Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

25VB

Jing men



Noms secondaires

Qi fu


Qi shu


Qi shu


(d'après Jiayi jing)

Shen mu



> LOCALISATION

Chamfrault :

À l’extrémité libre de la 12ème côte. 1,5 cun au-dessus de la ligne horizontale passant par l’ombilic. Pour localiser et puncturer, faire coucher le malade sur le côté, la jambe supérieure repliée, l’inférieure en extension, le bras supérieur levé au-dessus de la tête.

Soulié de Morant :

Région inféro-externe du thorax, à l’angle de la pointe inférieure de la 12ème et dernière côte (libre) et du rebord antérieur du grand dorsal, dans un creux. Point précédent Ri yue (24VB), environ 3 TDD au-dessus de Dai mai (26VB), 2 larges TDD sous et en arrière de Zhang men (13F), 2 TDD au-dessus et en avant de Huang men (51V).

Pékin :

Sur la partie latérale de l’abdomen, à l’extrémité libre de la 12ème côte.

Duron-Borsarello :

Se localise couché sur le côté, la jambe supérieure repliée, l’inférieure étendue, le bras relevé. Sur le bord inférieur de l’extrémité de la 12ème côte.

Nguyen van Nghi :

Au-dessous et en avant de l’extrémité de la 12ème côte. à 1,8 cun environ en arrière de Zhang men (13F).

Dacheng :

À la racine des fausses côtes.

Sun Simiao :

À l’extrémité libre de la 12ème côte, près de la taille et de l’os iliaque.

Jiayi jing :

III-23: « Les douze points de l’abdomen qui descendent du [point] zhang men (13F) jusqu’au [point] Ju liao (29VB) »
京門,腎募也,一名氣府,一名氣。在監骨下,腰中挾脊,季肋下一寸八分。
« Le [point] Jing men (25VB), point mu du rein, s'appelle aussi Qi fu et Qi shu. Il se situe au-dessous de l’os iliaque1, au milieu des lombes, des deux côtés de la colonne vertébrale, à 1,8 pouce au-dessous des côtes flottantes. »
1. D’après certains commentaires, il faudrait lire « au-dessus ».


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault :

0,7 cun (!) pour Tongren, pendant 7 respirations.

Pékin :

Perpendiculaire, 0,3 à 0,5 cun.

Shanghai :

Perpendiculaire, 0,7 à 1 cun.

Nguyen van Nghi :

Verticale, 0,5 à 1 cun.

Dacheng :

0,5 cun (!) pour Tongren, pendant 7 respirations.

Jiayi jing :

- III-23: « Les douze points de l’abdomen qui descendent du [point] zhang men (13F) jusqu’au [point] Ju liao (29VB) »
刺入三分,留七呼,灸三壯。
« On le puncture à 0,3 pouce de profondeur pendant 7 expirations. On y fait trois cônes de moxa. »

