Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

23TR

Si zhu kong



Noms secondaires

Mu liao


Ju liao


Si zhu


(d'après Sheng hui fang)

Ju jiao


(d'après Jiayi jing)

Mu jiao


(d'après Wai tai mi yao)

> LOCALISATION

Chamfrault :

Au niveau de l’extrémité de la queue du sourcil, dans le creux de l’apophyse marginale de l’os malaire.

Soulié de Morant :

Au-dessus et en avant de l’oreille, 2 TDD au-dessus du relief transverse de l’arcade zygomatique, à la verticale du rebord antérieur de l’oreille, à l’angle du rebord antérieur d’une saillie en biais et du rebord supérieur de l’artère auriculaire antérieure, dans un creux, 1 TDD sous Jiao sun (20TR), 1 TDD au-dessus de He liao (22TR), 2 larges TDD en arrière de Tong zi liao (1VB), 2 TDD sous et en arrière de Qu bin (7VB).

Pékin/Shanghai/Duron-Borsarello/Nguyen van Nghi/Sun Simiao :

Au bord externe de l’orbite, dans un creux à l’extrémité du sourcil.

Dacheng :

Dans un creux en arrière du sourcil.

Jiayi jing :

III-10 : « Les trente neuf points du visage »
絲竹空一明巨窌(目窌)在眉後者中。
« Le [point] Si zhu kong (23TR, qui s’appelle aussi Mu liao1, se situe dans un creux derrière le sourcil. »
1. Dans le texte original, il y a Ju liao. La présente édition l’a corrigé d’après le Waitai miyao.


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault :

0,3 cun selon Suwen pendant 6 respirations.
Moxas interdits selon Tongren sinon cela peut rendre aveugle ou diminuer la vue ; piquer à 0,3 cun pendant 3 respirations, il vaut mieux disperser que tonifier.

Pékin :

Horizontale vers l’arrière, 0,5 à 1 cun.

Shanghai :

Transversale vers Yu yao (3PC) ou vers l’arrière, 0,5 à 1 cun.
Selon les textes anciens, interdit de cautériser.

Nguyen van Nghi :

Oblique, 0,5 à 1 cun.

Sun Simiao :

Moxibustion interdite.

Jiayi jing :

- III-10 : « Les trente neuf points du visage »
刺入三分,留三呼。不宜灸,灸之不幸令人目小及盲。(氣府論注云手少陽,又云留六呼。)
« On le puncture à 0,3 pouce de profondeur et on laisse l’aiguille pendant trois expirations. Il ne convient pas d’y faire de moxas car, si par malheur on en fait, cela peut provoquer chez le patient un rétrécissement oculaire (目小 muxiao) et la cécité. » [Le commentaire de la "Discussion sur les demeures du souffle" dit : il faut laisser l’aiguille pendant six expirations]

V-1 (2) : « Les interdictions de la puncture et de la moxibustion »
« Sont formellement interdits à la moxibustion* les [points] : Tou wei (8E), Cheng guang (6V), Nao hu (17VG), Feng fu (16VG), Yin men (15VG) [la moxibustion rend le patient muet], Xia guan (7E) […] s’il y a du cérumen (gandi) dans l’oreille, Er men (21TR) […] s’il y a du pus dans l’oreille, Ren ying (9E), Si zhu kong (23TR) [si par malheur on fait des moxas, les eux rapetissent ou bien le patient devient aveugle], Cheng qi (1E), Ji zhong (6VG) [si on fait des moxas le patient devient bossu], Bai huan shu (30V), Ru zhong (17E), Shi men (5VC) chez la femme, Qi jie (30E) [si par malheur on fait des moxas on provoque de la dyspnée], Yuan ye (22VB) [si par malheur on fait des moxas on provoque des tuméfactions phagédéniques], Jing qu (8P) [blesse l’esprit du patient], Jiu wei (15VC), Yin shi (33E), Yang guan (3VG), Tian fu (3P) [provoque un reflux respiratoire chez le patient], Fu tu (32E), Di wu hui (42VB) [provoque de la maigreur chez le patient, Qi mai (18TR). Tels sont les points interdits à la moxibustion. »
* La traduction mot à mot de C. Minsky dit : le point Tou wei (8E) est formellement interdit à la moxibustion. Le point Nao hu (17VG) est formellement interdit à la moxibustion, … Par soucis de simplicité, la formulation a été modifiée dans ce travail.


