Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

22VB

Yuan ye



Noms secondaires

Ye men


Ye men


Yuan ye


(d'après Zhen jiu ju ying)

Quan ye


Quan ye


(d'après Qian jin yao fang)

Ye men


(d'après Jiayi jing)

Yuan ye


(d'après Jiayi jing)

> LOCALISATION

Chamfrault :

Au-dessous du creux axillaire, 3 cun au-dessous de Ji quan (1C) qui est situé dans le fond du creux de l’aisselle. Yuan ye est situé dans un grand creux que l’on perçoit en faisant lever le bras à la verticale, sur les côtés de la poitrine, dans le 4ème espace intercostal. En partant de Yuan ye, qui est donc situé sur la ligne axillaire, nous trouvons successivement dans le 4ème espace intercostal six points en se dirigeant vers le sternum : Yuan ye (22VB), Zhe jin (23VB), Tian xi (18Rt), Tian chi (1MC), Ru zhong (17E) (au centre du mamelon) et Sheng feng (23Rn).

Soulié de Morant :

Dans la région de l’aisselle, à mi-largeur, au rebord inférieur de la 4ème côte (la 3ème étant au fond de l’aisselle), dans un creux. Point précédent Jian jing (21VB) passant par Ku fang (14E), Tian quan (2MC) et Ji quan (1C) ; point suivant ayant passé par Da bao (21Rt) sous la 5ème côte, et suivant le rebord inférieur de la 5ème côte, 3 TDD en dehors de Tian chi (1MC).

Pékin :

Le bras levé, à 3 cun au-dessous du centre du creux axillaire, dans le 5ème espace intercostal.

Shanghai :

3 cun au-dessous du pli axillaire, sur la ligne médiane axillaire, dans le 5ème espace intercostal.

Duron-Borsarello :

Se localise en levant le bras, le malade couché sur le côté, la jambe repliée. Dans le 4ème espace intercostal, à l’extrémité antérieure de la fosse axillaire, à 3 cun au-dessous de Ji quan (1C).

Nguyen van Nghi :

3 cun au-dessous de l’aisselle, sur la ligne médio-axillaire, dans le 5ème espace intercostal.

Dacheng :

3 cun au-dessous de l’aisselle. Pour trouver le point, demander au patient de lever le bras.

Sun Simiao :

Dans un creux, 3 cun au-dessous de l’aisselle. Ce point est facilement repérable quand le bras est levé. Il est situé dans les poils axillaires.

Jiayi jing :

III-18 : « Les huit points au-dessous des aisselles et sur les côtés »
淵腋,在腋下三寸宛宛中,舉臂取之
« Le [point] Yuan ye (22VB) se situe dans une dépression à trois pouces au-dessous des aisselles. On le localise en faisant lever le bras. »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault :

0,3 cun pour Tongren. Moxas absolument interdits car ils peuvent entraîner la mort.

Pékin :

Oblique, 0,5 à 1 cun.

Shanghai :

Oblique, 0,5 à 0,8 cun. Il est interdit de piquer profondément.

Duron-Borsarello :

Moxas interdits.

Nguyen van Nghi :

Oblique, 0,5 à 1 cun. Moxas interdits.

Dacheng :

Selon Tongren, interdit de cautériser. Selon Mingtang, 0,3 cun ; « la moxibustion est interdite car l’abcès provoqué par le moxa peut entraîner la mort s’il s’ouvre à l’intérieur dans le thorax. »

Jiayi jing :

- III-18 : « Les huit points au-dessous des aisselles et sur les côtés »
刺入三分,不可灸,灸之不幸生腫蝕馬刀,傷潰者死,寒熱生馬瘍可治。
« On le puncture à 0,3 pouce de profondeur. Il ne faut pas y faire de moxibustion ; si par malheur on le fait, on provoque des lésions avec des tuméfactions phagédéniques et des ganglions (馬刀 madao) axillaires. Les ulcérations térébrantes sont mortelles, les ganglions ulcérés qui sont la conséquence du froid et du chaud sont guérissables. »


