Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

5E

Da ying



Noms secondaires

Sui kong



> LOCALISATION

Chamfrault :

À 0,2 cun de l’angle du maxillaire inférieur, sur son bord inférieur, dans une légère dépression où passe l’artère faciale. Le point est sur cette artère.

Soulié de Morant :

Sur la mâchoire, 2 TDD en avant de l’angle postéro-inférieur. À l’angle du rebord inférieur du maxillaire et du rebord antérieur de l’artère faciale, environ 2 TDD au-dessous et en dehors de Di cang (4E) sous le coin de la bouche, 2 TDD au-dessus et en dedans de Fu tu (18GI). Le méridien shou yangming passe par Da ying (5E).

Pékin :

En avant et en bas de l’angle du maxillaire inférieur, au bord inférieur du masséter où l’artère faciale peut être palpée.

Shanghai :

En avant et en bas de l’angle de la mandibule, au bord antéro-inférieur du masséter, derrière l’artère faciale, à 0,5 cun en avant de Jia che (6E).

Duron-Borsarello :

1,3 cun en avant de l’angle du maxillaire inférieur où passe l’artère faciale.

Nguyen van Nghi :

En avant de l’angle du maxillaire inférieur, au bord inférieur du masséter, derrière l’artère faciale, à 0,5 cun en avant de Jia che (6E).

Dacheng :

1,2 cun devant l’angle du maxillaire inférieur, dans un creux où l’artère bat.

Sun Simiao :

1 cun en avant de l’angle du maxillaire inférieur, sur l’artère faciale et dans un creux.

Jiayi jing :

III-10 : « Les trente-neuf points du visage »
大迎,一名髓孔,在曲頷前一寸三分骨陷者中動脈
« Le [point] Da ying (5E) qui s’appelle aussi Sui kong se situe à 1,3 pouce en avant de l’angle du maxillaire inférieur (曲頷 quhan) dans un creux osseux là où bat une artère. »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault/Dacheng :

3 fen pendant 7 respirations d’après Suwen.

Pékin :

Perpendiculaire ou oblique, 0,5 à 1 cun.

Chamfrault/Dacheng :

3 fen pendant 7 respirations d’après Suwen.

Shanghai/Nguyen van Nghi :

Oblique, 0,5 à 1 cun.

Jiayi jing :

III-10 : « Les trente-neuf points du visage »
刺入三分,留七呼,灸三壯。
« On le puncture à 0,3 pouce de profondeur et on laisse l’aiguille pendant sept expirations. On y fait trois cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Point de réunion avec le méridien shou yangming.
Agit sur estomac, dents, face, cou, narine, glandes salivaires.

Duron-Borsarello :

Point de réunion des énergies des cinq organes.

Nguyen van Nghi :

Point de dérivation par lequel passe un vaisseau secondaire de shou yangming qui va se loger dans les dents.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Dissipe le vent. Perméabilise les luo.

Suwen :

