Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

5VC

Shi men



Noms secondaires

San jiao mu


Li ji


Shu men


Ming men


Dan tian


Duan tian


Jue yun


Jing lu



> LOCALISATION

Chamfrault/Pékin/Shanghai/Duron-Borsarello/Nguyen van Nghi/Dacheng/Sun Simiao :

Sur la ligne médiane antérieure, 2 cun au-dessous de l’ombilic.

Soulié de Morant :

Abdomen, ligne médiane, environ 3 TDD au-dessus du pubis, environ 2 TDD sous l’ombilic, dans un creux de la gouttière entre les deux grands droits, sous un relief transverse profond ; deux points séparés par un léger relief de la ligne blanche, 1 TDD au-dessus de Guan yuan (4VC), 1 TDD sous Qi hai (6VC), de chaque côté à 2 TDD Si man (14Rn).

Jiayi jing :

III-19 : « Les quinze points de l’abdomen qui descendent le renmai du [point] Jiu wei (15VC) jusqu’au [point] Hui yin (1VC) »
石門,三焦募也,一名利機,一名精露,一名丹田,一名命門,在臍下二寸
« Le [point] Shi men (5VC) est le [point] mu du triple réchauffeur. Il s’appelle aussi Li ji, Jing lu, Dan tian ou Ming men. Il se situe à deux pouces au-dessous de l’ombilic. »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault :

0,8 cun pendant 3 respirations pour certains ; 0,5 cun pour d’autres. 0,6 cun pour Suwen pendant 7 respirations ; d’après cet auteur, il est interdit de faire piqûre ou moxas à ce point chez la femme sinon elle peut devenir stérile.

Pékin :

Perpendiculaire, 1,5 à 2 cun.

Shanghai :

1 à 1,5 cun.

Nguyen van Nghi :

Verticale, 1,5 à 2,5 cun.

Dacheng :

Selon Jiayi, 0,8 cun pendant 3 respirations ; disperser dès que l’on obtient l’énergie. Selon Jianjin, 0,5 cun pendant 7 respirations ; interdit de piquer chez les femmes, interdit de cautériser.

Sun Simiao :

Moxibustion interdite chez la femme.

Jiayi jing :

- III-19 : « Les quinze points de l’abdomen qui descendent le renmai du [point] Jiu wei (15VC) jusqu’au [point] Hui yin (1VC) »
刺入五分,留十呼,灸三壯(氣府論註云刺入六分,留七呼,灸五壯),女子禁不可刺,灸中央,不幸使人子。
« On le puncture à 0,5 pouce de profondeur et on laisse l’aiguille pendant dix expirations. On y fait trois cônes de moxa. Il est formellement interdit de le puncturer et d’y faire des moxas en plein milieu (中央 zhong yang) chez la femme ; si par malheur on le fait, cela la rend stérile » [Le commentaire de la "Discussion sur les demeures du souffle" dit : on le puncture à 0,6 pouce de profondeur, on laisse (l’aiguille) pendant sept expirations, on y fait trois cônes de moxa].

V-1 (2) : « Les interdictions de la puncture et de la moxibustion »
« Sont formellement interdits à la moxibustion* les [points] : Tou wei (8E), Cheng guang (6V), Nao hu (17VG), Feng fu (16VG), Yin men (15VG) [la moxibustion rend le patient muet], Xia guan (7E) […] s’il y a du cérumen (gandi) dans l’oreille, Er men (21TR) […] s’il y a du pus dans l’oreille, Ren ying (9E), Si zhu kong (23TR) [si par malheur on fait des moxas, les eux rapetissent ou bien le patient devient aveugle], Cheng qi (1E), Ji zhong (6VG) [si on fait des moxas le patient devient bossu], Bai huan shu (30V), Ru zhong (17E), Shi men (5VC) chez la femme, Qi jie (30E) [si par malheur on fait des moxas on provoque de la dyspnée], Yuan ye (22VB) [si par malheur on fait des moxas on provoque des tuméfactions phagédéniques], Jing qu (8P) [blesse l’esprit du patient], Jiu wei (15VC), Yin shi (33E), Yang guan (3VG), Tian fu (3P) [provoque un reflux respiratoire chez le patient], Fu tu (32E), Di wu hui (42VB) [provoque de la maigreur chez le patient, Qi mai (18TR). Tels sont les points interdits à la moxibustion. »
* La traduction mot à mot de C. Minsky dit : le point Tou wei (8E) est formellement interdit à la moxibustion. Le point Nao hu (17VG) est formellement interdit à la moxibustion, … Par soucis de simplicité, la formulation a été modifiée dans ce travail.