VIII-1 (1) : « La transmission des maladies dans les cinq organes et les accès de frissons et de fièvre » / SW60 : « Discussion sur les creux osseux »
灸寒熱之法先取項大椎以年為壯數,次灸撅骨以年為壯數,視背陷者灸之,舉臂肩上陷者灸之,兩季脅之間灸之,外踝上骨之端灸之,足小指、次指之間灸之, 上陷脈灸之,外踝後灸之,缺盆骨上切之堅動如筋者灸之,膺中陷骨間灸之,掌束骨下灸之,臍下關元三寸灸之,毛際動脈灸之,臍下二寸分間灸之,足陽明跗上動脈灸之,上一灸之,取犬所嚙處灸之,即以犬傷病法三炷灸之,凡當灸二十九處。
« La méthode de la moxibustion dans les frissons et la fièvre [est la suivante] : d’abord, on traite le [point] Da zhui (14VG) à la nuque, avec le nombre de cônes en fonction de l’âge ; ensuite, on fait des moxas au coccyx (橛骨 juegu)1 avec un nombre de cônes en fonction de l’âge ; on observe les points shu du dos (背俞 beishu) qui sont affaissés et on leur fait des moxas2 ; on lève le bras pour faire [apparaître] un creux sur l’épaule et on y fait des moxas [Jian yu (15GI) selon Leijing et les autres commentaires] ; on fait des moxas entre les deux côtes flottantes [Jing men (25VB) selon Leijing]* ; on fait des moxas à l’extrémité de la partie inférieure du péroné, au-dessus de la malléole externe [Yang fu (38VB) selon Leijing] ; on fait des moxas entre le 4ème et le 5ème orteil [Xia xi (43VB) selon Leijing] ; on fait des moxas sur le vaisseau affaissé au-dessous du mollet [Cheng shan (57V) selon Leijing]** ; on fait des moxas en arrière de la malléole externe [Kun lun (60V) selon Leijing] ; on palpe au-dessus de la clavicule, [il y a quelque chose de] dur qui bouge comme un tendon et on y fait des moxas [selon les commentaires anciens, il ne s’agit pas d’un point d’acupuncture mais d’un amas qu’il faut moxibuster là où il se trouve] ; on fait des moxas dans le creux entre les os au milieu de la poitrine [Tian tu (22VC) selon Leijing] ; on fait des moxas sous l’os du carpe au-dessus de la paume de la main [Yang chi (4TR) selon Leijing et Wang Bing ; Da ling (7MC) selon Suwen zhijie ; Yin xi (6C) selon Wu Kun] ; on fait des moxas au [point] Guan yuan (4VC) à trois distances au-dessous du nombril ; on fait des moxas sur l’artère (動脈 dongmai) à la frontière supérieure des poils du pubis [Qi chong (30E) selon Leijing] ; on fait des moxas à l’interstice [situé] à deux distances au-dessous du genou [San li (36E) selon Leijing] ; on fait des moxas [au point du] yangming de pied situé sur l’artère [située] sur le dessus du pied [Chong yang (42E) selon Leijing] ; on fait des moxas au vertex [Bai hui (20VG) selon Leijing] ; on traite par la moxibustion à l’endroit des morsures de chien avec trois cônes selon la méthode de moxibustion des maladies [causées par] les morsures de chien. Au total, il y a 29 localisations auxquelles il convient de faire de la moxibustion3. »
1. Jue gu désigne le coccyx. C’est là où se situe le point Wei lü, autre nom de Chang qiang (1VG).
2. Selon 
Leijing, « Les [points] shu du dos sont tous des points du méridien taiyang de pied. Les endroits affaissés sont ceux où le souffle du méridien est insuffisant, c’est pourquoi il faut faire des moxas ».
3. Selon 
Leijing, on ne compte pas les morsures de chien qui n’ont pas de localisation précise.
* Dans la traduction de NvN, il s’agirait du point Qi men (14F).
** Dans la traduction de Husson, il s’agirait du point Cheng jin (56V).


> FONCTIONS

Chamfrault/Soulié de Morant/Shanghai/Duron-Borsarello/Nguyen van Nghi/Dacheng :

Point mu des reins.

Soulié de Morant :

Agit sur vésicule biliaire, estomac, intestins, rein, système nerveux central, oeil, oreille, nez, gorge, sein, haut du dos.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Réchauffe le yang. Transforme le qi. Perméabilise les voies de l’eau. Dissipe l’humidité.
Harmonise l’estomac. Relâche les tendons et active les articulations.

Jiayi jing :

III-23: « Les douze points de l’abdomen qui descendent du [point] zhang men (13F) jusqu’au [point] Ju liao (29VB) »
京門,腎募也
« Point mu du rein. »

Jean Marc Kespi :

- « Acupuncture »
Point mu de l’élément "hiver/nord/eau" qui régit à l’échelon du corps entier la mise en mouvement du yang (shaoyang), comparable à celle qui se produit dans l’univers chaque jour à minuit et chaque année au solstice d’hiver. Son action est globale mais elle porte plus particulièrement, comme Guan yuan (4VC) qui met en mouvement le yin à midi et au solstice d’été, sur le petit bassin, lieu de la mise en mouvement de la vie ; d’où la topographie de ce point
Il est donc indiqué de le puncturer dans les stagnations globales de yang, surtout quand elles s’accompagnent d’une difficulté à être et à se créer, avec : "plénitude abdominale, ballonnement pelvien douloureux, diarrhée, urine claire et abondante, douleur rénale", et contraction de froid dans le dos, les lombes, les épaules et les hanches (signes de stagnation de yang périphérique).