SW 60 : « Dissertation sur les trous osseux » (Traduction NvN)
髓空:在腦後三分,在顱際銳骨之下,一在齦基下;一在項後中復骨下;一在脊骨上空,在風府上。脊骨下空,在尻骨下空;數髓空,在面俠鼻;或骨空在口下,當兩肩。兩髆肩空,在髆中之陽。臂骨空,在臂陽去踝四寸兩骨空門間。股骨上空,在股陽出上膝四寸。骨空,在輔骨之上端。股際骨空,在毛中動下。尻骨空,在髀骨之後,相去四寸。
« Les "trous des moelles" sont répartis dans les régions suivantes1 : un à trois pouces en arrière du cerveau au-dessous de l’os pointu2, un sous le yinji (gencive inférieure)3, un derrière la nuque au rachis cervical4, un au-dessus de Feng fu 16VG)5, un en bas du rachis au trou inférieur du coccyx6, plusieurs à la face et près du nez7, un sous la bouche à hauteur de l’épaule8, deux à la face externe de l’épaule9, Un à la face externe de l’avant-bras à 4 pouces du poignet10, un à la face antéro-externe de la cuisse à 4 pouces au-dessus du genou11, un au condyle externe au-dessus du péroné12, un au fémur dans les poils du pubis sous l’artère13, quatre au sacrum à 4 pouces en arrière de la hanche14. Les moelles osseuses proviennent de l’action d’imprégnation réciproque de l’intérieur et de l’extérieur. Les os plats n’ont pas de cavités médullaires, mais ils possèdent des vaisseaux sanguins qui jouent le rôle d’inhibition ; c'est pourquoi ils n’ont pas de "trous des moelles" ».
1. Les « trous des moelles »portent aussi le nom de « trous osseux ». Ce sont des lieux d’un échange constant entre le xueqi (sang/énergie) de l’extérieur et le jingqi (quintessence énergétique de l’intérieur des os.
2. Il s’agit de Feng fu (16VG) situé au-dessous de la protubérance occipitale (os pointu).
3. Il s’agit de Cheng jian (24VC) au milieu du sillon mento-labial. 
Zhang Jing Yue précise : « Le milieu de la gencive supérieure est le précise : « Le milieu de la gencive supérieure est le Yin jiao (28VG). Par conséquent, le milieu de la gencive inférieure est le yinji, et sous le yinji se trouve le trou osseux du menton, lieu du point Cheng jian (24VC) ».
4. Il s’agit de Ya men (15VG) entre les première et deuxième vertèbres cervicales, à 0,5 pouces au-dessous de Feng fu (16VG).
5. Il s’agit de Nao hu (17VG) à 1,5 pouces de Feng fu (16VG). C’est le point de réunion/rencontre de 
zu taiyang (V) et de dumai (VG).
6. Il s’agit de Chang qiang (1VG) situé à mi-distance de la pointe du coccyx et de l’anus. C’est le point luo du dumai.
7. 
Zhang Jing Yue spécifie : « Les trous des moelles de la face sont nombreux tels Cheng qi (1E) et Ju liao (3E) du zu yangming, Jing ming (1V) du zu taiyang, Si zhu kong (23TR) du shou shaoyang, Tong zi liao (1VB) et Ting hui (2VB) du zu shaoyang et Ying xiang (20GI) du shou yangming ».
8. Il s’agit de Da ying (5E) du 
zu yangming.
9. Il s’agit de Ju gu (16GI) et de Jian yu (15GI) du 
shou yangming.
10. Il s’agit de San yang luo (8TR) à 4 pouces au-dessus du poignet. C’est le point de croisement des anastomoses énergétiques des trois 
yang.
11. Ce trou des moelles reçoit des anastomoses de Fu tu (32E) et de Yin shi (33E).
12. Il s’agit de Du bi (35E) situé sous la rotule sur le tibia, dans un creux, à l’endroit où le grand ligament prend la forme d’un museau de buffle. D’après 
Yang Chi Chou, ce point traite la gonalgie avec limitation des mouvements.
13. Il s’agit de Qi chong (30E) situé à 1 pouce au-dessous de Gui lai (29E) et à 2 pouces en dehors de la ligne médiane antérieure, sur l’artère crurale. C’est le point de réunion/rencontre de 
zu yangming et de chongmai.
14. Il s’agit de Shang liao (31V), Ci liao (32V), Zhong liao (33V) et Xia liao (34V), soit 8 points portant le nom de 
baliao.

Lingshu :

- LS 10 : « Les méridiens (經脈 jingmai) »
其支者,別銳眥,下大迎
« [Une branche du shaoyang de pied] part du coin externe de l’oeil [et] descend au [point] Da ying (5E). »

- LS 21 : « Les maladies du froid et de la chaleur »
臂陽明,有入頄遍齒者,名曰大迎。
« Le yangming de bras a [une branche qui] entre dans les pommettes et parcourt toutes les dents. [Son point] s'appelle Da ying (5E)1. »
1. Le Taisu dit Ren ying (9E).

Jiayi jing :

- III-10 : « Les trente-neuf points du visage »
足太陽1脈氣所發。
« Le souffle du yangming de pied s’y déploie. »
1. Le texte original écrit bien zu taiyang. Il doit probablement s'agir d'une erreur.

- IV-3 : « Les trois régions et les neuf lieux d’observation » / SW 20 : « Discussion sur les trois régions et les neuf lieux d’observation »
上部天,兩額之動脈;上部地,兩頰之動脈;上部人,耳前之動脈 [] 上部之天以候頭角之氣,地以候口齒之氣,人以候耳目之氣。
« Le ciel de la région supérieure, ce sont les artères (動脈 dongmai) des deux côtés du front1 ; la terre de la région supérieure, ce sont les artères des deux joues2 ; l’homme de la région supérieure, ce sont les artères en avant de l’oreille3 » […] « Le ciel de la région supérieure sert à observer le souffle de l’angle du front ; la terre sert à observer le souffle de la bouche et des dents ; l’homme sert à observer le souffle des oreilles et des yeux. »
1. Le Taisu dit : « Les deux côtés du front, ce sont les battements (動 dong) des vaisseaux (脈 mai) shaoyang et yangming ».
2. Le
Taisu dit : « Le yangming des deux joues bat au point Da ying (5E) ».
3. Le
Taisu dit : « Les trois vaisseaux, taiyang de main, shaoyang de main et shaoyang de pied battent au [point] He liao (22TR) ».