> FONCTIONS

Chamfrault :

Ce point est utilisé par les taoïstes au cours des yogas ; il représente pour eux le centre génital de l’homme et de la femme et peut engendrer l’immortalité.

Soulié de Morant :

Héraut des trois réchauffeurs. Point d’assemblée de toute énergie distribuée par les trois réchauffeurs à tous les méridiens.
Commencement et fin de l’énergie originelle. Donne l’énergie au vaisseau conception.
Agit sur gland, clitoris, testicules, ovaires, épaule postérieure, face antérieure du membre inférieur.

Auteroche :

Régularise les menstruations. Arrête les leucorrhées. Réchauffe les reins. Renforce le yang.
Métamère D11.

Dacheng :

Pour traiter le vide.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Réchauffe le rein. Tonifie le yang.
Régularise les menstruations. Arrête les pertes.

Jiayi jing :

- III-19 : « Les quinze points de l’abdomen qui descendent le renmai du [point] Jiu wei (15VC) jusqu’au [point] Hui yin (1VC) »
石門,三焦募也 [] 任脈氣所發。
« Le [point] Shi men (5VC) est le [point] mu (募) du triple réchauffeur […] Le souffle du méridien renmai s’y déploie. »

- VIII-3 : « Le gonflement des cinq organes et des six entrailles »
三焦脹者,石門主之。
« Le gonflement du triple réchauffeur relève du [point] Shi men (5VC). »

Jean Marc Kespi :

Revue Française d'Acupuncture n°40, p 62 (1984)
Ce point donne l’impression de prolonger l’action du yinqiao qui enracine la vie en terre. On sait que les taoïstes décrivent dans le bas-ventre une zone nommée yinqiao, où est conçu l’embryon spirituel. Le 5 RM/VC nous paraît être le point d’enracinement de la vie dans le pelvis à quelque plan de la manifestation que ce soit. Cela dit, il nous faut préciser plus encore sa fonction … « Passage à l’acte », de Mingmen, il semble être un point de structuration, de maturation chez l’enfant. « Porte de pierre », il est la pierre de la fondation sur laquelle on construit l’édifice. Il pourrait régir l’entraille curieuse « enveloppe de la gestation » (RFA 40/1984 p62).

« L’homme et ses symboles en MTC », p 211
« Le 5VC régit les enveloppes de gestation. Il est concerné dans la stérilité et tous les problèmes sexuels, y compris les suites d’agression. Il est aussi le point maître du triple réchauffeur et répond donc à tout l’entretien de la vie, nutrition et pérennisation. Il est en fait, à "5", le passage de l’acte de Ming men (4VG), mandat qui nous est donné de nous créer et recréer à chaque souffle, et de Guan yuan (4VC), barrière du qi originel, yuanqi1. »
1. « Yuanqi se condense, c’est la vie. Il se disperse, c’est la mort » (Zhuangzi).

Elisabeth Rochat de la Vallée :

« Connaissance de l’acupuncture : Mingmen : porte de la vie (2010) »
« Le jeu du yin yang, de l’eau et du feu, est le commencement d’une vie particulière qui s’origine dans le principe qui contient en potentialité et le yin et le yang, mais qui n’a aucune manifestation propre […] On a un bon exemple de cette façon de voir dans les noms choisis pour les points durenmai dans le bas-ventre de 2VC à 6VC en particulier). On y voit un « faîte médian » (3VC, Zhong ji 中極), ni pôle nord, ni pôle sud, ni yin, ni yang, c’est le faîte, ou pôle, qui est le centre cosmique du Ciel Terre et de toute existence, le centre d’où tout émane. Puis la possibilité pour cette potentialité d’être origine d’une existence, c’est le « passage à l’origine » (4VC, Guan yuan 關元) quand yin et yang sont encore indistinctement mêlés. Ce n’est qu’ensuite que viennent deux points qui font allusion séparément au yin et au yang : la « porte de pierre (5VC, Shi men 石門), la pierre symbolisant la prise en forme des essences, et la « mer des souffles » (6VC, Qi hai 氣海). »


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault :

Coup de froid. Hernie brutale avec douleur péri-ombilicale.

