Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

2VB

Ting hui



Noms secondaires

Hou guan


Ji guan


Ting he


(d'après Zi sheng jing)

Er men


(d'après Qian jin yao fang)

> LOCALISATION

Chamfrault :

Au devant du lobule de l’oreille, dans un creux qui se forme en ouvrant la bouche, sur l’artère temporale superficielle.

Soulié de Morant :

Sur la joue, ½ TDD en avant du trou de l’oreille, un peu sous l’angle postérieur entre la tête et le corps du maxillaire, au rebord supérieur de l’insertion du risorius, entre os et vaisseaux (temporaux superficiels), dans un creux, 2 TDD serrés au-dessus et en arrière de Er men (21TR) auquel il est relié par une branche, 1 petit TDD sous He liao (22TR), 2 TDD en arrière de Shang guan (3VB).

Pékin :

En avant de l’échancrure inter-tragienne, dans la dépression qui apparaît quand la bouche est ouverte.

Shanghai :

En avant de l’échancrure inter-tragienne, sous Ting gong (19IG).

Duron-Borsarello :

En ouvrant la bouche, le déplacement du condyle forme un creux qui disparaît par la fermeture de la bouche. Près du bord postérieur du condyle, sur l’artère temporale.

Nguyen van Nghi :

Sur le bord postérieur du condyle maxillaire inférieur, en avant de l’échancrure inter-tragienne (dans le creux qui se forme quand on ouvre la bouche), sous Ting gong (19IG).

Dacheng :

Non cité.

Sun Simiao :

Dans une dépression en avant de l’oreille. Ce point est facilement localisé lorsque la bouche est ouverte.

Jiayi jing :

III-11: « Les vingt points situés devant et derrière l’oreille »
聽會,在耳前陷者中,張口得之,動脈應手 (繆刺注云正當手陽明脈之分。)
« Dans le creux en avant de l’oreille. On le localise la bouche ouverte, là où l’on sent battre une artère sous la main. » [Le commentaire de la "Discussion sur la piqûre miu" du Suwen (chapitre 63) dit : juste où les méridiens yang de main se séparent.]


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault :

0,3 cun pour Tongren pendant 3 respirations. Si on touche l’énergie, elle est dispersée, ce n’est pas la peine de tonifier. Pour Mingtang, 0,3 cun.

Pékin :

Perpendiculaire, 0,8 à 1,5 cun.

Shanghai :

Demander au patient d’ouvrir la bouche, piquer vers le bas à 1,5 cun.

Nguyen van Nghi :

Verticale, 1 à 2 cun. Tongren enseigne : « Dispersion dès l’arrivée de l’énergie (deqi) ; tonification interdite. »

Dacheng :

Non cité.

Jiayi jing :

III-11: « Les vingt points situés devant et derrière l’oreille »
刺入四分,灸三壯。
« 0,4 pouce de profondeur. On y fait trois cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

L’énergie venant du triple réchauffeur [Er men (21TR)] passe ici dans le méridien ZSYg/VB.
En acupuncture, les lobes temporaux et pariétaux répondent toujours ensembles et en même temps à la stimulation de leurs points de commande. De plus ; ils n’ont qu’un seul pouls ; aussi sont-ils nommés ensemble « cerveau latéral ». Le pouls correspondant est le droit IV profond quart moyen inférieur.
À gauche, se trouve le siège de la mémoire consciente présente et de la mémoire semi-consciente, qu’il est possible d’évoquer avec effort. Description synthétique des fonctions analytiques décrites par l’occident qui reconnaît aussi la prédominance de la gauche pour le langage, les organes des sens et leurs fonctions physiques (vision, …) et psychiques (compréhension des perceptions et mémoires visuelle, auditive, olfactive, gustative), donc conscientes et semi-conscientes. À droite, se trouve le siège de la mémoire et des dons héréditaires totalement inconscients : la transmission des tendances, des qualités, des défauts, … La tradition des observations asiatiques et nos découvertes récentes ont démontré que les lobes temporaux et pariétaux forment un ensemble inséparable. Les points agissant sur le temporo-pariétal agissent aussi, comme il faut s’y attendre, sur les parties avoisinantes du cerveau qui sont indispensables au fonctionnement des organes des sens. Tels sont : Shao hai (3C), Nei guan (6MC), Shou shang lian (9GI), Xin hui (22VG).
Certains agissent plus spécialement sur certains centres :

