Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

30VB

Huan tiao



Noms secondaires

Fen zhong


Huan gu


Bi shu


Bi yan


(d'après Zhen jiu xue ci dian)

> LOCALISATION

Chamfrault :

Pour le localiser, faire coucher le malade sur le côté la jambe inférieure étendue. On saisit de la main gauche la jambe supérieure et, en la mobilisant, on fait jouer l’articulation de la hanche ; la main droite rechercher le point qui est situé en arrière du grand trochanter, vers l’interligne articulaire coxo-fémoral, dans un creux.
Le malade étant debout, les deux pieds joints, il se forme un creux à le région fessière. Le point est au fond de ce creux.
Enfin, le livre moderne du Dr Zu lian, « la nouvelle science de l’acupuncture et des moxas », donne comme point de repère : au niveau de l’articulation coxo-fémorale sur la ligne allant de l’ischion au grand trochanter.

Soulié de Morant :

Région supéro-externe de la cuisse, à la pointe supéro-antérieure du grand trochanter, entre le rebord antérieur de l’os et le rebord postérieur du tenseur du fascia lata et de l’insertion du moyen fessier, 1TDD au-dessus de Wei dao (28VB), 8TDD au-dessus de Feng shi (31VB).

Pékin :

Au 1/3 externe de la ligne unissant le sommet du grand trochanter du fémur au hiatus du canal sacré (Yao shu-2VG). Pour localiser le point, le patient doit être en décubitus latéral avec la jambe inférieure étendue et la jambe supérieure repliée.

Shanghai :

À la jonction du 1/3 externe et des 2/3 interne de la ligne joignant le sommet du grand trochanter et le haut du pli inter fessier.

Duron-Borsarello :

Se localise dans la position couchée sur le côté, jambe supérieure repliée, jambe inférieure étendue. Dans le creux du pli de flexion de la cuisse, en avant du grand trochanter. Une forte pression se répercute dans la jambe.

Nguyen van Nghi :

Dans le creux situé en arrière du grand trochanter, à 1/3 de distance du grand trochanter à l’ouverture inférieure du canal sacré.

Dacheng :

À la hanche. Pour trouver le point, demander au patient de se mettre en position de décubitus latéral, étendre la jambe au-dessous et plier la jambe au-dessus. Pour puncturer, planter l’aiguille de la main gauche pendant que la main droite fixe le point.

Sun Simiao :

Juste sur le sciatique.

Jiayi jing :

III-34 : « Les 28 points du shaoyang de pied aux membres inférieurs »
環跳,在髀樞中,側臥伸下足,屈上足取之氣穴論注云髀樞後)。
« Le [point] Huan tiao (30VB) est situé à l’articulation de la hanche (髀樞 bishu). On le localise en position couchée sur le côté, la jambe inférieure étendue et la jambe supérieure repliée. » [Le commentaire de "la discussion sur les points d’acupuncture" dit : en arrière du grand trochanter]


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault :

1 cun pour Suwen, 2 respirations pendant la piqûre, le membre inférieur doit rester immobile.
0,2 cun pour Tongren.

Pékin :

Perpendiculaire, 1,5 à 3 cun.

Shanghai :

Perpendiculaire en dirigeant l’aiguille vers les parties génitales, 2 à 3,5 cun.
Pour traiter les affections articulaires de la hanche, l’aiguille peut être dirigée dans toutes les directions.

Duron-Borsarello :

Moxas recommandés. Dans la lombalgie ou l'arthroses de la hanche dues à l’humidité, puncturer à l’aiguille chaude, la jambe étant repliée, le malade couché sur le côté. Associer Yang ling quan (34VB), San li (36E) et faire saigner Wei zhong (40V).

Nguyen van Nghi :

Verticale, 2 à 3 cun.

Dacheng :

Selon Suzhu, 1 cun pendant 2 respirations. Ne pas remuer pendant la puncture sinon on abîmera l’aiguille.

Jiayi jing :

III-34 : « Les 28 points du shaoyang de pied aux membres inférieurs »
刺入一寸,留二十呼,灸五十壯(氣穴論注云灸三壯)。
« On le puncture à un pouce de profondeur et on laisse l’aiguille pendant 20 expirations. On y fait 5 cônes de moxa. » [Le commentaire de "la discussion sur les points d’acupuncture" dit : on y fait trois cônes de moxa]


> FONCTIONS

Chamfrault/Soulié de Morant/Duron-Borsarello/Dacheng :

Point de réunion avec ZTYg/V.

