Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

23VB

Zhe jin



Noms secondaires

shen guang


(d'après Dacheng)

Dan mu


(d'après Dacheng)

> LOCALISATION

Chamfrault :

Ce point, comme le point précédent Yuan ye (22VB), est situé à 3 cun au-dessous du creux axillaire, dans le 4ème espace intercostal, à 1 cun en avant du point Yuan ye (22VB). Pour localiser et puncturer, faire coucher le malade sur le côté, le bras levé et la jambe pliée.

Soulié de Morant :

Paroi latérale du thorax, 3 TDD en dehors de la verticale du mamelon, au rebord inférieur de la 5ème côte, 3 TDD en dehors et un peu sous le mamelon chez l’homme, 5 TDD au-dessous et en avant de Yuan ye (22VB) en passant par Da bao (21Rt), 1 large TDD sous Tian chi (1MC), 2 TDD au-dessus et en dedans de Ri yue (24VB), 1 large TDD au-dessus et en dehors de Qi men (14F).

Pékin/Shanghai :

1 cun en avant de Yuan ye (22VB), dans le 4ème espace intercostal.

Duron-Borsarello :

Même position que pour Yuan ye (22VB), le point se trouve à 1 cun en avant de ce dernier.

Nguyen van Nghi :

1 cun en avant et au-dessous de Yuan ye (22VB), dans le 5ème espace intercostal.

Dacheng :

3 cun au-dessous de l’aisselle et à 1 cun devant l’extrémité de la 3ème côte, à 7,5 cun en dehors du sternum, au niveau des mamelons. Pour trouver le point, demander au patient de s’allonger en position de décubitus latéral.

Sun Simiao :

3 cun au-dessous de l’aisselle et 1 cun vers l’avant, dans le 4ème espace intercostal.

Jiayi jing :

III-18 : « Les huit points au-dessous des aisselles et sur les côtés »
輒筋,在腋下三寸,複前行一寸,著脅
« Le [point] Zhe jin (23VB) se situe trois pouces au-dessous des aisselles et un pouce en avant1 près des côtes. »
1. Ceci signifie qu’à trois pouces au-dessous des aisselles, sur la ligne axillaire médiane, se trouve le point Yuan ye (22VB) et que le point Zhe jin (23VB) se situe à un pouce en avant.


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault/Dacheng :

0,6 cun pour Tongren, 0,7 cun pour Suwen.

Pékin/Nguyen van Nghi :

Oblique, 0,5 à 1 cun.

Shanghai :

Oblique, 0,5 à 0,8 cun. Il est interdit de piquer profondément.

Jiayi jing :

III-18 : « Les huit points au-dessous des aisselles et sur les côtés »
刺入六分,灸三壯。
« On le puncture à 0,6 pouce de profondeur. On y fait trois cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Chamfrault/Duron-Borsarello/Dacheng :

Point mu du méridien ZSYg/VB.

Chamfrault/Duron-Borsarello/Nguyen van Nghi/Dacheng :

Point de réunion avec ZTYg/V.

Soulié de Morant :

Héraut de vésicule biliaire (troubles par sentiment avec froid ou dépression).

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Mobilise les stagnations de qi du foie. Régularise le qi. Abaisse le reflux (ni).
Calme la dyspnée.

Jean Marc Kespi :

Comme point mu des quatre éléments, il répond à une dialectique temporelle ; il est mise en mouvement du jour à 6h00, apparition du yang à l’équinoxe du printemps, mise en mouvement du yang de l’homme qui s’ouvre vers le monde extérieur ; aussi est-il réunion avec taiyang ; aussi sa symptomatologie évoque t-elle cette sortie du yang de l’homme vers le monde extérieur à différents niveaux : "soupirs, parole gênée et difficile", "crampes des membres", "n’aime pas faire connaissance", "peur de la nuit", "plénitude de la poitrine" (zone d’échange).
Réfère à une dialectique qualitative où shaoyang est le yang intermédiaire :

- À l’échelon du tronc, il contrôle le yang épigastrique qui, venant du pelvis, gagne la poitrine. Il est donc indiqué de le puncturer quand le yang se bloque sous le diaphragme avec plénitude sus-ombilicale et vide thoracique : "plénitude d’énergie de l’estomac, vomissements, chaleur dans le bas-ventre".
- À l’échelon du corps, il est possible qu’il contrôle le yang du tronc qui, venant des membres inférieurs, gagne le haut du corps. Il serait donc ici à puncturer dans les plénitudes de yang du tronc avec vide à la tête et aux membres supérieurs.

Jiayi jing :

III-18 : « Les huit points au-dessous des aisselles et sur les côtés »
足少陽脈氣所發。
« Le souffle du méridien shaoyang de pied s'y déploie. »


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Dacheng :

Hypersomnie.