- Ouïe : Er men (21TR), Ting hui (2VB), Ting gong (19IG).
- Odorat – goût : Ying xiang (20GI), Bai hui (20VG). Certains agissent nettement sur l’odorat et donc le goût : He gu (4GI) répond dans le temporal, Feng chi (20VB) agit sur sympathique et hypothalamus postérieur, Shen ting (24VG).
- Langage, parole : Ya men (15VG). Aussi les points agissant sur la moitié controlatérale du cerveau : Xin hui (22VG), Jiu wei (15VC), Tao dao (13VG), Jian shi (5MC) (agit sur temporo-pariétal et occipital).
Agit sur vésicule biliaire, triple réchauffeur, vessie, coeur, paupière supérieure, oreille, mandibule, molaires postérieures, lèvre supérieure.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Perméabilise le foie et la vésicule biliaire. Fait circuler le qi. Ouvre les orifices.
Selon Tai yi shen zhen :
Purifie le foie et la vésicule biliaire. Ouvre les orifices. Élimine le vent.

Suwen :

SW 60 : « Dissertation sur les trous osseux » (Traduction NvN)
髓空:在腦後三分,在顱際銳骨之下,一在齦基下;一在項後中復骨下;一在脊骨上空,在風府上。脊骨下空,在尻骨下空;數髓空,在面俠鼻;或骨空在口下,當兩肩。兩髆肩空,在髆中之陽。臂骨空,在臂陽去踝四寸兩骨空門間。股骨上空,在股陽出上膝四寸。骨空,在輔骨之上端。股際骨空,在毛中動下。尻骨空,在髀骨之後,相去四寸。
« Les "trous des moelles" sont répartis dans les régions suivantes1 : un à trois pouces en arrière du cerveau au-dessous de l’os pointu2, un sous le yinji (gencive inférieure)3, un derrière la nuque au rachis cervical4, un au-dessus de Feng fu 16VG)5, un en bas du rachis au trou inférieur du coccyx6, plusieurs à la face et près du nez7, un sous la bouche à hauteur de l’épaule8, deux à la face externe de l’épaule9, Un à la face externe de l’avant-bras à 4 pouces du poignet10, un à la face antéro-externe de la cuisse à 4 pouces au-dessus du genou11, un au condyle externe au-dessus du péroné12, un au fémur dans les poils du pubis sous l’artère13, quatre au sacrum à 4 pouces en arrière de la hanche14. Les moelles osseuses proviennent de l’action d’imprégnation réciproque de l’intérieur et de l’extérieur. Les os plats n’ont pas de cavités médullaires, mais ils possèdent des vaisseaux sanguins qui jouent le rôle d’inhibition ; c'est pourquoi ils n’ont pas de "trous des moelles" ».
1. Les « trous des moelles »portent aussi le nom de « trous osseux ». Ce sont des lieux d’un échange constant entre le xueqi (sang/énergie) de l’extérieur et le jingqi (quintessence énergétique de l’intérieur des os.
2. Il s’agit de Feng fu (16VG) situé au-dessous de la protubérance occipitale (os pointu).
3. Il s’agit de Cheng jian (24VC) au milieu du sillon mento-labial. 
Zhang Jing Yue précise : « Le milieu de la gencive supérieure est le précise : « Le milieu de la gencive supérieure est le Yin jiao (28VG). Par conséquent, le milieu de la gencive inférieure est le yinji, et sous le yinji se trouve le trou osseux du menton, lieu du point Cheng jian (24VC) ».
4. Il s’agit de Ya men (15VG) entre les première et deuxième vertèbres cervicales, à 0,5 pouces au-dessous de Feng fu (16VG).
5. Il s’agit de Nao hu (17VG) à 1,5 pouces de Feng fu (16VG). C’est le point de réunion/rencontre de 
zu taiyang (V) et de dumai (VG).
6. Il s’agit de Chang qiang (1VG) situé à mi-distance de la pointe du coccyx et de l’anus. C’est le point luo du dumai.
7. 
Zhang Jing Yue spécifie : « Les trous des moelles de la face sont nombreux tels Cheng qi (1E) et Ju liao (3E) du zu yangming, Jing ming (1V) du zu taiyang, Si zhu kong (23TR) dushou shaoyang, Tong zi liao (1VB) et Ting hui (2VB) du zu shaoyang et Ying xiang (20GI) du shou yangming ».
8. Il s’agit de Da ying (5E) du 
zu yangming.
9. Il s’agit de Ju gu (16GI) et de Jian yu (15GI) du 
shou yangming.
10. Il s’agit de San yang luo (8TR) à 4 pouces au-dessus du poignet. C’est le point de croisement des anastomoses énergétiques des trois 
yang.
11. Ce trou des moelles reçoit des anastomoses de Fu tu (32E) et de Yin shi (33E).
12. Il s’agit de Du bi (35E) situé sous la rotule sur le tibia, dans un creux, à l’endroit où le grand ligament prend la forme d’un museau de buffle. D’après 
Yang Chi Chou, ce point traite la gonalgie avec limitation des mouvements.
13. Il s’agit de Qi chong (30E) situé à 1 pouce au-dessous de Gui lai (29E) et à 2 pouces en dehors de la ligne médiane antérieure, sur l’artère crurale. C’est le point de réunion/rencontre de 
zu yangming et de chongmai.
14. Il s’agit de Shang liao (31V), Ci liao (32V), Zhong liao (33V) et Xia liao (34V), soit 8 points portant le nom de 
baliao.