- « L’homme et ses symboles en MTC », p 67
« L’hiver c’est « fermer à l’intérieur et thésauriser1 » (藏 cang). En hiver, il n’y a plus aucune relation avec le Ciel, « nulle excitation ne vient plus du yang » ; la terre se fendille, l’eau gèle, La Terre ne produit plus ; « elle cache et thésaurise, préparant par sa retraite la racine d’un nouveau jaillissement ». Le rôle de l’Homme est alors d’être « enfoui, caché, tourné seulement vers soi, occupé à se posséder » : n’est-ce pas une belle définition de notre attitude au quatrième âge ? La nuit culmine. Le qi fait retraite, se retire au plus profond. Le jour (yang) commence à naître, tel le germe qui, sous terre, contient le devenir, à l’image de la graine, de la première cellule de l’être humain qui contient tout l’être.
Le 25VB régit cette germination, cette mise en mouvement hivernale de la vie. Les reins sont en correspondance avec l’hiver et le nord. Ce point, lombaire, bilatéral, situé à l’extrémité de la douzième côte, met en mouvement le qi des reins ».
1. Les citations proviennent du Suwen (traduction de Husson) et Assaisonner les esprits (Ricci, 1983).

- « Quel est votre diagnostic ? » - RFA n°163 (2015)
« point saisonnier des reins, répondant au nord, et donc au passage du Ciel antérieur au Ciel postérieur ».


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault :

Fièvre avec plénitude abdominale et douleur allant jusqu’au dos, empêchant de respirer.
Sensation de froid dans le dos et l’épaule.

Soulié de Morant :

Épaule et dos : contractions de froid.

Nguyen van Nghi :

Syndrome fébrile.

Dacheng :

Sensation de froid dans le dos et l'épaule.
Difficulté à rester debout longtemps.

Sun Simiao :

Chaud et froid. Chaud et froid dans les épaules et le dos.

ORL

Dacheng :

Surdité due au Froid évolutif.

Digestif

Chamfrault :

Ballonnement abdominal dû au yin ou au yang avec douleur du dos et de la hanche.
Ballonnement douloureux du bas-ventre. Borborygmes. Douleur de l’intestin grêle. Diarrhée.

Soulié de Morant :

Diarrhée aiguë. Bruits d'intestins. Abdomen enflé, tympanisme. Douleur.
Balance selles/urines : urines abondantes et selles rares ou urines rares et selles abondantes.

Pékin :

Borborygmes. Distension abdominale.

Roustan :

Douleurs coliques.

Duron-Borsarello :

Réflexes exagérés à la déglutition provoquant une plénitude de l'estomac, de l'abdomen et des intestins.
Hypersalivation. Coliques intestinales.

Nguyen van Nghi :

Ballonnement abdominal.

Dacheng :

Borborygmes. Coliques. Diarrhée. Entérite.

Sun Simiao :

Ballonnement abdominal. Engorgement et ballonnement abdominal avec gêne respiratoire.
Diarrhée motrice due à un déséquilibre de l’humidité avec parfois douleur généralisée.

Uro-néphrologie

Chamfrault :

Dysurie. Urines jaune foncé.

Soulié de Morant :

Héraut des reins : troubles par sentiments avec froid ou dépression.
Insuffisance : urine abondante et claire. Néphrite avec HTA, douleurs de lombes, urine rare, douleur irradiant dans le dos, ne peut respirer. Néphrite aiguë avec gros rein blanc et urine insuffisante.
Balance selles/urines : urines abondantes et selles rares ou urines rares et selles abondantes.

