Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

6E

Jia che



Noms secondaires

Ji guan


Ji men


Ya che


Qu ya


Gui chuang


Gui lin


Qu zhou


(d'après Jiayi jing)

> LOCALISATION

Chamfrault :

À l’angle du maxillaire inférieur, 0,8 cun au-dessous de l’oreille, en arrière d’un creux qui se forme lorsque le sujet ouvre la bouche.

Soulié de Morant :

Région postéro-inférieure de la joue, juste dans l’angle du relief postérieur de la branche montante et de la saillie de la pointe postéro-inférieure du maxillaire. Entre les deux insertions du masséter, dans un creux, 3 larges TDD en dehors de Di cang (4E), 2 TDD en dehors et un peu au-dessus de Da ying (5E), 2 TDD sous Ting hui (2VB).

Pékin :

0,5 cun en avant de l’angle du maxillaire inférieur, sur le masséter. Dents serrées, il se trouve à la proéminence du masséter.

Shanghai :

1 TDD en avant de l’angle de la mandibule, dans le creux qui se forme en contractant le masséter.

Duron-Borsarello :

Entre l’angle du maxillaire inférieur et le lobe de l’oreille, dans un creux qui se forme en ouvrant la bouche.

Nguyen van Nghi :

Au-dessus et en avant de l’angle du maxillaire inférieur, sur le masséter.

Dacheng :

0,8 cun au-dessous du lobule de l’oreille, dans un creux sur le rebord du maxillaire inférieur, situé latéralement ; bouche ouverte, on ressent un creux.

Sun Simiao :

Sous l’oreille, dans la dépression située à l’extrémité de l’angle du maxillaire inférieur.

Jiayi jing :

III-10 : « Les trente-neuf points du visage »
頰車,在耳下曲頰端陷者中,開口有孔。
« Le [point] Jia che (6E) se situe dans un creux sous l’oreille à l’extrémité de l’angle de la mâchoire inférieure, là où il y a une dépression quand on ouvre la bouche. »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault :

Punctures et moxas doivent être faits du côté opposé à l’affection, 0,3 à 0,4 cun.

Pékin :

Perpendiculaire, 0,3 cun.
Oblique vers le point Di cang (4E), 1 à 2 cun.

Shanghai :

Environ 0,5 cun vers le bas.
Transversalement à 2-3 cun en direction de Di cang (4E) dans la paralysie faciale.
Vers le haut dans le spasmes ptérygoïdien.
Vers les dents dans les odontalgies.

Nguyen van Nghi :

Verticale ou oblique, 0,5 à 1 cun.

Dacheng :

Selon Tongren, 0,4 cun, disperser dès l’arrivée de l’énergie. Selon Suzhu, 0,3 cun.

Jiayi jing :

III-10 : « Les trente-neuf points du visage »
刺入三分,灸三壯。
« On le puncture à 0,3 pouce de profondeur et on y fait trois cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Agit sur estomac, gros intestin, intestin grêle, front, gorge, larynx, trachée, nuque, épaule postérieure, haut du dos.

Shanghai :

Libère le vent (favorise son élimination). Favorise la communication des luo.
Améliore la mobilité du maxillaire.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Élimine le vent. Vivifie les luo. Harmonise le qi.
Perméabilise les articulations.
Selon Tai yi shen zhen :
Perméabilise les jing luo. Ouvre les orifices. Chasse le vent.
Ce point possède les propriétés d’ouvrir les fermetures et d’assouplir les rigidités.

Lingshu :

- LS 47 : « L’essentiel sur les organes »
耳好前居牙車者,腎端正
« Si les oreilles sont bien formées et s’avance jusqu’au maxillaire inférieur (牙車 yache)1, les reins sont droits. »
1. D’après certains commentaires, il s’agit de la mâchoire inférieure et d’après d’autres du point 6E du yangming de pied dont c’est un nom secondaire.

- LS 49 : « Les cinq couleurs »
循牙車以下者,股也;中央者,膝也;膝以下者,脛也;當脛以下者,足也;巨分者,股也;巨屈者,膝臏也。
« En bas de l’articulation temporo-maxillaire (牙車 yache), c’est la cuisse. En plein milieu, c’est le genou. Au-dessous du genou, c’est la jambe. En bas de la jambe, c’est le pied. Le sillon naso-génien (巨分 jufen) correspond à la face interne de la cuisse. L’angle du maxillaire inférieur (巨屈 juqu), c’est la rotule1. »
1. Le Leijing dit : « La grande courbure, c’est l’os courbe sous la joue ; la rotule, c’est ce qui couvre le genou, le terme de rotule indiquant ici le genou en général. » Il est intéressant de noter que les termes anatomiques chinois ont un sens propre ; c’est ainsi que ce qui est traduit par l’angle du maxillaire inférieur, c’est le grand fléchissement ou la grande courbure, d’où la remarque du Leijing. De même, plus haut, l’articulation temporo-maxillaire s’appelle la dent du char (牙車 yache) qui est aussi un nom secondaire du point d’acupuncture 6E, le sillon naso-génien s’appelle 巨分 jufen, la grande séparation.