Jiayi jing :

III-11: « Les vingt points situés devant et derrière l’oreille »
少陽脈氣所發。
« Le souffle du méridien shaoyang s’y déploie. »

Jean Marc Kespi :

Ce point semble avoir une action complémentaire du 1 ZSYg/VB en ce qu’il met en mouvement (shaoyang) l’énergie de la partie postérieure de la tête pour qu’elle gagne le front et la face. Il est donc indiqué dans les stagnations de yang occipitales et auriculaires avec vide de yang facial : "surdité par énergie, bourdonnements, chant de cigale, douleurs aiguës de l’oreille, prurit de l’oreille", "paralysie faciale, insensibilité de la face, gencives relâchées, dents déchaussées, trismus, odontalgie, enflure de la joue". Mais la symptomatologie psychique ou générale évoque une autre action que nous ne savons à quoi attribuer.

Nguyen van Nghi :

Traduction de l’énoncé 16 du Dacheng :
« Dans certaines affections, si la puncture des points 井 jing est inefficace, on s’adresse au point "jing à action particulière". Par exemple, si la puncture du Shang yang (1GI) est inefficace dans la surdité, il faut puncturer le point Ting hui (2VB) qui est le point "jing à action particulière", lieu de sortie d’une ramification provenant de l’oreille ».


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Soulié de Morant :

Insomnie après 3h00 (solaire) du matin par suractivité cérébrale.
Sueurs nocturnes ?
Mange et boit vite ?

Sun Simiao :

Chaud et froid. Vertiges.

Psychisme

Chamfrault :

Court sans cesse. Toujours triste.

Soulié de Morant :

Idées fausses, sans joie. Fugue. Stupidité.

Roustan :

Folie agitée.

Dacheng :

Inquiétude. Aliénation (court comme un fou).

Sun Simiao :

Démence. État confus et mélancolique. Mutisme.

Neurologie

Chamfrault :

Insensibilité de la face. Paralysie faciale, déviation de la bouche et des yeux.
Convulsions. Paralysie des quatre membres après attaque d’apoplexie.
Contracture de la mâchoire empêchant la mastication.

Soulié de Morant :

Trismus, ne peut ouvrir la bouche.

Pékin/Duron-Borsarello/Nguyen van Nghi/Roustan :

Paralysie faciale.

Roustan :

Paralysie. Spasmes des membres.

Duron-Borsarello :

Névralgie faciale. Contracture de la mâchoire.

Dacheng :

Contracture ou relâchement des membres.
Contracture de la mâchoire empêchant la mastication.
Déviation de la bouche avec dyscinésie dues à l'attaque directe du Vent (中風
zhongfeng).

Sun Simiao :

Épilepsie avec vomissements. Épilepsie atonique. Épilepsie procursive (avec envie de courir).
Incapacité de parler.
Trismus, râle, écume.

Ophtalmologie

Soulié de Morant :

Paupières. Conjonctivite ?

ORL

Chamfrault :

Bourdonnements avec chant de cigale. Surdité. Otorrhée purulente.

Soulié de Morant :

Oreille moyenne et interne. Trompes d'Eustache. Bourdonnements, chant de cigale. Surdité par énergie. Cérumen. Inflammation de l’oreille moyenne (otite), douleur aiguë. Démangeaisons de l’oreille.

Pékin :

Surdité. Bourdonnements d’oreilles. Otite moyenne.