V-1 (2) : « Les interdictions de la puncture et de la moxibustion »
« Sont formellement interdits à la moxibustion* les [points] : Tou wei (8E), Cheng guang (6V), Nao hu (17VG), Feng fu (16VG), Yin men (15VG) [la moxibustion rend le patient muet], Xia guan (7E) […] s’il y a du cérumen (gandi) dans l’oreille, Er men (21TR) […] s’il y a du pus dans l’oreille, Ren ying (9E), Si zhu kong (23TR) [si par malheur on fait des moxas, les eux rapetissent ou bien le patient devient aveugle], Cheng qi (1E), Ji zhong (6VG) [si on fait des moxas le patient devient bossu], Bai huan shu (30V), Ru zhong (17E), Shi men (5VC) chez la femme, Qi jie (30E) [si par malheur on fait des moxas on provoque de la dyspnée], Yuan ye (22VB) [si par malheur on fait des moxas on provoque des tuméfactions phagédéniques], Jing qu (8P) [blesse l’esprit du patient], Jiu wei (15VC), Yin shi (33E), Yang guan (3VG), Tian fu (3P) [provoque un reflux respiratoire chez le patient], Fu tu (32E), Di wu hui (42VB) [provoque de la maigreur chez le patient, Qi mai (18TR). Tels sont les points interdits à la moxibustion. »
* La traduction mot à mot de C. Minsky dit : le point Tou wei (8E) est formellement interdit à la moxibustion. Le point Nao hu (17VG) est formellement interdit à la moxibustion, … Par soucis de simplicité, la formulation a été modifiée dans ce travail.


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Agit sur vésicule biliaire, coeur, région frontale, dos, aisselle.

Nguyen van Nghi :

Réunion des 3 tendino-musculaires yin de main.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Élargit le thorax. Favorise la circulation du qi. Vivifie les luo.
Relâche les tendons. Élimine les enflures et calme les douleurs.

Lingshu :

LS 10 : « Les méridiens (經脈 jingmai) / Jiayi jing II-1 (2) : « Les douze méridiens, les luo et les branches distinctes »
脾之大絡,名曰大包。出淵腋下三寸,布胸脅。
« Le grand luo (大絡 da luo) de la rate s’appelle Da bao (21Rt). Il sort à trois pouces sous l’aisselle (淵腋 yuanye)1 et se répand à la poitrine et aux côtés. »
1. Yuanye est le nom du point 22VB.

LS 11 : « Les méridiens distincts (經脈 jingmai) / Jiayi jing II-1 (2) : « Les douze méridiens, les luo et les branches distinctes »
手少陰之正,別入於淵腋兩筋之間,屬於心,上走喉嚨,出於面,合目內眥。
« La [ramification] principale du shaoyin de main se sépare et pénètre au [point] Yuan ye (22VB) entre deux tendons ; elle établit une relation de dépendance avec le coeur, monte suivre la gorge (houlong), sort au visage et s'unit au coin interne de l'oeil [à la branche du méridien taiyang de main]. »
[…]

手太陰之正,別入淵腋少陰之前,入走肺,散之大陽 (腸),上出缺盆,循喉嚨,復合陽明,此六合也。

« La [ramification] principale du taiyin de main se sépare et entre au [point] Yuan ye (22VB) devant le shaoyin, entre gagner le poumon, gagne et se disperse dans le gros intestin, monte sortir au creux sus-claviculaire, suit le larynx et s’unit à nouveau au yangming. »

Jiayi jing :

- II-1 (2) : « Les douze méridiens, les luo et les branches distinctes »
手少陰之正,別下於淵腋兩筋之間,屬心主,上走喉嚨,出於面,合目,此為四合。
« La [ramification] principale du shaoyin de main se sépare et pénètre au [point] Yuan ye (22VB) entre deux tendons ; elle établit une relation de dépendance avec le coeur, monte gagner le larynx, sort au visage, s’unit au coin interne de l’oeil [à la branche du méridien taiyang de main]. C’est la quatrième union1. »
1. C’est l’union de deux méridiens couplés yin et yang qui sont dans une relation de superficie/profondeur.

