Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

21VB

Jian jing



Noms secondaires

Bo jing


Jian jie


(d'après Suwen)

> LOCALISATION

Chamfrault :

Étant donné l’importance de ce point en acupuncture, il est indispensable de bien le localiser. Tout d’abord, son appellation chinoise doit nous renseigner. C’est en effet le « puits de l’épaule », l’épaule représentant la ceinture scapulaire. Nous voyons que ce point doit se situer dans un creux profond de cette région. La meilleure méthode, disent les textes chinois, pour localiser Jian jing (21VB) consiste à placer la main contre la base du cou, le pouce étant ramassé dans la paume ainsi que l’auriculaire, les trois autres doigts sont placés sur la clavicule, le bout des doigts butant contre le bord supérieur du trapèze. Le point est situé sous la pulpe digitale du médius, dans le creux. Or, dans ce creux et à l’extrémité du médius, se trouve le tubercule de Chassaignac. Le point Jian jing (21VB) correspond donc à la localisation du ganglion cervical sympathique inférieur.

Soulié de Morant :

Région supérieure de l’épaule, 5TDD eb dedans de l’extrémité osseuse de l’acromion, juste en avant du trapèze, à l’angle du rebord inférieur de la masse transverse profonde de la 1ère côte et du rebord postérieur du scalène postérieur, dans un creux, 4 TDD en dedans de Ju gu (16GI), 1 large TDD en dehors de Jian zhong shu (15IG), 2 TDD en arrière de Que pen (12E), 3 TDD en avant de Tian liao (15TR).

Pékin :

Au milieu de l’espace situé entre la clavicule et le scapulum, au bord antérieur du trapèze.

Shanghai :

À la partie haute de l’épaule, à mi-distance de Da zhui (14VG) et de la pointe de l’acromion.

Duron-Borsarello :

Sur le bord antérieur du trapèze. Les doigts étendus, le pouce replié à l’intérieur, l’index à la base du cou. Le point est situé à l’extrémité du médius où la pression se répercute dans tout le muscle.

Nguyen van Nghi :

À la cime de l’épaule, à mi-distance de Da zhui (14VG) et de l’acromion.

Dacheng :

Au-dessus du creux sus-claviculaire, sur l’épaule, dans une dépression, à 1,5 cun devant un grand os. Pour trouver le point, mettre les trois doigts sur l’épaule, le point se trouve sous le majeur.

Sun Simiao :

Dans une dépression sur l’épaule, entre la clavicule et l’omoplate.

Jiayi jing :

III-13 : « les 28 points de l’épaule »
肩井,在肩上陷者中,缺盆上大骨前。
« Le [point] Jian jing (21VB) se situe au milieu d’un creux sur l’épaule, au-dessus du creux sus-claviculaire devant le grand os [coracoïde d’après les commentateurs modernes]. »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault :

0,5 cun, il faut tonifier avant de disperser. Si l’on pique trop profondément et que l’on provoque, en conséquence, la syncope, il faut immédiatement tonifier le point San li (36E). Etant donné l’action de ce point pour favoriser l’accouchement, il est interdit de le puncturer chez la femme enceinte.. Le Dictionnaire Médical Chinois recommande également de tonifier ce point avant de le disperser, car c’est un point essentiel de l’énergie chez l’homme, un point de concentration de l’énergie ; c’est pourquoi il ne faut pas trop le disperser car on peut provoquer une syncope.

Pékin :

Perpendiculaire, 0,5 à 1 cun.

Shanghai :

Perpendiculaire, 0,5 à 1 cun. En profondeur, on trouve le sommet du poumon ! Ne pas piquer jusque là !

Duron-Borsarello :

Point dangereux. Interdit chez la femme enceinte mais favorise l'accouchement difficile.

Nguyen van Nghi :

Verticale, 0,5 à 1 cun. Yang chi shou enseigne : « la puncture profonde de Jian jing peut entraîner une lipothymie grave. Il faut immédiatement tonifier San li (36E) … Dans les cas d’accouchement difficile ou des membres glacés après avortement, il faut puncturer Jian jing.

Dacheng :

0,5 cun, tonifier d’abord puis disperser.

Jiayi jing :

III-13 : « les 28 points de l’épaule »
手少陽、陽維之會。(氣府論注云灸三壯。)
« On le puncture à 0,5 pouce de profondeur. On y fait cinq cônes de moxa. » [le commentaire de la "Discussion sur les demeures du souffle" dit : on y fait trois cônes de moxa.]


> FONCTIONS

Chamfrault :

Point de réunion du shaoyang (VB, TR), de zu yangming et de yangwei.
Centre de l’énergie vitale des cinq organes car il communique avec eux.