> FONCTIONS

Chamfrault :

Point de dispersion du SSYg/TR.

Chamfrault/Duron-Borsarello :

Point de réunion avec ZSYg/VB.

Chamfrault/Dacheng :

Point d’origine de l’énergie de ZSYg/VB et SSYg/TR.

Soulié de Morant :

Agit sur tête et yeux.

Duron-Borsarello :

Point d’origine du shaoyang.

Nguyen van Nghi :

Point qui envoie un vaisseau au Tong zi liao (1VB) pour constituer la grande circulation de shaoyang (TR et VB).

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Apaise le vent du foie. Clarifie la vue. Élimine le feu.
Réprime la peur. Calme la douleur.
Selon Tai yi shen zhen :
Purifie la chaleur. Disperse le vent.
Mobilise le souffle stagnant. Régularise le qi du méridien du Triple Réchauffeur.
Calme la douleur. Clarifie la vue.

Suwen :

SW 60 : « Dissertation sur les trous osseux » (Traduction NvN)
髓空:在腦後三分,在顱際銳骨之下,一在齦基下;一在項後中復骨下;一在脊骨上空,在風府上。脊骨下空,在尻骨下空;數髓空,在面俠鼻;或骨空在口下,當兩肩。兩髆肩空,在髆中之陽。臂骨空,在臂陽去踝四寸兩骨空門間。股骨上空,在股陽出上膝四寸。骨空,在輔骨之上端。股際骨空,在毛中動下。尻骨空,在髀骨之後,相去四寸。
« Les "trous des moelles" sont répartis dans les régions suivantes1 : un à trois pouces en arrière du cerveau au-dessous de l’os pointu2, un sous le yinji (gencive inférieure)3, un derrière la nuque au rachis cervical4, un au-dessus de Feng fu 16VG)5, un en bas du rachis au trou inférieur du coccyx6, plusieurs à la face et près du nez7, un sous la bouche à hauteur de l’épaule8, deux à la face externe de l’épaule9, Un à la face externe de l’avant-bras à 4 pouces du poignet10, un à la face antéro-externe de la cuisse à 4 pouces au-dessus du genou11, un au condyle externe au-dessus du péroné12, un au fémur dans les poils du pubis sous l’artère13, quatre au sacrum à 4 pouces en arrière de la hanche14. Les moelles osseuses proviennent de l’action d’imprégnation réciproque de l’intérieur et de l’extérieur. Les os plats n’ont pas de cavités médullaires, mais ils possèdent des vaisseaux sanguins qui jouent le rôle d’inhibition ; c\'est pourquoi ils n’ont pas de "trous des moelles" ».
1. Les « trous des moelles »portent aussi le nom de « trous osseux ». Ce sont des lieux d’un échange constant entre le xueqi (sang/énergie) de l’extérieur et le jingqi (quintessence énergétique de l’intérieur des os.
2. Il s’agit de Feng fu (16VG) situé au-dessous de la protubérance occipitale (os pointu).
3. Il s’agit de Cheng jian (24VC) au milieu du sillon mento-labial. 
Zhang Jing Yue précise : « Le milieu de la gencive supérieure est le précise : « Le milieu de la gencive supérieure est le Yin jiao (28VG). Par conséquent, le milieu de la gencive inférieure est le yinji, et sous le yinji se trouve le trou osseux du menton, lieu du point Cheng jian (24VC) ».
4. Il s’agit de Ya men (15VG) entre les première et deuxième vertèbres cervicales, à 0,5 pouces au-dessous de Feng fu (16VG).
5. Il s’agit de Nao hu (17VG) à 1,5 pouces de Feng fu (16VG). C’est le point de réunion/rencontre de 
zu taiyang (V) et de dumai (VG).
6. Il s’agit de Chang qiang (1VG) situé à mi-distance de la pointe du coccyx et de l’anus. C’est le point luo du dumai.
7. 
Zhang Jing Yue spécifie : « Les trous des moelles de la face sont nombreux tels Cheng qi (1E) et Ju liao (3E) du zu yangming, Jing ming (1V) du zu taiyang, Si zhu kong (23TR) dushou shaoyang, Tong zi liao (1VB) et Ting hui (2VB) du zu shaoyang et Ying xiang (20GI) du shou yangming ».
8. Il s’agit de Da ying (5E) du 
zu yangming.
9. Il s’agit de Ju gu (16GI) et de Jian yu (15GI) du 
shou yangming.
10. Il s’agit de San yang luo (8TR) à 4 pouces au-dessus du poignet. C’est le point de croisement des anastomoses énergétiques des trois 
yang.
11. Ce trou des moelles reçoit des anastomoses de Fu tu (32E) et de Yin shi (33E).
12. Il s’agit de Du bi (35E) situé sous la rotule sur le tibia, dans un creux, à l’endroit où le grand ligament prend la forme d’un museau de buffle. D’après 
Yang Chi Chou, ce point traite la gonalgie avec limitation des mouvements.
13. Il s’agit de Qi chong (30E) situé à 1 pouce au-dessous de Gui lai (29E) et à 2 pouces en dehors de la ligne médiane antérieure, sur l’artère crurale. C’est le point de réunion/rencontre de 
zu yangming et de chongmai.
14. Il s’agit de Shang liao (31V), Ci liao (32V), Zhong liao (33V) et Xia liao (34V), soit 8 points portant le nom de 
baliao.