Psychisme

Chamfrault :

Gémissements.
Ne peut pas rester couché tranquille. Veut courir.

Soulié de Morant :

Affaiblissement et décadence de nerfs par excès de travail. Amnésie.
Grands soupirs, chagrin, parole gênée et difficile.
Enfants : comme contractés d’horreur, bouche convulsée. Peur de la nuit.
N’aime pas faire connaissance ?

Dacheng :

Tendance à la tristesse. Anxiété. Soupirs fréquents.
Trouble de la parole, logorrhée.

Neurologie

Chamfrault :

Paralysie des quatre membres.

Soulié de Morant :

Extrémités flasques ou contractées.

Dacheng :

Relâchement des membres.

Ophtalmologie

Soulié de Morant :

Vue affaiblie.

ORL

Soulié de Morant :

Oreille: sifflements, murmures.

Stomatologie

Soulié de Morant :

Salive en excès. Gencives rétractées ?

Pékin/Nguyen van Nghi :

Sialorrhée.

Pneumologie

Chamfrault :

Expectoration abondante.
Brutale plénitude de la poitrine empêchant de respirer normalement et de se coucher.

Soulié de Morant :

Asthme, ne peut s’étendre ; violente plénitude de la poitrine.

Pékin :

Asthme.

Roustan :

Pleurésie. Suffocation intermittente.

Duron-Borsarello :

Plénitude de la poitrine.

Nguyen van Nghi :

Dyspnée.

Dacheng :

Gonflement de la poitrine empêchant de s'allonger.

Digestif

Chamfrault :

Sensation de grande chaleur dans le bas-ventre. Vomissements acides.

Soulié de Morant :

Salive en excès. Estomac : la nuit, vomissements liquidiens, acidité, hyperchlorhydrie.

Pékin :

Vomissements, régurgitations acides, sialorrhée.

Roustan :

Vomissements, régurgitations acides.

Duron-Borsarello :

Plénitude d’énergie de l’estomac. Vomissements.

Nguyen van Nghi :

Nausées et vomissements, régurgitations acides. Ptyalisme.

Dacheng :

Vomissements. Régurgitations acides. Chaleur au bas-ventre.

Appareil locomoteur

Soulié de Morant :

Faiblesse, surtout du dos.
Extrémités flasques ou contractées.

Duron-Borsarello :

Crampes des membres.

Pédiatrie

Soulié de Morant :

Enfants : comme contractés d’horreur, bouche convulsée. Peur de la nuit.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Jiayi jing :

- IX-4 : « sensation de plénitude et douleurs à la poitrine et aux côtés du thorax causées par la maladie qui atteint le foie et par la stagnation du souffle défensif »
胸中暴滿,不得眠(一云不得喘息),輒筋主之。
« La sensation de plénitude subite dans le thorax avec insomnie [une autre version dit : impossibilité de respirer] relève du [point] Zhe jin (23VB). »

- XI-9 (2) : « Les abcès et les abcès térébrants provoqués par le souffle froid qui se loge dans les méridiens et les luo ainsi que la lèpre et l’eczéma aigu provoqué par le vent qui s’accumule » / SW 28 : « Discussion générale sur le vide et le plein »
暴癰筋濡(一本作軟),隨分而痛,魄汗不盡,胞氣不足,治在其經。腋癰大熱,刺足少陽五,刺而熱不止,刺手心主三,刺手太陰經絡者,大骨之會各三。
« Les abcès soudains avec raccourcissement des tendons, douleurs le long des plans de séparation des chairs (分 fen), transpiration (魄汗 pohan)1 incessante et insuffisance du souffle de la vessie (胞 bao) se soignent par les points shu de ce méridien (經 jing)2. Dans les abcès sous les aisselles avec fièvre intense on puncture le shaoyang de pied3 à cinq reprises. Si, après la puncture, la fièvre ne cesse pas, on puncture [le jueyin] de main, ministre du coeur, à trois reprises, [point] luo du méridien taiyin de main4 et le [point] Da gu zhi hui5, chacun à trois reprises. »
1. Pohan signifie littéralement « sueurs de l’âme po » ou transpiration cutanée, car le poumon thésaurise l’âme po (âme sensitive) et est associé à la peau. Selon Leijing, il s’agit d’une sueur froide.
2. Il s’agit du méridien de vessie, taiyang de pied.
3. Selon Leijing, il s’agit des points Yuan ye (22VB) et Zhe jin (23VB). Selon Suwen zhuzheng fawei, il s’agit seulement du point Yuan ye (22VB).
4. Selon le Leijing il s’agit du point Lie que (7P).
5. Selon Wang Bing, le Leijing et le Suwen zhuzheng fawei il s’agit du point Jian zhen (9IG).


> OBSERVATIONS