Roustan :

Bourdonnements d’oreilles. Surdité. Otite moyenne. Surdi-mutité.

Duron-Borsarello :

Bourdonnements d’oreilles. Otite.

Nguyen van Nghi :

Surdité. Acouphènes. Pathologie de l’oreille moyenne.

Dacheng :

Surdité due à une obstruction énergétique. Surdité due au Froid évolutif. Acouphènes. Surdité avec acouphènes et prurit.

Sun Simiao :

Bourdonnements d’oreilles semblables à un chant de cigale. Surdité.

Stomatologie

Chamfrault :

Gencives relâchées, dents déchaussées. Les dents remuent dans leurs alvéoles. Odontalgie.
Contracture de la mâchoire empêchant la mastication.
Enflure de la joue. Craint les boissons et les aliments froids.

Soulié de Morant :

Odontalgie, surtout molaires postérieures, supérieures et inférieures ; horreur des boissons et aliments froids.
Décrochement de la mâchoire.

Pékin :

Arthrite temporo-maxillaire.

Roustan :

Odontalgie. Gonflement de la joue.
Luxation ou arthrite de l’articulation temporo-maxillaire.

Duron-Borsarello :

Arthrite dentaire. Contracture de la mâchoire.

Nguyen van Nghi :

Odontalgie.
Arthrite mandibulaire.

Dacheng :

Surdité et inflammation du maxillaire.
Luxation du maxillaire inférieur. Contracture de la mâchoire empêchant la mastication.

Sun Simiao :

Odontalgie des molaires et prémolaires et sensibilité au froid.
Trismus.

Uro-néphrologie

Soulié de Morant :

Vessie : urine difficile. Cancer de vessie ?
Prostatite. Urètre.

Appareil locomoteur

Sun Simiao :

Douleurs osseuses.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Suwen :

SW 46 : « Pathogénies »
帝曰:有病怒狂者,此病安生岐伯曰:生於陽也。岐伯曰陽氣者因暴折而難決故善怒也病名曰陽厥。
帝曰何以知之岐伯曰陽明者常動巨陽少陽不動不動而動大疾此其候也。奪其食即已。夫食入於陰,長氣於陽,故奪其食即已。使之服以生鐵絡為飲,夫生鐵絡者,下氣疾也。
« Huangdi : Comment se produisent les folies furieuses ?
Qibo : elles viennent du yang. La colère est provoquée par une brutale répression du yang empêché dans son déversement, c’est un
"blocage de yang" (yang jue

Huangdi : À quoi les reconnaît-on ?
Qibo : Le yangming est normalement animé de pulsations aux points Ren ying (9E) et Qi she (11E). Il en va tout autrement pour lestaiyang et shaoyang (dont les points Tian rong 17IG et Tian you 16TR) ne s’animent qu’en cas de maladie grave. La suppression des aliments y met fin immédiatement. En effet, les aliments entrent dans le yin et font croître le yang. La suppression de la nourriture fait tout cesser aussitôt. On fait boire de l’eau ferrugineuse qui abat les maladies du qi ».
Remarque : La version de NvN donne comme points de taiyang les 40V et 60V et comme points de shaoyang les 2VB et 39VB.

Jiayi jing :

V-3 : « La piqûre miu » / SW 63 : « Discussion sur la piqûre miu »
耳聾刺手陽明,不已,刺其過脈出耳前者。
« Contre la surdité, on puncture le yangming de main1 ; si cela ne cesse pas, on puncture sur le trajet du méridien (脈 mai) là où il sort devant l’oreille2. »
1. Shang yang (1GI) selon Leijing.
2. Ting hui (2VB) selon la majorité des commentaires

Traduction de l’énoncé 16 du 
Dacheng (NvN) : « Dans certaines affections, si la puncture des points 井 jing est inefficace, on s’adresse au point "jing à action particulière". Par exemple, si la puncture du Shang yang (1GI) est inefficace dans la surdité, il faut puncturer le point Ting hui (2VB) qui est le point "jing à action particulière", lieu de sortie d’une ramification provenant de l’oreille ».