Soulié de Morant :

Énergie contractante de tout organe interne (excès ou insuffisance).
Transpiration abondante (par atteinte des reins).

Duron-Borsarello :

Transpiration excessive.

Sun Simiao :

Syndrome herniaire. Syndrome herniaire et accumulations. Syndrome herniaire et souffle mobile dans l’hypogastre se déplaçant vers les cinq viscères. Syndrome herniaire péri-ombilical entraînant une remontée d'énergie brusque dans le thorax avec une gêne respiratoire.

Psychisme

Sun Simiao :

Esprit agité.

Pneumologie

Chamfrault :

Toux avec quintes. Pleurésie.

Sun Simiao :

Engorgement thoraco-costal et bronchique. Expectoration abondante, bave. Toux, inversion et remontée du souffle. Syndrome herniaire péri-ombilical entraînant une remontée d'énergie brusque dans le thorax avec une gêne respiratoire.

Digestif

Chamfrault :

Douleur du bas-ventre atroce. Sensation du petit cochon de lait qui court dans le ventre et remonte jusqu’au coeur. Diarrhée. Vomissements de sang. Perte d’appétit, mauvaise digestion, ne digère pas ce qu’il mange. Appendicite. Dysfonctionnement de la rate chez l'enfant avec ventre dur ; en Chine, ces enfants sont traités par la prescription de viande de singe qui est très tonifiante.

Soulié de Morant :

Mauvaise digestion, nausées, vomissements, refuse de manger. Plénitude d’énergie de l'estomac.
Intestins : constipation ou diarrhée. Affections intestinales chroniques. Spasmes des intestins soudains, douleur intestinale. Ballonnement abdominal douloureux et soudain. Épiploïte. Appendicite. Inflammation aiguë ou chronique du caecum. Tuberculose de rate ou pancréas ?

Pékin :

Ballonnement abdominal.

Duron-Borsarello :

Diarrhée. Indigestion. Entérite chronique. Vomissements de sang.

Nguyen van Nghi :

Météorisme abdominal.

Dacheng :

Diarrhée. Coliques du bas-ventre. Douleurs péri-ombilicales. Vomissements. Anorexie. Dyspepsie.

Sun Simiao :

Accumulations abdominales. Constipation. Douleur aiguë et spasme de l’hypogastre. Douleur et constriction du bas-ventre. Douleur abdominale avec induration et dilatation abdominale. Dysenterie ou diarrhée incessante. Engorgement abdominal. Engorgement abdominal avec douleurs soudaines et sueurs. Inappétence. Indigestion. Maladie du porcelet galopant. Maladie du porcelet galopant et remontée du souffle.

Uro-néphrologie

Chamfrault :

Dysurie. Hématurie. Urines jaune foncé peu abondantes.

Soulié de Morant :

Reins : anurie ; oedème ; transpiration abondante. Urétrite ?

Pékin/Nguyen van Nghi :

Dysurie.

Roustan :

Rétention d’urine.

Duron-Borsarello :

Douleur mictionnelle spasmodique. Incontinence d’urine dans l’épilepsie.

Dacheng :

Dysurie. Urines sanglantes. Urines foncées.

Sun Simiao :

Induration et douleur du bas-ventre avec tiraillements dans la verge et impossibilité d’uriner. Impossibilité d’uriner.

Andrologie

Chamfrault :

Scrotum rétracté.

Soulié de Morant :

Prostatite. Blennorragie ? Urétrite ? Périnée : peau rétractée ?

Duron-Borsarello :

Rétraction douloureuse des testicules.