Nguyen van Nghi/Roustan :

Néphrite.

Duron-Borsarello :

Colique néphrétique.

Dacheng :

Dysurie.

Sun Simiao :

Obstruction des voies urinaires. Urines jaunes.

Gynécologie

Soulié de Morant :

Sein opposé.

Nguyen van Nghi :

Endométrite. Règles irrégulières.

Dacheng :

Oedème de la région pelvienne.

Appareil locomoteur

Chamfrault :

Spasme de l’épaule et du dos du au yin. Douleur de l’omoplate.
Douleur de la région rénale empêchant de se tenir debout longtemps et de se pencher en avant ou en arrière.
Douleur de l’articulation de la hanche.

Soulié de Morant :

Douleur de l'omoplate. Muscles contractés.
Lombalgie. Muscles contractés. D
ouleur de la hanche, des lombes et de l'abdomen.
Douleurs intercostales ?

Pékin :

Douleur costale.

Roustan :

Névralgie intercostale.
Sciatique.

Duron-Borsarello :

Douleurs articulaires du bras et de la hanche.

Nguyen van Nghi :

Névralgie intercostale.
Lombosciatique. Coxalgie.

Dacheng :

Douleurs et crampes de la région interscapulaire. Lombalgie avec difficulté à rester debout longtemps.
Douleur de la hanche.
Douleur tendino-musculaire.

Sun Simiao :

Crampes et froid dans le dos et l’épaule. Douleur du bord interne de l’omoplate.
Lombalgie. Lombalgie avec difficulté à rester debout longtemps. Tension dans le rachis lombaire.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Jiayi jing :

- VII-4 : « Maladies convulsives provoquées par l’attaque directe du vent et par les atteintes du froid et de l’humidité du taiyang »
脊強反折,京門主之。
« Les maladies convulsives avec la colonne vertébrale raide et opisthotonos relèvent du [point] Jing men (25VB). »

VIII-1 (1) : « La transmission des maladies dans les cinq organes et les accès de frissons et de fièvre » / SW60 : « Discussion sur les creux osseux »
灸寒熱之法先取項大椎以年為壯數 […] 兩季脅之間灸之 […] 凡當灸二十九處。
« La méthode de la moxibustion dans les frissons et la fièvre [est la suivante] : d’abord, on traite le [point] Da zhui (14VG) à la nuque, avec le nombre de cônes en fonction de l’âge […] On fait des moxas entre les deux côtes flottantes2 […] Au total, il y a 29 localisations auxquelles il convient de faire de la moxibustion. »
1. Selon Leijing, il s'agit du point Jing men (25VB). Pour NvN, il s'agit du point Qi men (14F).

- VIII-1 (2) : « La transmission des maladies dans les cinq organes et les accès de fièvre et de frissons »
寒熱,腹 脹,怏怏然不得息,京門主之。
« Les frissons et la fièvre avec ballonnements abdominaux, tristesse et difficulté pour respirer relèvent du [point] Jing men (25VB). »

- IX-8 : « Gonflement abdominal, douleurs lombaires irradiant au dos et douleurs hypogastriques irradiant aux testicules provoqués par les maladies qui atteignent les reins et l’intestin grêle »
腰痛不可以久立俯仰,京門及行間主之。
« Les lombalgies où l’on ne peut rester longtemps debout ni se pencher en avant ou en arrière relèvent des [points] Jing men (25VB) et Xing jian (2F). »

- X-6 : « Rétention des liquides dans le corps (飲 yin) causée par la non dissipation des boissons »
溢飲,水道不通。溺黃,小腹痛裡急腫,洞泄,體痛引骨,京門主之。
« La rétention excessive des liquides dans le corps (溢飲 yiyin), la non communication des voies d’eau, les urines jaunes, les douleurs à l’hypogastre avec des contractions et des gonflements à l’intérieur, la diarrhée et le corps douloureux avec des irradiations jusqu’aux os relèvent du [point] Jing men (25VB). »


> OBSERVATIONS