- II-1 (2) : « Les douze méridiens, les luo et les branches distinctes »
手太陰之正,別入淵腋少陰之前,入走肺,散之太陽,上出缺盆,循喉嚨,複合陽明,此為六合。
« La [ramification] principale du taiyin de main se sépare et entre au [point] Yuan ye (22VB) devant le shaoyin, entre gagner le poumon, gagne et se disperse dans le gros intestin, monte sortir au creux sus-claviculaire, suit le larynx et s’unit à nouveau au yangming. C’est la sixième union1. »
1. C’est l’union de deux méridiens couplés yin et yang qui sont dans une relation de superficie/profondeur.

- III-18 : « Les huit points au-dessous des aisselles et sur les côtés »
氣穴論注云足少陽脈氣所發。
« [Le commentaire de la "Discussion sur les points d’acupuncture" (chapitre 58) du Suwen dit : le souffle du méridien shaoyang de pied s’y déploie] ».

Jean Marc Kespi :

Ce point régit la mise en mouvement (shaoyang) du yang thoracique qui descend ensuite à l’épigastre (taiyang, 16 ZTYg/V) et au pelvis (yangming, 27 ZYgM/E).
Il est donc indiqué de le puncturer dans les stagnations de yang thoracique avec vide de yang abdominal : "douleur de poitrine, plénitude de la poitrine", "enflure de l’aisselle", "ne peut mettre le bras en extension ni le passer derrière le dos".
Les moxas sont absolument interdits.


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault :

Coup de froid ou de yang. Sensation de faiblesse.

Soulié de Morant :

Malaria, surtout point gauche. Sans force.

Dacheng :

Maladie du Froid/Chaleur. Frilosité. Asthénie.

Dermatologie

Soulié de Morant :

Ganglions enflammés (adénite suppurée) ; enflure et démangeaisons de l’aisselle.

Pékin/Nguyen van Nghi :

Adénite axillaire. 

Roustan :

Affections des ganglions lymphatiques de l’aisselle.

Dacheng :

Ulcère (phagédénique) de l’aisselle. Hidrosadénite.

Pneumologie

Chamfrault/Duron-Borsarello :

Plénitude de la poitrine.

Soulié de Morant :

Névralgie intercostale par bronchite ou pleurésie. Plénitude de la poitrine.

Pékin/Nguyen van Nghi/Roustan :

Pleurésie. Névralgie intercostale.

Dacheng :

Plénitude thoracique. Sensation de gonflement de la poitrine.

Appareil locomoteur

Chamfrault/Dacheng :

Impossibilité de lever le bras.

Soulié de Morant :

Grand dorsal : contracture, ne peut lever le bras.

Roustan :

Douleur scapulaire.

Duron-Borsarello :

Ne peut mettre le bras en extension ni le passer derrière le dos.

Autres

Dacheng :

Blessure par armes blanches.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Suwen :

SW 28 : « Discussion générale sur le vide et le plein » 
掖癰大熱,刺足少陽五。刺而熱不止,刺手心主三,刺手大陰經絡者,大骨之會各三。
« Dans l’hidrosadénite, on pique [le point Yuan ye (22VB) de] la vésicule. Si cinq piqûres n’arrêtent pas l’inflammation, on fait trois piqûre au [Tian chi 1MC du] maître du cœur et au [Chi ze liaison du grêle au poumon] à la jointure des grands os. »

Lingshu :