- LS 62 : « Les points pulsatiles » / Jiayi jing II-1 (2) : « Les douze méridiens, les luo et les branches distinctes »
黃帝曰:足之陽明,何因而動?岐伯曰:胃氣上注於肺,其悍氣上沖頭者,循咽,上走空竅,循眼系,入絡腦,出顑,下客主人,循牙車,合陽明,并下人迎,此胃氣別走於陽明者也。故陰陽上下,其動也若一。故陽病而陽脈小者,為逆;陰病而陰脈大者,為逆。故陰陽俱靜俱動,若引繩相傾者病。
« Huangdi demanda : Pourquoi le yangming de pied bat-il ?
Qibo répondit : Le souffle de l’estomac monte se déverser dans le poumon ; son souffle violent1 qui monte en se précipitant vers la tête, longe le pharynx pour arriver en haut aux cavités orificielles (空竅 kongqiao), suit le système de liaison de l’oeil pour entrer établir une liaison avec le cerveau ; Il sort au [point] Han [yan] (4VB)2, descend au [point] Ke zhu ren (3VB), longe la mâchoire (牙車 yache)3, se réunit au yangming et descend avec lui au [point] Ren ying. Ceci est un trajet séparé du souffle de l’estomac qui [parvient] au yangming4. C'est pourquoi le yin et le yang, le haut et le bas battent à l’unisson5. Ainsi, si en cas de maladie yang, le pouls yang est petit, c’est néfaste, et si en cas de maladie yin le pouls yin est grand, c’est [aussi] néfaste. C'est pourquoi le yin et le yang sont au repos ensemble et battent ensemble comme une corde tirée, s’ils sont disparates, c’est la maladie. »
1. « Souffle violent » (悍氣 hanqi) : c’est un autre nom du souffle défensif (衛氣 weiqi).
2. Le caractère
han signifie à proprement parler : région sous-maxillaire, mais ici, d’après le commentaire moderne, il signifie le [point] Han yan (4VB) dans la région de la tempe. Cette affirmation s’appuie sur la citation suivante du Leijing : « Ceci (han) se trouve au-dessous du cerveau, devant les cheveux des tempes au-dessus du point Ke zhu ren (3VB) qui est précisément sur la tempe. »
3. C’est aussi le nom du point 6E.
4. Le
Taisu dit : « Les trajets séparés (別 bie) des douze méridiens sont tous des luo yin qui vont séparément des organes au yang, ou encore des luo yang qui vont séparément des entrailles au yin. Tandis qu’ici, ce trajet séparé est le souffle abondant (盛 sheng) qui se sépare de l’entraille estomac et retourne au méridien yangming de l’estomac. Pourquoi ceci ? » La réponse est la suivante : « L’estomac, c’est la mer des eaux et des céréales, les cinq organes et les six entrailles en bénéficient tous. Un trajet du souffle part séparément [de l’estomac] pour s’unir au yangming, c'est pourquoi parmi les méridiens le yangming arrive à battre constamment des deux côtés de la pomme d’Adam à [l’endroit] qui s’appelle renying ; les souffles des vaisseaux des cinq organes et des six entrailles y sortent ensemble, ce qui explique que ce trajet séparé soit différent des autres. »
5. Le
Taisu dit : « Le yin indique le pouls radial car il [appartient] au taiyin de main ; le yang indique le renying car il [appartient] au yangming de pied. Le haut indique le renying et le bas le pouls radial, ce qui a deux sens : le renying est yang, c'est pourquoi il demeure en haut, le pouls radidal est yin, c'est pourquoi il demeure en bas ; et encore le renying se trouve au cou, c'est pourquoi il est dit le haut, le pouls radial se trouve à la main, c'est pourquoi il est dit le bas. Les battements du renying et du pouls radial, en haut et en bas, se correspondent et arrivent ensemble. On peut les comparer à une corde tirée, c'est pourquoi [on dit] à l’unisson. »

Jiayi jing :

III-10 : « Les trente-neuf points du visage »
足陽明脈氣所發。
« Le souffle du yangming de pied s’y déploie. »

Jean Marc Kespi :

« Acupuncture »
Les idéogrammes, hormis ceux qui ont trait aux gui, évoque bien une relation avec l’extérieur (barrière, porte), motrice (véhicule, machine), au niveau du maxillaire inférieur. De fait, le 6 ZYgM/E est le point d’arrivée du yang qui, dans une évolution temporelle, a été mis en mouvement au 4 ZSYg/VB. Cette évolution temporelle est là pour nous signifier l’importance de la motricité dans la physiologie du 6 ZYgM/E. D’où la symptomatologie : "maxillaire contracté, trismus, ne peut mâcher, paralysie faciale, le malade bave et parle difficilement". D’où aussi, en cas d’obstruction du 6 ZYgM/E, des névralgies très violentes (de type trigéminal) dues au fait que l’énergie bute en arrivant à ce point.


