion sur l’examen de la forme corporelle à l’extérieur et à l’intérieur, des jeunes et des vieux, des gras et des maigres et sur la clarté d’esprit le matin et l’aggravation le soir chez les malades »
病在陽之陽者,刺陽之合。
« Lorsque la maladie est dans le yang de yang, on puncture les [points] he des yang1. »
1. Le Lingshu zhuzheng fawei dit : « Ceci veut dire que lorsque les six entrailles sont malades et que [la maladie] se situe à l’extérieur dans la peau, on doit puncturer les [points] he des méridiens yang ».

- LS 52 : « Le souffle défensif » / Jiayi jing II-4 : « La cime et le tronc d’enracinement des douze méridiens »
手陽明之本,在肘骨中,上至別陽,標在顏下合鉗上也。
« Le tronc d’enracinement du yangming de main se situe au milieu de l’os du coude1 et arrive en haut à 別陽 bie yang2. Sa cime se situe sous la joue (顏 yan) en haut de la réunion du collier de fer3. »
1. C’est-à-dire au [point] Qu chi (11GI).
2. Les commentaires divergent sur l’interprétation de bie yang, cependant, la plupart s’accordent pour dire que
 bie yang indique ici le [point] Bi nao (14GI) situé à sept pouces au-dessus de Qu chi (11GI). Bie yang est aussi un autre nom des points Yang shi (4TR) et Yang jiao (35VB).
3. Cette traduction se base sur le texte suivant du 
Taisu : « [La région située à] un pouce sous la joue en arrière du [point] Ren ying (9E) et en haut du [point] Fu tu (18GI) s’appelle 鉗qian, et qian c’est le collier de fer. Cette région du collier de fer s’appelle 鉗上 qianshang (en haut du collier de fer) ». Cependant, un texte corrigé du Lingshu 52 dit : « La cime du yangming de main se situe sous le front en haut de 含鉗 hanqian ». han signifie tenir dans la bouche et, pour le mot qian, le Grand Dictionnaire de la médecine chinoise donne la définition suivante : « C’est l’endroit qui se situe en avant et en bas du tragus. Quand on ouvre la bouche, il y a un creux comme des pinces et c’est pour cela qu’on l’appelle ainsi (qian veut dire pince) ». Dans les textes corrigés, han (tenir dans la bouche) a remplacé le caractère 合 he (réunion) considéré comme une erreur de copiste en raison de la ressemblance des deux caractères.
Remarque : ordre de citation des troncs et des cimes
Lingshu : V – VB – Rn – F – E – Rt – IG – TR – GI – P – C – MC
Jiayi jing : V – Rn – VB – E – F – Rt – IG – TR – GI – P – C – MC

Jiayi jing :

III-27 : « les 28 points du yangming de main aux membres supérieurs »
曲池者,土也 [] 手陽明脈之所入也,為合。
« Le [point] Qu chi (11GI), c’est la terre […] Là entre le méridien yangming de main, c'est le [point] he. »

Jean Marc Kespi :

« Acupuncture »
Point spécial de libération des toxiques.
Permet de traiter le Bois en plénitude (avec Xing jian 2F) en tonifiant le Métal. En dispersion, il fait sortir la chaleur du corps (ainsi que He gu 4GI, Da zhui 14VG, …).


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Soulié de Morant :

Fièvre persistante après typhoïde (tonifier). Fébricule prolongé (tonifier). Fièvre prolongée en fin de typhoïde). Fièvre scarlatine.
Soif : si boit, transpire ; si ne boit pas, peau sèche (tonifier).
Maux de tête. « Maître des troubles des yeux, des oreilles, de la gorge, des dents, de la bouche, de la figure ».

Pékin/Roustan :

Fièvre.

Nguyen van Nghi :

Maladies fébriles.

Dacheng :

Céphalée généralisée ou hémicrânie.
Maladie du shanghan avec hyperthermie.

Sun Simiao :

Maladies chaudes avec agitation de l’esprit, mélancolie, fièvre débutant par les extrémités des membres et gagnant tout le corps.
Sensation de froid accompagnant les mouvements. Shanghan avec fièvre continue.
Grande soif avec chaud et froid.
Souffle pathogène. Vent pathogène.

Psychisme

Chamfrault :

Folie avec douleur au corps et démangeaisons « comme des insectes qui piquent ».

Soulié de Morant :

Dépression, peur, oublis.
Rêves de champs incultes.

Dacheng :

Maladies mentales. Amnésie. Nervosité.

Sun Simiao :

Amnésie. Démence verbale. Frayeur et peur.
Maladies « chaudes » avec agitation de l’esprit, mélancolie, fièvre débutant par les extrémités des membres et gagnant tout le corps.

Neurologie

Chamfrault :

Apoplexie. Hémiplégie. Convulsions.