Sun Simiao :

Induration et douleur du bas-ventre irradiant dans les parties génitales. Tiraillements dans la verge et impossibilité d’uriner. Remontée des bourses.

Gynécologie

Chamfrault :

Ménométrorragies ou leucorrhée.

Soulié de Morant :

Libido insuffisante (tonifier, surtout point droit). Libido excessive (disperser). Empêche la conception si totalement déficient ou excessif.
Spasmes de l'utérus, douleur étranglante du bas-ventre. Métrorragies. Blennorragie. Urétrite ?

Pékin :

Irrégularités menstruelles. Aménorrhée. Leucorrhée.

Roustan :

Hémorragie utérine. Aménorrhée.

Nguyen van Nghi :

Métrorragie. Aménorrhée. Leucorrhée.

Dacheng :

Métrorragie ou ménorragie.

Sun Simiao :

Induration et douleur du bas-ventre irradiant dans les parties génitales. Prurit vaginal. Stérilité. Tiraillements dans les organes génitaux.

Sénologie

Roustan :

Mastite.

Sun Simiao :

Maladies des seins.

Obstétrique

Chamfrault :

Sang noir qui coule sans arrêt ou en caillots de sang après l’accouchement.

Soulié de Morant :

Fausses couches.

Dacheng :

Lochies persistantes.

Métabolisme

Chamfrault/Pékin/Roustan :

Oedème.

Soulié de Morant :

Oedème. Rétention d'eau au niveau de la peau.
Transpiration abondante (par atteinte des reins).

Nguyen van Nghi :

Ascite.

Appareil locomoteur

Soulié de Morant :

Moitié du corps même côté. Tonifier en excès peut donner des crampes ou crispation.

Pédiatrie

Chamfrault :

Dysfonctionnement de la rate chez l'enfant avec ventre dur ; en Chine, ces enfants sont traités par la prescription de viande de singe qui est très tonifiante.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Jiayi jing :

VIII-2 : « Les atteintes (收 shou) des méridiens et des luo par la maladie qui, en pénétrant dans les intestins, l’estomac et les cinq organes, provoquent [les amas] 伏梁 fuliang, 息賁 xiben, 肥氣 feiqi, 痞氣 piqi et 奔豚 bentun1 »
臍下疝繞臍痛,石門主之。
« La hernie (疝 shan)2 sous-ombilicale avec douleurs péri ombilicales relève du [point] Shi men (5VC). »
1. Il s’agit des cinq amas : l’amas du coeur fuliang, l’amas du foie feiqi, l’amas de la rate piqi, l’amas du poumon xiben et l’amas du rein bentun.
2. Le mot shan, qui signifie « hernie », désigne en réalité dans la médecine chinoise des syndromes douloureux de l’hypogastre et des organes génitaux, aussi bien chez l’homme que chez la femme. On trouve son emploi dans trois types de syndromes : Tout d’abord, c’est l’appellation générale des anomalies saillantes du tronc qui s’accompagnent de douleurs telles que les hernies abdominales, scrotales, … Ensuite, les hernies désignent des maladies des organes sexuels externes accompagnés d’abcès, pus, gonflements, douleurs, … Enfin, elles désignent des douleurs violentes abdominales accompagnées de constipation et d’anurie.

VIII-2 : « Les atteintes (收 shou) des méridiens et des luo par la maladie qui, en pénétrant dans les intestins, l’estomac et les cinq organes, provoquent [les amas] 伏梁 fuliang, 息賁 xiben, 肥氣 feiqi, 痞氣 piqi et 奔豚 bentun1 »
奔豚氣上,腹 痛,強不能言,莖腫前引腰,後引小腹,腰 堅痛,下引陰中,不得小便,兩丸騫,石門主之。
« [L’amas] 奔豚
bentun avec remontée du souffle, douleur abdominale avec ballonnement, la langue raide (口強 koujiang) au point de ne pas pouvoir parler, le pénis enflé avec des irradiations d’abord aux jambes puis à l’hypogastre, des durcissements douloureux aux lombes, au bassin et à l’hypogastre, des irradiations en bas aux organes génitaux externes, impossibilité d’uriner et rétraction des testicules relève du [point] Shi men (5VC) ».
1. Il s’agit des cinq amas : l’amas du coeur fuliang, l’amas du foie feiqi, l’amas de la rate piqi, l’amas du poumon xiben et l’amas du rein bentun.