VII-1 (2) : « Atteintes par le froid et maladies fébriles produites par l’affection des six méridiens » / SW 61 : « Les points des eaux et des chaleurs » / LS 23 : « Maladies fébriles »
Selon Lingshu, « ce que l’on appelle les 59 punctures [sont] : sur les côtés interne et externe des deux mains, il y en a trois de chaque [côté], soit [douze] points en tout [c’est à dire Shao shang (11P), Zhong chong (9MC), Shao chong (9C) du côté interne et Shao ze (1IG), Guan chong (1TR), Chang yang (1GI) du côté externe]. Aux intervalles des cinq doigts1, il y en a un à chaque [intervalle], soit huit points en tout [c’est à dire Hou xi (3IG), Zhong zhu (3TR), San jian (3GI), Shao fu (8C)] ; il en est de même aux pieds [c’est à dire Shu gu (65V), Zu lin qi (41VB), Xian gu (43E), Tai bai (3Rt)]. [Au-dessus du front], à 1 pouce à l’intérieur des cheveux, il y en a trois de chaque [côté], soit six [points] en tout [c’est à dire Wu shu (5V), Cheng guan (6V), Tong tian (7V)]. Plus loin, à trois pouces à l’intérieur des cheveux, il y en a cinq de [chaque] côté, soit dix [points] en tout [c’est à dire Lin qi (15VB), Mu chuang (16VB), Zheng ying (17VB), Cheng ling (18VB), Nao kong (19VB)]. En avant et en arrière de l’oreille, au-dessous de la bouche, il y en a un à chaque endroit qui, avec celui du milieu de la nuque, en fait six en tout [c’est à dire Ting hui (2VB), Wan gu (12VB), Cheng jiang (24VC), Ya men (15VG)]. Il y en a un au vertex [c’est à dire Bai hui (20VG)], un au [point] Xin hui (22VG), un à chaque bord des cheveux [selon Leijing, il s’agit de deux points : l’un au bord des cheveux en avant, c’est à dire Shen ting (24VG) et l’autre en arrière, c’est à dire Feng fu (16VG)], un au point Lian quan (23VC), deux au point Feng chi (20VB) et deux aux [points] Tian zhu (10V) ».
« Le Suwen dit : \" Les 59 [points] sont les suivants : cinq points sur [chacune des] cinq lignes de la tête2 pour disperser par le haut le reflux de la chaleur de tous les yang. [Les points] Da zhui (14VG), Ying shu (1P), Que pen (12E), Bei shu (12V)* servent tous les huit à disperser la chaleur du thorax. [Les points] Qi chong (30E), San li (36E), Ju xu shang lian (37E) et Ju xu xia lian (39E) servent tous les huit à disperser la chaleur de l’estomac. [Les points] Yun men (2P), Yu gu (15GI), Wei zhong (40V) et Sui kong (11Rn)** servent tous les huit à disperser la chaleur des quatre membres. Les cinq [points] situés des deux côtés des points shu [du dos] des cinq organes [Po hu (42V), Shen tang (44V), Hun men (47V), Yi shu (49V) et Zhi shi (52V)] servent tous les dix à disperser la chaleur des cinq organes. Ces 59 [points] sont à gauche et à droite [des points importants pour guérir les maladies] fébriles.\" »
1. Selon le Leijing, il s’agit des points situés en arrière des articulations métacarpo-phalangiennes.
2. Le 
Leijing précise : « les cinq lignes de la tête indiquent les cinq trajets des méridiens, le du mai, les deux tai yang de pied et les deux shao yang de pied. Les cinq points sont respectivement : Shang xing (23VG), Xin hui (22VG), Xian ding (21VG), Bai hui (20VG) et Hou ding (19VG) ; Wu chu (5V), Cheng guan (6V), Tong tian (7V), Luo que (8V) et Yu zhen (9V) ; Lin qi (15VB), Mu chuang (16VB), Zheng ying (17VB), Cheng ling (18VB) et Nao kong (19VB) ; soit 25 points en tout. »
* 背輸 Bei shu est un nom secondaire des points 11V, 12V et 15V. Il s’agit ici du 12V.
** 髓空 Sui kong est un nom secondaire des points 11Rn et 2VG.

- VIII-1 (1) : « La transmission des maladies dans les cinq organes et les accès de frissons et de fièvre »
其目泣出頭不痛者,聽會主之。
« Si les larmes coulent des yeux sans céphalée, cela relève du [point] Ting hui (2VB). »

- XII-5 : « Maladies des oreilles provoquées par l’atteinte des méridiens (脈 mai) taiyang et shaoyang de main »
聾,耳中癲溲若風,聽會主之。
« Surdité avec sifflement du vent au vertex et dans les oreilles relève du [point] Ting hui (2VB). »


> OBSERVATIONS