Soulié de Morant :

Agit sur peau, artères, région lombaire, côtes, face postérieure du membre supérieur, hanche, genou.

Shanghai :

Fait communiquer (stimule) les luo.
Traite les lombes et les cuisses.

Duron-Borsarello :

Attaque de feng froid aux membres inférieurs.
Harmonise l’énergie et le sang des membres inférieurs.

Nguyen van Nghi :

Point de départ du méridien distinct de la vésicule biliaire. Point d’où part un vaisseau vers les parties génitales au niveau du pubis pour se mettre en rapport avec le méridien du foie, au point Qu gu (2VC).
Point faisant partie du groupe des récupérateurs du yang, au nombre de 9 : Ya men (15VG), Lao gong (8MC), San yin jiao (6Rt), Yong quan (1Rn), Tai xi (3Rn), Zhong wan (12VC), Huan tiao (30VB), Zu san li (36E) et He gu (4GI).

Dacheng :

Fait partie des 9 points récupérateurs du yang (énoncé 62).

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Tonifie et relâche les tendons, active les articulations. Fortifie le rein.
Élimine le vent, disperse le froid.
Selon Tai yi shen zhen :
Perméabilise les méridiens et active les luo. Expulse le vent et disperse le froid. Calme les douleurs et vivifie le sang.
Fortifie la taille et la hanche.

Jiayi jing :

III-34 : « Les 28 points du shaoyang de pied aux membres inférieurs »
足少陽脈氣所發 [] 氣穴論注云足少陽、太陽二脈之會。
« Le souffle du méridien shaoyang de pied s'y déploie […] [Le commentaire de "la discussion sur les points d’acupuncture" dit : c'est un [point] de rencontre des deux méridiens shaoyang et taiyang de pied]. »

Jean Marc Kespi :

Met temporellement en mouvement le yang des membres inférieurs. Il est donc indiqué de le puncturer dans les stagnations de yang aux membres inférieurs avec douleurs sur ZSYg/VB de la hanche au pied, crampes et lombalgies dues à l’humidité.
Parce qu’il met en mouvement, à la racine du membre, le yang (taiyang) qui vient du tronc, il est réunion avec ZTYg/V.


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault :

Insensibilité à cause de feng.

Soulié de Morant :

Fièvres éruptives.

Neurologie

Chamfrault :

Épilepsie.
Hémiplégie. Insensibilité à cause de feng. Le malade ne peut bouger ni la jambe ni le pied.

Soulié de Morant :

Prévient l'hémorragie cérébrale. Apoplexie, ictus soudain (tonifier).
Hémiplégie : flaccidité ou contracture (même côté). Hémiplégie de droite ou de gauche (tonifier).
Région postérieure de l’épaule, région dorsale du poignet et de la main : faiblesse à flaccidité.
Jumeau interne, fléchisseur du gros orteil et extenseurs des quatre autres, région antérieure de la cuisse, région externe du genou : faiblesse à flaccidité. Ne peut étendre ou tourner cuisse et genou.

Pékin :

Paralysie du membre inférieur. Sciatique.

Roustan :

Paralysie des membres inférieurs. Sciatique. Béribéri.

Duron-Borsarello :

Attaque de feng, Froid, Humidité se localisant dans les membres inférieurs.
Sciatique.

Nguyen van Nghi :

Paralysie du membre inférieur. Sciatalgie.

Dacheng :

Parésie. Hémiplégie. 中風 zhongfeng.
Maladie bi.
Douleur et fatigue de la cuisse et de la jambe entraînant une impotence.

Dermatologie

Chamfrault :

Rougeur sur tout le corps à cause de feng.
Oedème de la jambe dû à l’humidité.

Soulié de Morant :

Prurit de tout le corps (tonifier).
Fièvres éruptives de tout le corps : rubéole, rougeole, scarlatine. Varicelle ? Variole ?

Roustan :

Urticaire. Oedème.

Duron-Borsarello :

Toutes les dermatoses.

Dacheng :

Urticaire. Ulcère phagédénique du mollet.

Cardiovasculaire

Soulié de Morant :

Artères (tonifier) : assouplit les artères, peut prévenir les spasmes artériels. Artériosclérose (tonifier).

Dacheng :

Douleur et fatigue de la cuisse et de la jambe entraînant une impotence (remarque : claudication intermittente ?).

Métabolisme

Chamfrault :

Oedème de la jambe dû à l’humidité.

Roustan :

Oedème.

Appareil locomoteur

Chamfrault :

Rhumatisme dû au feng ou à l’humidité avec insensibilité.
Douleur des flancs et des reins.
Rhumatisme du genou qui ne peut être mobilisé.