Soulié de Morant :

Névralgie de tête. Névralgie faciale (joue, tempe, pommette, dents supérieures).
Névralgie intercostale. Déviation de la colonne par paralysie.

Pékin :

Paralysie du membre supérieur. Chorée.
Neurodermatite.

Roustan :

Paralysie.

Duron-Borsarello :

Congestion cérébrale. Hémiplégie.

Nguyen van Nghi :

Monoplégie du membre supérieur.

Dacheng :

Hémiplégie. Algoparesthésie des deux bras entraînant une impotence.
Contracture ou relâchement des muscles et tendons du membre supérieur avec apraxie. Contracture ou relâchement des membres.
Épilepsie.

Sun Simiao :

Convulsions. Convulsions avec lèvres serrées, nez dilaté et sudation à grosses gouttes au-dessous des yeux. Épilepsie.
Engourdissement ou paralysie de l’avant-bras. Incapacité de lever des objets lourds avec la main.

Ophtalmologie

Soulié de Morant :

Yeux rouges et douloureux.

Roustan :

Yeux rouges.

Dacheng/Sun Simiao :

Larmoiement.

ORL

Chamfrault :

Angine. Ne peut parler.

Soulié de Morant :

Parotidite, oreillons.
Douleur de l'oreille. Douleur devant l’oreille.
Douleur de la gorge avec difficulté pour parler. Larynx serré. Amygdalite. Diphtérie (occlusion mortelle de la gorge) (tonifier).

Roustan :

Affections de la gorge.

Duron-Borsarello :

Maux de gorge.

Nguyen van Nghi :

Pharyngite.

Dacheng :

Pharyngite avec aphonie. Affections de la gorge.
Surdité.

Sun Simiao :

Douleur auriculaire. Inflammation de la gorge. Angine avec incapacité de parler.

Stomatologie

Soulié de Morant :

Odontalgie. Dents ébranlées.

Roustan :

Odontalgie.

Sun Simiao :

Odontalgie des molaires et prémolaires et sensibilité au froid.

Dermatologie

Chamfrault :

Folie avec douleur au corps et démangeaisons comme « des insectes qui piquent ».
Exanthème généralisé dû au
feng (rougeole). Abcès en voie de formation.
Toutes les maladies de peau : eczéma, …

Soulié de Morant :

Maladies éruptives. Troubles de peau. Peau sèche (tonifier). Peau sèche ou squameuse (tonifier). Démangeaisons (prurit) comme rongé d’insectes, peau grattée avec plaies (tonifier). Enflure et rougeur des mains et des bras. Furoncles et boutons sur les mains. Abcès antérieur de graisse (lipomes ?). Peau des mains rouge, enflée, irritée. Abcès tuberculeux aux bras. Enflure du cou, ganglions du cou.

Pékin :

Eczéma. Neurodermatite.

Roustan :

Urticaire. Maladies de peau. Peau sèche.

Nguyen van Nghi :

Urticaire.

Dacheng :

Éruption. Prurit généralisé. Psoriasis. Urticaire. Douleur ou démangeaisons du corps. Maladies de peau. Sécheresse de la peau.

Sun Simiao :

Douleur axillaire aiguë.

Pneumologie

Duron-Borsarello :

Malaise dans la poitrine.

Dacheng :

Gonflement de la poitrine.

Sun Simiao :

Engorgement thoracique.

Cardiovasculaire

Pékin/Nguyen van Nghi/Roustan :

HTA.

Digestif

Soulié de Morant :

Tonifieur de gros intestin. Estomac.
Atonie du péristaltisme, de la sécrétion et de l’absorption, de la lutte contre les micro-organismes. Constipation atonique (selles grosses venant avec difficulté). Ou selles non formées.
Insuffisance de vitamine K anti-hémorragique et de vitamines B anti-névralgiques : peau en mauvais état ; règles trop abondantes ou trop fréquentes.

Dacheng :

Plénitude abdominale.

Uro-néphrologie

Soulié de Morant :

Rein (pouls dur, élevé) (tonifier).
Vessie (pouls mou) (disperser).

Gynécologie

Chamfrault :

Absence de règles.

Soulié de Morant :

Règles trop abondantes ou trop fréquentes (par insuffisance de gros intestin). Règles insuffisantes ou arrêt léger (disperser) (Si anémie, Gao huang 43V).

Roustan :

Aménorrhée.

Dacheng :

Règles irrégulières ou aménorrhée.

Hématologie

Soulié de Morant :

Insuffisance de vitamine K anti-hémorragique.

Roustan :

Anémie.

Endocrinologie

Nguyen van Nghi/Roustan :

Goitre.

Appareil locomoteur

Chamfrault :

Feng dans le bras. Enflure, douleur et rougeur du coude. Douleur au bras avec relâchement des muscles. Ne peut tendre ou plier le bras. Névralgie du bras et de l’épaule.
Rhumatisme du genou.