Lingshu :

- LS 10 : « Les méridiens (經脈 jingmai) » / Jiayi jing : « les douze méridiens, les luo et les branches distinctes »
三焦手少陽之脈,起於小指次指之端 [] 其支者,從耳後入耳中,出走耳前,過客主人前,交頰,至目銳 眥。
« Le méridien (脈 mai) du triple réchauffeur, shaoyang de main, commence à la pointe de l’annulaire, […] Une branche part de derrière l’oreille pour entrer dans l’oreille, ressort devant l’oreille, passe devant [le point] Ke zhu ren (3VB), croise [l’autre branche] et arrive au coin externe de l’oeil1. »
1. Le Leijing dit : « Cette branche part du [point] Yi feng (17TR) derrière l’oreille, entre dans l’oreille, passe par le [point] Ting gong (19IG) dutaiyang de main, sort pour aller au [point] Er men (21TR) devant l’oreille, passe par le [point] Ke zhu ren (3VB) du shaoyang de pied, croise [l’autre branche] à la joue, passe au [point] He liao (22TR), monte au [point] Si zhu kong (23TR) et arrive au coin externe de l’oeil [où] elle se réunit au [point] Tong zi liao (1VB). Le shaoyang de main s’arrête ici et se joint au méridien shaoyang de pied ».


LS 52 : « Le souffle défensif » / Jiayi jing II-4 : « La cime et le tronc d’enracinement des douze méridiens »
手少陽之本,在小指次指之間上二寸,標在耳後上角下外眥也。
« Le tronc d’enracinement du shaoyang de main se situe entre l’auriculaire et l’annulaire à deux pouces [de la pointe du doigt]1. Sa cime se situe à l’angle supérieur derrière l’oreille et en bas du coin externe de l’oeil2. »
1. C’est-à-dire le point Ye men (2TR).
2. D’après le Leijing, le premier point est Jiao sun (20TR) et le second est Si zhu kong (23TR).

Note personnelle : ordre de citation des troncs et des cimes
Lingshu : V – VB – Rn – F – E – Rt – IG – TR – GI – P – C – MC
Jiayi jing : V – Rn – VB – E – F – Rt – IG – TR – GI – P – C – MC

Jean Marc Kespi :

Ce point semble avoir deux fonctions :
- Régit le yang intermédiaire (shaoyang) qui vient de l’oreille et gagne le nez et la bouche.
- Met en mouvement (shaoyang temporel) le yang facial qui doit gagner le crâne et la barrière du 2 ZTYg/V – 14 ZSYg/VB.
Il est donc indiqué dans :
- Les accumulations de yang oculaire avec vide nasal : "congestion oculaire, vue floue, cils tournés vers l’intérieur" (aggravés par la chaleur car plénitude).
- Les stagnations de yang facial : "yeux rouges et congestionnés" (améliorés par la chaleur car stagnation), "céphalée", "convulsions avec yeux révulsés", "névralgie faciale avec crainte du vent et du froid", "insensibilité de la face".