Soulié de Morant :

Point de réunion du shaoyang (VB, TR), du yangming (E, GI) et de yangwei. Les méridiens SYgM/GI et SSYg/TR traversent à ce point pour passer en avant. Le méridien ZSYg/VB tourne à angle droit vers l’avant, traversant Ku fang (14E), Tian quan (2MC) et Ji quan (1C).
Commande l’énergie des cinq organes distributeurs de yin ? et agit sur tous ?
Traite l’insuffisance du sympathique.
Agit sur vésicule biliaire, rein, gros intestin, foie, rate/pancréas, coeur.

Nguyen van Nghi :

Point de réunion du shaoyang (VB, TR), de zu taiyang et de yangwei.
Lieu de pénétration de l’énergie dans les cinq organes.

Auteroche :

Permet la circulation dans les méridiens et collatérales.
Fait disparaître les mucosités. Ouvre les ouvertures.
Métamère D12.

Dacheng :

Point de réunion du shaoyang (VB, TR), de shou yangming et de yangwei.
Ce point est directement lié aux cinq organes.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Perméabilise les méridiens (jing). Vivifie les luo.
Dissipe les glaires. Ouvre les orifices.

Jiayi jing :

III-13 : « les 28 points de l’épaule »
刺入五分,灸三壯。
« Point de rencontre (會 hui) des shaoyang de main et de pied et du yangwei mai. »

Jean Marc Kespi :

1- Répond à deux fonctions qualitativement shaoyang :

. A l’échelon de la tête et du cou, il permet le passage du yang intermédiaire qui, venant du crâne (10V), gagne le tronc : 
Tian zhu (10V) → Jian jing (21VB) → Qi she (11E)
Il est donc indiqué de le puncturer quand ce mouvement bloqué entraîne une plénitude de yang en amont et sur shou/zu taiyang avec vide en aval : "torticolis, épaule et dos comme noués (sur taiyang) ", "glaires qui obstruent la gorge, maux de gorge" par non descente du yang dans le tronc avec "poitrine tordue de mélancolie".
. A l’échelon du corps entier, il permet passage du yang qualitatif du tronc vers les membres inférieurs. Ici, le yang est taiyang à la tête et aux membres supérieurs, shaoyang au tronc et yangming aux membres inférieurs :
Tian zhu (10V) → Jian jing (21VB) → Shang ju xu (37E)
Il est donc indiqué pour faire descendre le yang du tronc aux membres inférieurs ; c’est ce que nous signifie sa symptomatologie avec "après accouchement (sortie du tronc vers le bas) accès de faiblesse, froid de glace aux membres inférieurs".
On comprend qu’il soit réunion avec shou shaoyang qui met en mouvement le yang du corps et avec yangming.
2- Rapport dialectique avec Jian yu (15GI), « ce qui fait saillie à l’épaule » par rapport à Jian jing (21VB), « le puit dans lequel l’homme va puiser au plus profond » ?


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault :

Toutes sortes de tuberculose.
Vertiges.

Soulié de Morant :

Chaud et froid, ne peut s’étendre.

Roustan :

Vertige.

Dacheng :

Obstruction ou déferlement énergétique. Asthénie.

Sun Simiao :

Chaud et froid.
Reflux. Remontée du souffle empêchant le patient de s’allonger.

Psychisme

Soulié de Morant :

Neurasthénie (poitrine tordue de mélancolie) ou révolte d’énergie (crises de nerfs).

Neurologie

Chamfrault :

Apoplexie avec bave. Hémiplégie.

Soulié de Morant :

Affaiblissement de nerfs et cerveau. Anémie cérébrale.
Congestion cérébrale. Apoplexie (énergie bloquée, salive, ne peut parler). Hémiplégie.
Méningite aiguë ou chronique des enfants.

Pékin :

Impotence fonctionnelle du membre supérieur.

Pékin :

Paralysie. Perte de la parole due à l'attaque directe du vent (中風 zhongfeng).

Duron-Borsarello :

Congestion cérébrale. Apoplexie. Hémiplégie.
Anémie du système nerveux.

Dacheng :

Attaque directe du Vent. Aphonie due au blocage de l’énergie.
Difficulté à lever le bras. Paralysie du membre supérieur.
Perte de connaissance en cours de puncture : piquer Jian jing (21VB) et San li (36E).

ORL

Chamfrault :

Glaires qui obstruent la gorge.

Duron-Borsarello :

Maux de gorge.

Dacheng :

Sialorrhée.

Dermatologie

Dacheng :

Urticaire.
Adénite cervicale.

