Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

2E

Si bai




> LOCALISATION

Chamfrault :

À 3 fen de Cheng qi (1E), donc à 3 fen au-dessous du rebord orbitaire et à 1 cun au-dessous de l’axe horizontal de l’oeil.

Soulié de Morant :

Sur la face, environ sous le milieu de l’oeil, au rebord supérieur de l’os de la pommette, au point où il tourne en avant. Sur l’os de l’arcade orbitaire, sous un cran de son rebord supérieur, à 1 TDD en avant et au-dessous de Cheng qi (1E), 1 large TDD en dehors et au-dessus de Ju liao (3E), 1 TDD en avant et au-dessus de Quan liao (18IG).

Pékin :

Dans une dépression située au niveau du trou sous-orbitaire, à 0,7 cun au-dessous du point Cheng qi (1E).

Shanghai :

Le sujet regardant devant lui, 1 cun sous la pupille, juste sur le foramen infraorbitalis (trou sous-orbitaire).

Duron-Borsarello :

1 cun au-dessous de la pupille, à 0,3 cun de Di cang (4E) (??), sur la même verticale.

Nguyen van Nghi :

Le patient regardant en avant, le point est situé à 1 cun au-dessous de la fosse oculaire, à 0,3 cun au-dessous de Cheng qi (1E).

Dacheng :

1 cun au-dessous de l’oeil, dans l’axe vertical de l’iris.

Sun Simiao :

1 cun au-dessous de l’oeil.

Jiayi jing :

III-10 : « Les trente-neuf points du visage »
四白,在目下一寸,向骨(即顴骨)顴空。
« Le [point] Si bai (2E) se situe à un pouce sous l’oeil, dans un creux de l’os malaire sur la pommette. »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault :

3 à 4 fen. Quand on puncture, il faut être très sûr de soi car, si l’on pique trop profondément le malade, un voile obscurcit la vue.

Pékin :

Perpendiculaire, 0,4 cun.
Oblique vers le point Jia che (6E), 1 à 2 cun.

Shanghai :

Vers le bas, 0,3 à 0,8 cun ou transversalement, 0,8 à 1 cun.
Pour traiter une névralgie du trijumeau, piquer obliquement de 0,3 à 0,5 cun vers le foramen infraorbitalis. DANGER : quand on pique obliquement vers le foramen infraorbitalis, ne pas puncturer trop profondément. Interdiction de cautériser.

Duron-Borsarello :

Ne pas puncturer trop profondément.

Nguyen van Nghi :

Verticale ou oblique, 0,3 à 0,5 cun. Moxa interdit. Tongren conseille : « Pour puncturer ce point, il faut être sûr de soi. La puncture trop profonde peut entraîner un changement de teint du malade qui devient grisâtre avec vue obscurcie ».

Dacheng :

Selon Suzhu, 0,4 cun. Selon Tongren, 0,3 cun ; la puncture de ce point demande une grande sûreté de soi car la puncture profonde peut entraîner un changement de teint du malade qui devient grisâtre avec vue obscurcie.

Jiayi jing :

- III-10 : « Les trente-neuf points du visage »
刺入三分,灸七壯。(氣府論注云刺入四分,不可灸。)
« On le puncture à 0,3 pouce de profondeur et on y fait sept cônes de moxa. » [Le commentaire de la "Discussion sur les demeures du souffle" dit : « On puncture à 0,4 pouce de profondeur, il est interdit à la moxibustion »]