Jean Marc Kespi :

« Acupuncture »
Ce point est situé à la jonction des branches faciale et crânienne de zu yangming. Il est donné par NvN comme "point de passage" ou "point de réunion/rencontre" qui fait pénétrer par zu yangming l’énergie de shou yangming en profondeur vers la dentition inférieure, ce qui correspond bien à la dialectique spatiale de yangming (fermeture vers l’intérieur). D’où sa symptomatologie qui évoque un vide de yang au niveau des maxillaires, des glandes salivaires, des dents et de la langue ("raideur de la langue empêchant de parler") ainsi qu’une plénitude de yang superficielle au niveau des yeux ("ne peut fermer les paupières"), de la face ("enflure des joues, contractions et spasmes de la face, spasmes des lèvres") et du cou.


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault :

Fièvre avec frissons (chaleur et frilosité).

Dacheng :

Fièvre et frilosité, maladies fébriles, crainte du froid.

Sun Simiao :

Chaud et froid. Frissons et retrait du souffle. Spasmes avec chaud et froid.

Neurologie

Chamfrault :

Déviation de la bouche. Spasmes des lèvres. Trismus à cause de feng. Raideur de la langue empêchant de parler.

Soulié de Morant :

Nerf facial : paralysie faciale (déviation de la bouche, bouche gênée, n’obéit pas, parle mal, langue raide, ne peut fermer les paupières).
Spasmes de la face, contraction (du nerf facial). Spasmes des lèvres, de la bouche, du cou latéral et de la nuque. Mâchoire contractée, trismus. Douleur faciale (liées au trijumeau ?).

Pékin :

Paralysie faciale.

Nguyen van Nghi/Roustan :

Paralysie faciale. Trismus.

Duron-Borsarello :

Paralysie faciale et névralgie faciale. Raideur de la langue.

Dacheng :

Trismus. Raideur de la langue et anarthrie.
Oedème de la face, ne peut fermer les paupières. Spasmes des lèvres.
Orthotonos. Crampes dues au Vent.

Sun Simiao :

Convulsions épileptiques. Épilepsie avec écume.
Paralysie faciale avec incapacité de parler. Spasmes avec chaud et froid.
Tremblements de la mâchoire.

Ophtalmologie

Chamfrault :

Douleur aux yeux qui ne peuvent être fermés.

Soulié de Morant :

Oeil : spasmes du globe. Muscles oculaires externes (même côté), muscles oculaires internes (opposé). Douleur oculaire.

Dacheng :

Oedème de la face. Ophtalmalgie. Ne peut fermer les paupières. Spasme palpébral. Presbytie.

ORL

Soulié de Morant :

Parotide opposée (oreillons).

Pékin/Roustan :

Parotidite.

Stomatologie

Chamfrault :

Odontalgie avec enflure de la joue. Infection dentaire et gingivale.
Raideur de la langue empêchant de parler.

Soulié de Morant :

Odontalgie, caries (surtout molaires) opposées.
Glandes salivaires opposées. Enflure de la mâchoire et du cou latéral.
Langue raide. Spasmes des lèvres et de la bouche. Mâchoire contractée, trismus.

Pékin :

Odontalgie.

Roustan :

Odontalgie. Trismus.

Duron-Borsarello :

Oedème des joues. Raideur de la langue.

Nguyen van Nghi :

Odontalgie. Gingivite. Trismus.

Dacheng :

Odontalgie avec douleur maxillaire. Carie dentaire.
Spasmes des lèvres. Raideur de la langue et anarthrie.

Sun Simiao :

Décrochement de la mâchoire. Odontalgie de la denture inférieure. Odontalgie des molaires et prémolaires et sensibilité au froid. Odontalgies et caries.
Tremblements de la mâchoire.

Lymphatiques

Chamfrault/Dacheng :

Scrofule.

Soulié de Morant :

Ganglions et douleur du cou antérieur.

Sun Simiao :

Scrofule sur la nuque.

Appareil locomoteur

Chamfrault/Duron-Borsarello :

Douleur au cou.

Soulié de Morant :

Douleur du cou antérieur ? Spasmes du cou latéral et de la nuque.