- LS 71 : « Infestation par le pervers » / Jiayi jing X-3 : « Spasmes provoqués par les maladies qui atteignent les huit vides »
黃帝問於岐伯曰:人有八虛,各何以候?岐伯答曰:以候五臟。黃帝曰:候之奈何?岐伯曰:肺心有邪,其氣留於兩肘;肝有邪,其氣流於兩腋;脾有邪,其氣留於兩髀;腎有邪,其氣留於兩膕。凡此八虛者,皆機關之室,真氣之所過,血絡之所遊。邪氣惡血,固不得住留。住留則傷筋絡骨節;機關不得屈伸,故痀攣也。
« Huangdi demanda : Dans l’homme il y a huit vides1. Qu’observe t-on par chacun d’eux ?
Qibo répondit : On observe les cinq organes.
Huangdi demanda : Comment les observe t-on ?
Qibo répondit : Lorsque le poumon et le coeur sont atteints par le pervers, leur souffle stagne dans les deux coudes2. Lorsque le foie est atteint par le pervers, son souffle s’écoule3 dans les deux aisselles4. Lorsque la rate est atteinte par le pervers, son souffle stagne dans les deux hanches5. Lorsque le rein est atteint par le pervers, son souffle stagne dans les deux creux poplités6. Ces huit vides sont tous des chambres motrices (機關之室 jiguan zhi shi), le souffle véritable (真氣 zhenqi) y transite, les luo sanguins y font route. Le souffle pervers et le mauvais sang ne doivent pas s’y installer : s’ils s’y installent, ils blessent les tendons, les luo, les os et les articulations ; le moteur (機關jiguan) n’arrive pas à plier ni à étendre [les articulations], c’est pourquoi il y a des spasmes. »
1. Selon le Taisu, il s’agit du vide des coudes, des aisselles, des hanches et des creux poplités qui sont huit au total.
2. Les méridiens du poumon et du coeur sont des méridiens de la main. Le point Chi ze (5P) du méridien de poumon et le point Shao hai (3C) du méridien de coeur se situent tous les deux au coude ; c'est pourquoi le pervers qui profite du vide et s’accumule se trouve souvent au coude.
3. Le Jiayi jing a corrigé par « stagne ».
4. Les méridiens de foie et de vésicule biliaire circulent dans les côtes et les aisselles et sortent aux points Qi men (14F) et Yuan ye (22VB) ; c'est pourquoi le pervers qui s’y accumule stagne souvent aux aisselles.
5. Les hanches c’est entrecuisses, les méridiens des hanches montent des jambes et des cuisses et sortent au [point] Chong men (12Rt) ; c'est pourquoi, lorsque le pervers stagne aux hanches et à l’entrecuisse, la maladie se situe aux hanches.
6. C'est-à-dire dans le creux derrière le genou. Le méridien de rein circule en montant, sort au point Yin gu (10Rn) et aux autres points dans le creux du genou ; c'est pourquoi lorsque le souffle pervers stagne aux deux creux poplités, la maladie se situe dans les méridiens des reins.

- LS 81 : « Les abcès superficiels et térébrants / Jiayi jing XI-9 (2) : « Les abcès et les abcès térébrants provoqués par le souffle froid qui se loge dans les méridiens et les luo ainsi que la lèpre et l’eczéma aigu provoqué par le vent qui s’accumule »
發於頸者,名曰夭疽。其狀大而赤黑,不急治則熱氣下入淵腋,前傷任脈,熏肝肺,熏則十餘日死矣。
« [L’abcès qui] se développe au cou s’appelle "abcès de la mort prématurée" (夭疽 yaoju)1. Son aspect est grand, rouge et noir. Si on ne le soigne pas d’urgence le souffle chaud descend et entre dans le [point] Yuan ye (22VB)2. En avant, il blesse le renmai, à l’intérieur il imprègne le foie et le poumon. Si ceux-ci sont imprégnés, [le malade] meurt en un peu plus de dix jours ».
1. Le Waike zhengzong écrit : « [Cet abcès] se développe à un endroit fatal à 1,3 distance en arrière de l’oreille. À gauche, il donne "l’abcès de la mort prématurée" (夭疽 yaoju) et appartient au bois foie. À droite, il donne le "poison pénétrant" (銳毒 ruidu) et appartient au métal poumon. Ce sont des symptômes qui apportent le malheur ».
2. Le Leijing dit : « Yuan ye est un point du méridien shaoyang de pied. [L’abcès] se développe au cou, il se lie ainsi au système de liaison du poumon (肺系 feixi), descend et entre au shaoyang de pied atteignant ainsi l’organe foie, c’est pourquoi [il peut] aboutir à la mort ».

Jiayi jing :

- VII-1 (2) : « Atteintes par le froid et maladies fébriles produites par l’affection des six méridiens »
熱病汗不出,天柱及風池、商陽、關衝、腋門主之。
« Les maladies fébriles sans transpiration relèvent du [point] Tian zhu (10V) et aussi des [point] Feng chi (20VB), Shang yang (1GI), Guan chong (1TR) et Ye men1. »
1. Ye men (aisselle, porte) est un autre nom des points Yuan ye (22VB) et Da ju (27E).