Jiayi jing :

足少陽脈氣所發。(氣府論注云手少陽。)
« Le souffle du méridien shaoyang de pied s’y déploie [Le commentaire de la "Discussion sur les demeures du souffle" dit : shaoyang de main]. »


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault :

Crainte du vent et du froid. Insensibilité de la face. Éblouissements.
Céphalée ou migraine insupportable. Vertiges.

Soulié de Morant :

Tous les maux de tête difficiles à supporter. Horreur du vent et du froid (peau de joue, coin de lèvres, dents supérieures).

Pékin :

Céphalée.

Roustan :

Céphalée. Migraine. Vertiges.

Duron-Borsarello :

Céphalées. Éblouissements. Point important des migraines, puncturer à l’aiguille triangulaire si la migraine persiste.

Nguyen van Nghi :

Hémicrânie.

Dacheng :

Hémicrânie et céphalée (en sous-cutané jusqu’à Shuai gu 8VB). Céphalée généralisée. Migraine. Vertiges. Frilosité.

Sun Simiao :

Céphalée due au vent. Engorgement et malaise. Spasmes avec chaud et froid.

Psychisme

Chamfrault :

Ne reconnaît plus son entourage. Folie avec bave. Crise de temps en temps.

Soulié de Morant :

Ne reconnaît personne.

Dacheng/Roustan :

Folie agitée.

Sun Simiao :

Démence avec écume.

Neurologie

Chamfrault :

Épilepsie avec yeux révulsés. Convulsions infantiles.

Soulié de Morant :

Névralgie faciale opposée, horreur du froid et du vent (peau de joue, coin de lèvres, dents supérieures). Convulsions. Épilepsie avec yeux révulsés, ne reconnaît personne, salive, surexcitation, accès sans date fixe.

Roustan :

Paralysie faciale. Épilepsie.

Duron-Borsarello/Nguyen van Nghi :

Paralysie faciale.

Dacheng :

Épilepsie. Yeux révulsés.

Sun Simiao :

Épilepsie avec écume. Épilepsie due au vent. Nystagmus vertical.

Ophtalmologie

Chamfrault :

Congestion oculaire. Ne voit pas clair mais flou. Cils recourbés vers la conjonctive (entropion). Voile blanc et membrane blanche sur la conjonctive.

Soulié de Morant :

Cils tournés vers l’intérieur (entropion). Congestion oculaire. Kératite ? Cataracte ?

Pékin :

Ophtalmopathie.

Roustan :

Maladie des yeux. Yeux rouges. Troubles visuels.

Duron-Borsarello :

Maladie des yeux. Paupière retournée.

Nguyen van Nghi :

Ophtalmie.

Dacheng :

Troubles de la vue.

Sun Simiao :

Amblyopie importante. Fragilité de l’oeil au vent et au froid. Nystagmus vertical.

Stomatologie

Chamfrault :

Odontalgie.

Soulié de Morant :

Odontalgie de la denture supérieure au vent et au froid.

Dacheng :

Névralgie dentaire aiguë. Carie dentaire.
Douleur des lèvres.

Digestif

Chamfrault :

Vomissements de glaires.

Soulié de Morant :

Épilepsie avec salivation.

Pédiatrie

Chamfrault :

Convulsions infantiles.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Jiayi jing :

- VII-4 : « Maladies convulsives provoquées par l’attaque du vent et du du froid et de l’humidité du taiyang »
反目憎風,刺絲竹空主之。
« Les maladies fébriles avec yeux révulsés et aversion pour le vent relèvent du [point] Si zhu kong (23TR). »

- X-2 (2) : « Le vent provoqué par le yang atteint par la maladie » / SW 60 : « Des creux osseux »
眩,頭痛,刺絲竹空主之。
« Les vertiges et les céphalées relèvent de la puncture du [point] Si zhu kong (23TR). »

- XII-11 : « Diverses maladies infantiles »
小兒臍風,目上插,刺絲竹空主之。
« Le tétanos ombilical (臍風 qifeng) chez l’enfant avec les yeux tournés vers le haut relève du [point] Si zhu kong (23TR). »


> OBSERVATIONS