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Sun Simiao :

Crainte du vent et du froid.

Neurologie

Chamfrault :

Apoplexie avec trismus.
Déviation de la bouche et des yeux. Hémiplégie ou paralysie faciale. Le malade bave.

Soulié de Morant :

Hémiplégie ? Paralysie totale ?
Paralysie faciale : déviation de la bouche, salive, ne peut fermer la paupière inférieure.
Névralgie faciale (du trijumeau).
Maxillaire contracté, ne peut ouvrir la bouche, ne peut mâcher (trismus).

Pékin :

Paralysie faciale. Spasme du masséter.

Roustan :

Paralysie faciale. Spasme du masséter. Trismus.

Duron-Borsarello :

Névralgie faciale. Contracture de la mâchoire. Trismus.

Nguyen van Nghi :

Paralysie faciale.

Dacheng :

Maladie du zhongfeng avec trismus et dysarthrie. Apoplexie. Déviation et paralysie de la bouche avec ptyalisme. Paralysie faciale (puncture transfixiante jusqu’à 4E, à l’opposé).

Sun Simiao :

Paralysie faciale douloureuse. Ne peut mâcher.

ORL

Chamfrault :

Laryngite. Impossibilité de parler.

Soulié de Morant :

Voix rauque. Perte de son.

Pékin/Nguyen van Nghi :

Parotidite. 

Roustan :

Oreillons

Dacheng :

Aphonie.

Stomatologie

Chamfrault :

Odontalgie généralisée (faire des moxas) avec douleur et enflure du maxillaire inférieur et des joues, ne peut mâcher.

Soulié de Morant :

Alvéolite dentaire. Odontalgie aiguë.
Joue, maxillaire, menton : douleur aiguë. Maxillaire contracté, ne peut ouvrir la bouche, ne peut mâcher.

Pékin/Nguyen van Nghi :

Odontalgie.

Roustan :

Odontalgie. Arthrite mandibulaire.

Duron-Borsarello :

Odontalgie et douleur du maxillaire inférieur.

Dacheng :

Parodontose. Gingivite.
Inflammation des maxillaires et de la joue. Ptyalisme.

Sun Simiao :

Ne peut mâcher.

Dermatologie

Soulié de Morant :

Peau : acné de la face. Enflure de la partie supérieure de la face et du front avec inflammation cutanée.

Dacheng :

Enflure des joues.

Appareil locomoteur

Chamfrault/Duron-Borsarello/Roustan :

Torticolis.

Soulié de Morant :

Cou : tous les muscles, douleur ou atrophie. Ne peut regarder en arrière. Nuque raide.
Nuque et épaule postérieure : douleur.

Dacheng :

Torticolis. Raideur du cou.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Lingshu :

- LS 26 : « Maladies diverses » / Jiayi jing IX-1 : « Céphalées provoquées par le reflux du yang ou par le grand froid qui agresse la moelle des os à l’intérieur (douleurs de la région sous-maxillaire et de la nuque inclues d’après la note du texte original) »
顑痛,刺手陽明與顑之盛脈出血。
« Dans les douleurs aux joues ( kan)1, on puncture le yangming de main et on fait saigner les vaisseaux congestionnés de la région sous-maxillaire2. »
1. Le texte correspondant du Jiayi jing écrit « la région sous-maxillaire » : 頷痛,刺手陽明與頷之盛脈出血。
2. Ma Shi dit : « Yangming de main doit être le point Shang yang (1GI) ; les vaisseaux congestionnés de la région sous-maxillaire, c’est le point Jia che (6E) du méridien de l’estomac. »

- LS 26 : « Maladies diverses »
顑痛,刺足陽明曲周動脈,見血,立已;不已,按人迎於經,立已。
« Dans les douleurs aux joues1, on puncture le [point] Qu zhou (6E) du yangming de pied, à l’endroit du vaisseau qui bat afin de faire sortir le sang, [et la douleur] s’arrête immédiatement. Si elle ne s’arrête pas, on appuie [à côté de] l’artère (經 jing) sur [le point] Ren ying (9E), et [la douleur] s’arrête immédiatement. »
1. Le texte correspondant du Jiayi jing écrit « douleur de la région sous-maxillaire » : 頷痛

Jiayi jing :

XII-6 : « Maladies de la bouche et des dents provoquées par l’atteinte des méridiens (脈 mai) yangming de main et de pied »
頰腫,口急,頰車痛,不可以嚼,頰車主之。
« L’enflure de la joue, la bouche contractée, l’os maxillaire inférieur douloureux et les dents qui ne peuvent plus mastiquer relèvent du [point] Jia che (6E). »


> OBSERVATIONS