Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

16VC

Zhong ting




> LOCALISATION

Chamfrault :

Sur la ligne médiane antérieure, juste dans le creux correspondant au sommet du sternum, au niveau de l’insertion xiphoïdienne, 1 cun au-dessus de Jiu wei (15VC).

Soulié de Morant :

Sternum, ligne médiane, 1 TDD au-dessus de l’extrémité inférieure (du sternum), juste sous le relief transverse reliant les deux 5èmes côtes (partie supérieure de la fossette sus-xiphoïdienne), dans une gouttière verticale étroite ; deux points sur chaque rebord de la gouttière. 1 large TDD au-dessus de Jiu wei (15VC), 1 TDD sous Shan zhong (17VC) ; de chaque côté, aux angles du sternum et du rebord inférieur des 5èmes côtes, Bu lang (22Rn).

Pékin :

Sur la ligne médiane antérieure, au niveau du 5ème espace intercostal, 1,5 cun au-dessous de Shan zhong (17VC).

Shanghai :

1,6 cun au-dessous de Shan zhong (17VC), au niveau du 5ème espace intercostal, à la jonction du corps du sternum et de l’appendice xiphoïde.

Duron-Borsarello :

1 cun au-dessus de Jiu wei (15VC).

Nguyen van Nghi :

Sur la ligne médiane du thorax, à la jonction entre sternum et appendice xiphoïde.

Dacheng/Sun Simiao :

Dans une dépression, 1,6 cun au-dessous de Shan zhong (17VC).

Jiayi jing :

III-14 : « Les sept points de la poitrine en descendant le renmai à partir du [point] Tian tu (22VC) jusqu’au [point] Zhong ting (16VC) »
中庭,在膻中下一寸六分陷者中  [] 仰而取之
« Le [point] Le [point] Zhong ting (16VC) se situe dans un creux à 1,6 pouce au-dessous du [point] Tan zhong (17VC) [...] On le localise en position couché sur le dos. »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault/Dacheng :

0,3 cun selon Tongren.

Pékin/Nguyen van Nghi :

Oblique, 0,3 à 0,5 cun.

Shanghai :

Oblique, 0,5 à 1 cun.

Jiayi jing :

III-14 : « Les sept points de la poitrine en descendant le renmai à partir du [point] Tian tu (22VC) jusqu’au [point] Zhong ting (16VC) »
刺入三分,灸五壯。
« On le puncture à 0,3 pouce de profondeur et on y fait cinq cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Agit sur renmai, coeur, estomac, cardia, oesophage.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Élargit le thorax. Harmonise le qi.
Abaisse le reflux. Régularise le réchauffeur moyen.
Selon Tai yi shen zhen :
Élargit le thorax. Harmonise le qi.
Débloque le diaphragme. Abaisse le contre courant (ni). Arrête les vomissements.

Jiayi jing :

III-14 : « Les sept points de la poitrine en descendant le renmai à partir du [point] Tian tu (22VC) jusqu’au [point] Zhong ting (16VC) »
任脈氣所發
« Le souffle du méridien renmai s’y déploie. »

Jean Marc Kespi :

« Acupuncture »
Nous ne savons pas la fonction de ce point à symptomatologie respiratoire, gastrique et psychique, à moins qu’il ne gouverne le retour au centre/lieu de vie du yin et du yang.

« L’homme et ses symboles en MTC », p 170
« Sont reliés à xin, Coeur, Soleil, Lumière et Feu, les points 14VC, 15VC et 16VC. Situés au plexus « solaire », ils régissent le Coeur/Feu et ses mouvements. Le 14VC, médian, à deux distances sous le sternum, est le logis du Feu du Coeur […] Le 15VC, une distance au-dessus du précédent, exprime, extériorise, le Feu du Coeur […] Le 16VC réintègre le Feu du Coeur. »


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Soulié de Morant :

Sommeil coupé.
Migraine de plusieurs jours ? Vertiges au réveil ?

Psychisme

Soulié de Morant :

Agité, autoritaire mais peur de l’obscurité et de l’orage, déprimé.

Ophtalmologie

Soulié de Morant :

Oeil opposé. Vue fatiguée, voile gris, tâches noires. Atrophie du nerf optique ? Parésie du nerf moteur oculaire commun (III) ? Congestion de la rétine ?

ORL

Chamfrault :

Oreillons.

Soulié de Morant :

Gorge : inflammation. Amygdalite.

Stomatologie

Soulié de Morant :

Périostite alvéolo-dentaire. Dents ébranlées.

Dermatologie

Soulié de Morant :

Douleurs brûlantes. Sensation de brûlure sur la peau. Dos supérieur, entre les omoplates : douleur brûlante et piquante.

Pneumologie

Chamfrault :

Pleurésie. Congestion pulmonaire. Dyspnée. Plénitude de la poitrine et du diaphragme.

Soulié de Morant :

Trachéite. Congestion pulmonaire, plénitude de la poitrine et des côtés.

Pékin :

Asthme. Toux.

Roustan :

Suffocation intermittente.

Duron-Borsarello :

Maladies du poumon. Ne peut pas respirer.

Nguyen van Nghi :

Emphysème. Asthme. Toux.

Dacheng :

Oppression de la poitrine. Plénitude thoracique.

Sun Simiao :

Engorgement thoraco-costal et claviculaire.

Cardiovasculaire

Soulié de Morant :

Coeur. Artères.

Digestif

Chamfrault :

Nausées. Vomissements. Impossibilité d’avaler les solides ou les liquides.
Rétrécissement de l’oesophage.

Soulié de Morant :

Vomissements, mer, avion, voiture. Enfant : régurgite le lait, les liquides.
Brûlures gastriques apaisées par les boissons froides.

Pékin/Duron-Borsarello :

Vomissements.

Roustan :

Hoquet. Vomissements.

Nguyen van Nghi :

Nausées et vomissements post prandiaux.

Dacheng :

Hoquet. Vomissements. Dysphagie.

Sun Simiao :

Dysphagie. Froid au niveau du diaphragme. Haut-le-coeur. Régurgitations. Vomissements.

Pédiatrie

Chamfrault/Nguyen van Nghi/Dacheng :

Vomissements de lait du nourrisson.

Soulié de Morant :

Régurgitations de l’enfant. Vomissements de lait aussitôt après l’avoir pris et non digéré. Spasmes de l’oesophage et du cardia ; ou contractions de l'oesophage et du cardia.

Pékin/Roustan :

Régurgitations de l’enfant.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Jiayi jing :

IX-4 : « Sensation de plénitude et douleurs de la poitrine et des côtés du thorax causées par la maladie qui atteint le foie et par la stagnation du souffle défensif »
胸脅榰滿,鬲塞飲食不下,嘔吐食複出,中庭主之。
« La sensation de gonflement et de plénitude de la poitrine et des côtés du thorax, la dysphagie, la non-descente des aliments et des boissons, les vomissements après absorption d’aliments relèvent du [point] Zhong ting (16VC). »


> OBSERVATIONS