- IX-4 : « Sensation de plénitude et douleurs à la poitrine et aux côtés du thorax causées par la maladie qui atteint le foie et par la stagnation du souffle défensif »
胸滿馬刀,臂不得舉,淵腋主之。
« La sensation de plénitude de la poitrine, avec des ganglions sous les aisselles et l’impossibilité de lever le bras relève du [point] Yuan ye (22VB). »

- XI-9 (2) : « Les abcès et les abcès térébrants provoqués par le souffle froid qui se loge dans les méridiens et les luo ainsi que la lèpre et l’eczéma aigu provoqué par le vent qui s’accumule » / SW 28 : « Discussion générale sur le vide et le plein »
暴癰筋濡(一本作軟),隨分而痛,魄汗不盡,胞氣不足,治在其經。腋癰大熱,刺足少陽五,刺而熱不止,刺手心主三,刺手太陰經絡者,大骨之會各三。
« Les abcès soudains avec raccourcissement des tendons, douleurs le long des plans de séparation des chairs (分 fen), transpiration (魄汗 pohan)1 incessante et insuffisance du souffle de la vessie (胞 bao) se soignent par les points shu de ce méridien (經 jing)2. Dans les abcès sous les aisselles avec fièvre intense on puncture le shaoyang de pied3 à cinq reprises. Si, après la puncture, la fièvre ne cesse pas, on puncture [le jueyin] de main, ministre du coeur, à trois reprises, [point] luo du méridien taiyin de main4 et le [point] Da gu zhi hui5, chacun à trois reprises. »
1. Pohan signifie littéralement « sueurs de l’âme po » ou transpiration cutanée, car le poumon thésaurise l’âme po (âme sensitive) et est associé à la peau. Selon Leijing, il s’agit d’une sueur froide.
2. Il s’agit du méridien de vessie, taiyang de pied.
3. Selon Leijing, il s’agit des points Yuan ye (22VB) et Zhe jin (23VB). Selon Suwen zhuzheng fawei, il s’agit seulement du point Yuan ye (22VB).
4. Selon le Leijing il s’agit du point Lie que (7P).
5. Selon Wang Bing, le Leijing et le Suwen zhuzheng fawei il s’agit du point Jian zhen (9IG).


- XI-9 (2) : « Les abcès et les abcès térébrants provoqués par le souffle froid qui se loge dans les méridiens et les luo ainsi que la lèpre et l’eczéma aigu provoqué par le vent qui s’accumule » / SW 28 : « Discussion générale sur le vide et le plein »

發於頸者,名曰夭疽。其狀大而赤黑,不急治則熱氣下入淵腋,前傷任脈,內熏肝肺,熏則十餘日死矣
« [L’abcès qui] se développe au cou s’appelle « abcès de la mort prématurée » (yaoju 夭疽)1. Son aspect est grand, rouge et noir. Si on ne le soigne pas d’urgence le souffle chaud descend et entre dans le [point] yuanye (22VB)2. En avant, il blesse le renmai, à l’intérieur il imprègne le foie et le poumon. Si ceux-ci sont imprégnés, [le malade] meurt en un peu plus de dix jours. »
1. Le Waike zhengzhong écrit : « [cet abcès] se développe à un endroit fatal à 1,3 distance en arrière de l’oreille. À gauche, il donne « l’abcès de la mort prématurée » (yaoju 夭疽) et appartient au bois/foie. À droite, il donne le « poison pénétrant » (ruidu) et appartient au métal/poumon. Ce sont des symptômes qui apportent le malheur. »
2. Le Leijing dit : « yuanye est un point du méridien shaoyang de pied. [L’abcès] se développe au cou, il se lie ainsi au système de liaison du poumon (feixi), descend et entre au shaoyang de pied atteignant ainsi l’organe foie, c'est pourquoi il peut aboutir à la mort. »


- XI-9 (2) : « Les abcès et les abcès térébrants provoqués par le souffle froid qui se loge dans les méridiens et les luo ainsi que la lèpre et l’eczéma aigu provoqué par le vent qui s’accumule »
馬刀腫,淵腋、章門、支溝主之。
« Les ganglions enflés et fistulisés sous les aisselles relèvent des [points] Yuan ye (22VB), Zhang men (13F) et Zhi gou (6TR). »


> OBSERVATIONS