Soulié de Morant :

Névralgie intercostale.
Épine dorsale supérieure. Omoplate opposée
Déviation de la colonne par paralysie. Dos : douleur. Contracture lombaire, douleur en se levant.
Aisselle : douleur, faiblesse.
Nerf radial (extenseurs, supinateurs) ?
Articulations des membres inférieur et supérieur (même côté). Épaule, bras latéral, poignet, tout membre supérieur : douleur aiguë, ne peut lever. Bras et coude : engourdissement, amaigri, sans force, muscles lents, ne peut lever, ne peut s’habiller ou se coiffer. Coude externe : douleur, arthrite ou contracture, ou flaccidité. Coude et avant-bras : douleur. Main faible (n’obéit pas, ne peut tenir serré), flaccidité ou contracture. Pouce dorsal : douleur.
Orteils même côté : contractés.

Pékin :

Douleur de l’épaule et du bras, lésions de l’articulation du coude et des tissus péri-articulaires.

Roustan :

Douleurs articulaires du membre supérieur.

Duron-Borsarello :

Douleur musculaire. Rhumatisme des articulations du bras et du genou.
Traumatisme des os.

Nguyen van Nghi :

Douleurs articulaires du membre supérieur.
Omalgie, dorsalgie.

Dacheng :

Contracture ou relâchement des muscles et tendons du membre supérieur. Les tendons manquent de force pour tenir les objets. Atrophie du coude.
Douleur de la ceinture scapulaire, du bras et du coude. Douleur du coude empêchant de lever le bras. Vent du coude.
Bi du vent.
Inflammation du genou empêchant la marche.
Lombalgie et contracture dues au Vent.

Sun Simiao :

Bi du coude. Difficulté à fléchir ou étendre le coude. Douleur du coude gênant la flexion et l’extension. Douleur du coude par temps froid.
Douleur de la face latérale externe du poignet avec luxation. Douleur et endolorissement de l’avant-bras. Douleur et pesanteur de l’épaule avec incapacité de lever le bras. Incapacité de lever des objets lourds avec la main. Lourdeur et tension dans le poignet. Tension de l’avant-bras et du poignet.

Autres

Roustan :

Allergies.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Jiayi jing :

- VII-1 (3) : « Atteintes par le froid et maladies fébriles produites par l’affection des six méridiens »
傷寒餘熱不盡,曲池主之。
« Les atteintes par le froid ou après une chute incomplète et la fièvre qui se prolonge relèvent du [point] Qu chi (11GI). »

- VIII-1 (2) : « La transmission des maladies dans les cinq organes et les accès de fièvre et de frissons »
胸中滿,耳前痛,齒痛,目赤痛,頸腫,寒熱,渴飲輒汗出,不飲則皮乾熱,曲池主之。
« La plénitude de la poitrine, les douleurs devant l’oreille, les douleurs dentaires, la rougeur et les douleurs aux yeux, le gonflement du cou, les frissons et la fièvre, la soif avec transpiration immédiate si l’on boit et peau sèche et chaude si l’on ne boit pas relèvent du [point] Qu chi (11GI). »

- X-5 : « Douleurs scapulaires et dorsales, douleur à la partie antérieure de l’épaule, au bras et [douleur] d’arrachement à l’épaule provenant de l’atteinte des taiyin, yangming, taiyang et shaoyang de main »
肩肘中痛,難屈伸,手不可舉,腕重急,曲池主之。
« Les douleurs à l’intérieur de l’épaule et du coude avec de la difficulté à les plier ou à les étendre, l’impossibilité de lever un poids avec le bras et la contracture du poignet relèvent du [point] Qu chi (11GI). »

- XI-2 : « Folie furieuse et épilepsie provoquées par un jueyang et une grande frayeur »
目不明,腕急,身熱驚狂,痿痺,瘈瘲,曲池主之
« La vue trouble, les contractures des poignets, le corps chaud, la folie furieuse due à l’effroi, le 痿 wei et le 痺 bi avec lourdeur des membres inférieurs et les convulsions relèvent du [point] Qu chi (11GI). »

- XI-2 : « Folie furieuse et épilepsie provoquées par un jueyang et une grande frayeur »
癲疾吐舌,曲池主之。
« L’épilepsie avec la langue qui sort de la bouche longue et relâchée (吐舌 tushe) relève du [point] Qu chi (11GI). »

- XII-8 : « Bi du larynx et douleurs pharyngées provoquées par l’atteinte des méridiens (脈 mai) yangming et shaoyang de main et de pied »
喉痺不能言,溫留及曲池主之。
« Le bi du larynx au point de ne pas pouvoir parler relève des [points] Wen liu (7GI) et Qu chi (11GI). »


> OBSERVATIONS