- VIII-3 : « Le gonflement des cinq organes et des six entrailles »
三焦脹者,石門主之。
« Le gonflement du triple réchauffeur relève du [point] Shi men (5VC). »

- VIII-4 : « L’hydropisie, le gonflement de la peau, les ballonnements abdominaux, les tuméfactions intestinales et les tumeurs pelviennes »
水腫腹大,水脹,水氣行皮中,石門主之。
« L’hydropisie (水腫 shishui) avec gros ventre, oedème (水脹 shuizhang) où l’eau et le souffle (水氣 shuiqi) circulent au milieu de la peau1, relève du [point] Shi men (5VC) ».
1. Ici, le 水氣 shuiqi ne peut signifier ni hydropisie, ni oedème, mais peut se traduire comme l’eau et le souffle ou les liquides retenus dans le corps.

- IX-2 : « Les douleurs précordiales subites, les 痺 bi de la poitrine, la hernie du coeur et les trois vers provoqués par le souffle froid qui se loge dans les cinq organes et les six entrailles »
心腹中卒痛而汗出,石門主之。
« Les douleurs précordiales et abdominales subites avec transpiration relèvent du [point] Shi men (5VC). »

- IX-11 : « Hernie 隤 tui1, incontinence ou rétention urinaire provoquées par l’atteinte du méridien (脈 mai) jueyin de pied ou par la joie et la colère fréquentes »
氣痛癃,小便黃,氣滿塞,虛則遺溺,身時寒熱,吐逆,溺難,腹滿,石門主之。
« La rétention urinaire due au souffle (氣癃 qilong), l’urine jaune2, la sensation de plénitude du souffle, l’incontinence urinaire en cas de vide, [les accès] fréquents de frissons et de fièvre du corps, les vomissements et le reflux [du souffle], la difficulté à uriner et la sensation de plénitude abdominale relèvent du [point] Shi men (5VC). »
1. Chez l’homme, hernies scrotales qui se manifestent par un gonflement dur et douloureux du testicule ; chez la femme, gonflement du bas-ventre qui survient dans le cadre de certaines maladies gynécologiques.
2. Le mot 黃 huang comprend beaucoup plus de teintes foncées, notamment marron et brun, que le mot français « jaune » qui le traduit.


IX-11 : « Hernie 隤 tui1, incontinence ou rétention urinaire provoquées par l’atteinte du méridien (脈 maijueyin de pied ou par la joie et la colère fréquentes »
氣癃,小便黃氣滿,虛則遺,石門主之。
« La rétention urinaire due au souffle avec les urines jaunes, la sensation de plénitude (氣滿 qiman) qui s’accompagne d’incontinence urinaire en cas de vide, relève du [point] Shi men (5VC). »
1. Chez l’homme, hernies scrotales qui se manifestent par un gonflement dur et douloureux du testicule ; chez la femme, gonflement du bas-ventre qui survient dans le cadre de certaines maladies gynécologiques.

- XII-10: « Diverses maladies de la femme »
腹滿疝積,乳餘疾,子陰癢,(千金云奔豚上腹堅痛,下引陰中,不得小便,刺陰交入八分)刺石門。
« Dans la sensation de plénitude à l’abdomen, les amas par hernie (疝積 shanji), les maladies de la lactation, la stérilité (絕子 juezi) et le prurit vaginal, on puncture le [point] Shi men (5VC) » [Le Qianjin dit : dans [l’amas] 奔豚 bentun1, la dureté et les douleurs du bas-ventre qui irradient en bas à l’intérieur des organes génitaux au point de ne pas pouvoir uriner, on puncture le [point] Yin jiao (7VC) à 0,8 pouce de profondeur].
1. L’amas 奔豚 bentun c’est l’amas du rein, un des 5 amas dont les principaux symptômes sont : reflux du souffle du bas-ventre vers la poitrine et la gorge, coliques intestinales, étourdissements, palpitations avec anxiété.


> OBSERVATIONS