Dacheng :

Cervicalgie.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Lingshu :

- LS 21 : « Les maladies du froid et de la chaleur » / Jiayi jing XII-6 : « Maladies de la bouche et des dents provoquées par l’atteinte des méridiens (脈 maiyangming de main et de pied »
臂陽明,有入頄遍齒者,名曰大迎。下齒齲,取之臂。惡寒補之,不惡寒瀉之。
« Le 
yangming de bras a [une branche qui] entre dans les pommettes et parcourt toutes les dents. [Son point] s’appelle Da ying (5E)1. Dans les caries des dents du [maxillaire] inférieur, on traite au bras2. Si on craint [les boissons] froides, on tonifie3 ; si on ne les craint pas, on disperse4. »
1. Le Taisu dit : Ren ying (9E).
2. Au bras signifie 
yangming de main. Selon le Taisu, il s’agit du point Shang yang (1GI).
3. Une autre version du 
Jiayi jing dit : on le puncture.
4. Le 
Lingshu zhuzheng fawei écrit : « Ici on parle de caries dentaires, il faut donc soigner les dents [des maxillaires] supérieur et inférieur par des méridiens différents. Le yangming de bras, c’est le méridien du gros intestin yangming de main. Comme ce méridien circule au bras, on ne dit pas « de main » mais « de bras ». La branche du yangming de main part du creux sus-claviculaire, monte au cou, passe par les [points] Tian ding (17GI) et Fu tu (18GI), monte enfiler la joue, entre dans les interstices des dents, ressort des deux côtés de la bouche, se croise au sillon naso-labial, [la branche] de gauche va à droite et [celle de] droite à gauche, monte des deux côtés des narines et passe par les [points] He liao (19GI) et Ying xiang (20GI) où elle se croise avec le yangming de pied. C'est pourquoi [le texte] dit que le yangming de main a [une branche qui] entre dans les pommettes et parcourt toutes les dents, [son point] s’appelle Da ying (5E), car le yangming de pied sort au [point] Da ying (5E) et le méridien yangming de main y entre et se croise avec [ce dernier]. Lorsque les dents sont douloureuses, cela s’appelle caries dentaires, c'est pourquoi lorsque les dents [du maxillaire] inférieur souffrent de caries, on doit traiter ce point du yangming de main. Si [le malade] craint les boissons froides, c’est vide [et] il convient de tonifier. S’il ne craint pas de boire froid, c’est plein [et] il convient de disperser. »
Une note du texte correspondant du 
Jiayi jing précise que le Lingshu écrit : « s’appelle He liao (禾窌) ou s’appelle Da ying. On sait que Da ying est [le point] où se déploie [le souffle] du méridien yangming ; on doit alors dire He liao (19GI) et Da ying (5E) du yangming de pied. On ne connaîtra [l’efficacité] que si l’on essaie]. »

Jiayi jing :

- VII-4 : « Maladies convulsives provoquées par l’attaque du vent et du froid et de l’humidité du taiyang »
口噤,大迎主之。
« Les maladies convulsives avec trismus relèvent du [point] Da ying (5E). »

- VIII-1 (2) : « La transmission des maladies dans les cinq organes et les accès de frissons et de fièvre »
寒熱頸瘰,大迎主之。
« Les frissons et la fièvre avec lymphadénite scrofuleuse du cou relèvent du [point] Da ying (5E). »


- XI-2 : « Folie furieuse et épilepsie provoquées par un jueyang et une grande frayeur »
癲疾互引口喘悸者,大迎主之。及取陽明太陰,候手足變血而止
« L’épilepsie avec tiraillements [dans les membres], déviation de la bouche, dyspnée et palpitations relève du [point] Da ying (5E). On traite aussi le yangming et le taiyin et on attend que [la couleur du] sang des mains et des pieds change pour arrêter [le traitement]. »

- XII-6 : « Maladies de la bouche et des dents provoquées par l’atteinte des méridiens (脈 mai) yangming de main et de pied »
厥口僻,失欠,下牙痛,頰腫,惡寒,口不收,舌不能言,不得嚼,大迎主之。
« Le
jue1, la déviation de la bouche, l’impossibilité d’ouvrir grand la bouche (失欠 shiqian), les douleurs des dents [du maxillaire] inférieur, la joue enflée avec crainte du froid, la bouche paralysée (口不收 koubushou), la langue qui ne permet plus la parole et l’impossibilité de mâcher relèvent du [point] Da ying (5E). »
1. D’après la présente édition chinoise jue signifie ici « quatre membres gelés ».

:

SW 60 : « Des creux osseux », où il est question du dumai :
其病上沖喉者治其漸漸者上俠頤也。
« Quand l'assaut du mal dépasse la gorge, on le traite là où il gange (Da ying 5E) dans l'encadrement du maxillaire inférieur. »


> OBSERVATIONS