- V-1 (2) : « Les interdictions de la puncture et de la moxibustion »
« Sont formellement interdits à la moxibustion* les [points] : Tou wei (8E), Cheng guang (6V), Nao hu (17VG), Feng fu (16VG), Yin men (15VG) [la moxibustion rend le patient muet], Xia guan (7E) […] s’il y a du cérumen (gandi) dans l’oreille, Er men (21TR) […] s’il y a du pus dans l’oreille, Ren ying (9E), Si zhu kong (23TR) [si par malheur on fait des moxas, les eux rapetissent ou bien le patient devient aveugle], Cheng qi (1E), Ji zhong (6VG) [si on fait des moxas le patient devient bossu], Bai huan shu (30V), Ru zhong (17E), Shi men (5VC) chez la femme, Qi jie (30E) [si par malheur on fait des moxas on provoque de la dyspnée], Yuan ye (22VB) [si par malheur on fait des moxas on provoque des tuméfactions phagédéniques], Jing qu (8P) [blesse l’esprit du patient], Jiu wei (15VC), Yin shi (33E), Yang guan (3VG), Tian fu (3P) [provoque un reflux respiratoire chez le patient], Fu tu (32E), Di wu hui (42VB) [provoque de la maigreur chez le patient, Qi mai (18TR). Tels sont les points interdits à la moxibustion. »
* La traduction mot à mot de C. Minsky dit : le point Tou wei (8E) est formellement interdit à la moxibustion. Le point Nao hu (17VG) est formellement interdit à la moxibustion, … Par soucis de simplicité, la formulation a été modifiée dans ce travail.


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Disperse renmai.
Agit sur estomac, territoire du nerf facial.

Shanghai :

Élimine le vent. Éclaircit les yeux. Libère l’énergie du foie. Favorise la vésicule biliaire.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Dissipe le vent, élimine la chaleur. Perméabilise les méridiens, vivifie les luo.
Dissipe les oedèmes. Calme les douleurs.

Jiayi jing :

III-10 : « Les trente-neuf points du visage »
足陽明脈氣所發
« Le souffle du méridien yangming de pied s’y déploie. »


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault/Duron-Borsarello/Dacheng :

Céphalée. Éblouissements.

Shanghai :

Mal de tête, éblouissements.

Roustan :

Vertige.

Neurologie

Chamfrault :

Déviation de la bouche et des yeux, ne peut parler.

Soulié de Morant :

Spasmes de la face. Ne peut parler ? Spasmes des paupières (clignant sans arrêt).

Pékin/Nguyen van Nghi :

Paralysie faciale. Névralgie du trijumeau.

Roustan :

Paralysie faciale avec spasmes de la face. Névralgie du trijumeau.

Duron-Borsarello :

Paralysie faciale par hémiplégie. Crampes de la face.

Dacheng :

Déviation de la bouche et des yeux avec dysarthrie.

Sun Simiao :

Paralysie faciale avec incapacité de parler.

Ophtalmologie

Chamfrault :

Inflammation des yeux. Troubles de la vue. Voile devant la conjonctive. Douleur et prurit oculaire. Larmoiement abondant.

Soulié de Morant :

Yeux : toute sorte de voile et de taie : aussi mouches volantes blanches. Cataracte au début. Voile de chair sur l’oeil (ptérygion). Démangeaisons, ou douleur, ou larmes coulant ; douleur du globe oculaire. Kératite. Yeux rouges et douloureux, mal de tête. Éblouissement. Voit mal.

Roustan :

Kératite. Myopie. Conjonctivite. Leucome cornéen.

Duron-Borsarello :

Yeux rouges et larmoyants.

Nguyen van Nghi :

Kératite. Myopie. Conjonctivite.

Dacheng :

Taie cornéenne (leucome). Points scintillants devant les yeux. Prurit oculaire. Yeux rouges et douloureux (conjonctivite). Larmoiement avec amblyopie.

Sun Simiao :

Cataracte. Infection des canaux lacrymaux. Larmoiement abondant.

ORL

Soulié de Morant :

Sinusite ?

Roustan :

Sinusite.

Sun Simiao :

Bourdonnements d'oreilles. Douleur auriculaire.

Stomatologie

Pékin :

Sialorrhée.

Digestif

Roustan :

Ascaris des voies biliaires.

Autres

Roustan :

Enflure allergique de la face.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Jiayi jing :

XII-4 : « Maladies oculaires provoquées par l’atteinte des méridiens (脈 mai) taiyang et yangming de pied et shaoyang de main »
目痛口僻戾(一作淚出),目不明,四白主之。
« Douleur oculaire, déviation de la bouche, larmoiement, vue peu claire relèvent du [point] Si bai (2E). »


> OBSERVATIONS