Pneumologie

Chamfrault :

Étouffement. Toutes sortes de tuberculose.

Soulié de Morant :

Voies respiratoires : chaud et froid, toux violente, ne peut s’étendre. Bronchite. Catarrhe de la pointe des poumons. Tuberculose : tous les troubles.

Roustan :

Dyspnée.

Duron-Borsarello :

Congestion pulmonaire.

Sun Simiao :

Toux et inversion du souffle.

Cardiovasculaire

Soulié de Morant :

Béribéri attaquant le coeur (tonifier).

Digestif

Duron-Borsarello :

Point gauche : Pancréas. Point droit : Rate.
Douleur aiguë de la Rate et du Pancréas (tonifier).

Gynécologie

Soulié de Morant :

Fibrome, kyste (tonifier).

Pékin/Nguyen van Nghi :

Métrorragie fonctionnelle.

Roustan :

Hémorragie utérine.

Sun Simiao :

Maladie génitale tui unilatérale (tui = s’écrouler; pathologie de type shanqi. Tuméfactions génitales).

Sénologie

Chamfrault/Dacheng :

Abcès du sein (tonifier pour Soulié de Morant).

Pékin/Roustan :

Mastite.

Nguyen van Nghi :

Mammite.

Obstétrique

Chamfrault :

Accouchement prématuré avec les quatre membres glacés. Pieds glacés après avortement.
Accouchement difficile. Hémorragie après l'accouchement.

Soulié de Morant :

Accouchement difficile. Après accouchement, accès de faiblesse, mains et pieds glacés.
Après accouchement prématuré, froid de glace aux membres inférieurs.
Métrorragie après l'accouchement (tonifier).

Duron-Borsarello/Dacheng/Roustan :

Accouchement difficile.

Dacheng :

Crampes après une fausse-couche. Membres glacés après avortement.

Endocrinologie

Pékin/Nguyen van Nghi :

Hyperthyroïdie.

Traumatologie

Chamfrault :

Toutes sortes de contusions.

Soulié de Morant :

Contusions. Contusions : douleurs de l’abdomen, du bas-ventre et des lombes.

Duron-Borsarello :

Douleurs des vertèbres lombaires après contusions.

Appareil locomoteur

Chamfrault :

Oedème des jambes.
Douleur de la région rénale. Torticolis.
Douleur du bras qui ne peut être étendu et ne peut arriver à toucher la tête.

Soulié de Morant :

Nuque : douleur, raideur, ne peut regarder en arrière.
Épaule et dos comme noués. Épaule et bras tirés et noués. Main ne peut aller à la tête. Omoplates : douleur aiguë. Rhumatisme des muscles de l’omoplate, surtout sous-scapulaire (inséré sur la face antérieure de la tête de l’humérus). Pouce et index.
Douleur des lombes et des côtes.

Pékin :

Scapulo-dorsalgie. Torticolis.
Impotence fonctionnelle du membre supérieur.

Roustan :

Douleur scapulaire.
Contracture cervicale.

Duron-Borsarello :

Douleurs articulaires.
Torticolis.

Nguyen van Nghi :

Scapulo-dorsalgie. Torticolis.
Blocage de l’épaule.

Dacheng :

Douleur du cou.
Difficulté à lever le bras. Brachialgie. Scapulo-dorsalgie due au Vent.
Douleur et oedème des pieds.

Autres

Soulié de Morant :

Jiujitsu : point de knock-out. Kuatsu : point revivifiant.

Pédiatrie

Soulié de Morant :

Méningite aiguë ou chronique des enfants.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Suwen :

SW 60 : « Dissertation sur les trous osseux »
失枕在肩上橫骨間。折使榆臂齊肘正灸脊中。
« Dans la cervicalgie avec nuque raide, il faut puncturer le dessus de l’os transversal (acromion) de l’épaule et le point du rachis au niveau des coudes verticalisés. »
D’après le commentaire de NvN, il s’agit de Jian jing (21VB) pour le premier point et Yang guan (3VG) pour le second.
D’après le commentaire de Husson, il s’agit de Que pen (12E) au lieu de Jian jing (21VB).

Jiayi jing :

X-5 : « Douleurs scapulaires et dorsales, douleur à la partie antérieure de l’épaule, au bras et [douleur] d’arrachement à l’épaule provenant de l’atteinte des taiyin, yangming, taiyang et shaoyang de main »
肩背髀痛,臂不舉,寒熱淒索,肩井主之。
« Les bi douloureux des épaules et du dos, l’impossibilité de lever les bras, les frissons et la fièvre avec accès de froid glacial (凄索 qisuo) relèvent du [point] Jian jing (21VB). »


> OBSERVATIONS