Soulié de Morant :

Douleurs rhumatismales par froid ou vent ou humidité (tonifier).
Dos : muscles douloureux, enflés. Contracture lombaire, ne peut se tourner.
Poitrine, aisselles et côtés : douleur sans endroit précis.
Épaule postérieure, poignet dorsal, main dorsale : articulations, douleur, rhumatisme.
Membre inférieur. Articulation de hanche. Jumeau interne, fléchisseur du gros orteil, extenseurs des quatre autres : contractions, douleurs. Cuisse antérieure latérale, genou : inflammation.

Pékin :

Sciatique.
Maladies de l’articulation de la hanche et des tissus péri-articulaires.

Roustan :

Sciatique.
Affections de la hanche.

Duron-Borsarello :

Attaque de feng, Froid, Humidité se localisant dans les membres inférieurs. Sciatique. Crampes du membre inférieur. Arthrose de la hanche (aiguille chauffée).
Lombalgies.

Nguyen van Nghi :

Lombalgie. Douleur coxo-fémorale. Sciatalgie.

Dacheng :

Douleur de la hanche et des lombes. Lombalgie irradiant jusqu’au pied (disperser). Maladie du dos et de la cuisse.
Douleur du membre inférieur irradiant parfois jusqu’à l’hypochondre et l’aisselle. Genou raide.
Bi par Vent/Froid/Humidité.

Sun Simiao :

Bi et engourdissement de la jambe.
Douleur aiguë de la région lombaire diffusant dans les côtés.
Douleur de la jambe avec incapacité de flexion et d’extension. Douleur de la partie supérieure de la hanche avec incapacité de la lever.
Douleur thoraco-costale mobile.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Suwen :

- SW 60 : « Des creux osseux »
坐而膝痛,治其機 [] 俠髖為機
« Dans la douleur du genou en position assise, on traite la mécanique […] La mécanique (ji) encadre les os coxaux : point Huan tiao de VB (30VB). »

- SW 63 : De la piqûre miu »
邪客於足少陽之絡,令人留於樞中痛,髀不可舉,刺樞中,以毫針,寒則久留。針以月死生為數,立已。
« Si le xie s’installe dans la liaison de la vésicule biliaire causant des douleurs articulaires permanentes immobilisant la hanche, on pique à l’aiguille hao (n°7) le point (Huan tiao-30VB) sur l’articulation. Si le refroidissement est ancien on fait un nombre de piqûre correspondant à la phase lunaire. » [Texte conforme au chapitre du Dacheng sur la piqûre à l’opposé]

Lingshu :

LS 24 : « Les maladies jue » / Jiayi jing X-1 (2) : « Les bi provoqués par le yin atteint par la maladie »
足髀不可舉,側而取之,在樞合中,以員利針,大針不可刺。
« Lorsque les pieds et les cuisses ne fonctionnent plus, on traite [le malade] en position couchée sur le côté dans l’articulation de la hanche (樞闔 shuhe)1 avec l’aiguille ronde et pointue (圓利針 yuanlizhen)2 ; il ne faut pas utiliser la grande aiguille (大針 dazhen)3. »
1. Il s’agit du point Huan tiao (30VB).
2. Il s’agit de l’aiguille n° 6, l’une des neuf aiguilles.
3. Il s’agit de l’aiguille n° 9, l’une des neuf aiguilles.
Traduction de Ming Wong :
« Le malade ne peut mouvoir la jambe et l’articulation de la jambe. Il est contraint à se coucher sur le côté. Il faut puncturer au milieu du pivot (sur le point Huan tiao-30VB) avec l’aiguille ronde et pointue. Il est interdit d’utiliser la grande aiguille. »

Dacheng :

Énoncé 61 : « 12 points à action céleste de Ma Da Yang »
« Huan tiao a la propriété de traiter : Les lombalgies (avec sensation de brisure), les bi d’étiologie vent, froid, humidité, les douleurs des membres inférieurs, la difficulté de mouvoir tout le corps. Puncturer à 2 cun. »

Jiayi jing :

X-1 (2) : « Les bi provoqués par le yin atteint par la maladie »
腰脅相引急痛,髀筋,脛痛不可屈伸,痺不仁,環跳主之。
« Les douleurs et les contractures qui se répandent aux lombes et aux côtés du thorax, les spasmes des tendons des cuisses, les douleurs des jambes au point qu’on ne peut ni les plier ni les étendre, et le bi avec insensibilité relèvent du [point] Huan tiao (30VB). »


> OBSERVATIONS