Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

21E

Liang men




> LOCALISATION

Chamfrault :

1 cun au-dessous de Cheng man (20E) et à 3 cun de la ligne médiane antérieure (2 cun pour d’autres auteurs). Sur une même ligne horizontale, partant de la ligne médiane antérieure, nous trouvons successivement : sur la ligne médiane antérieure, à 4 cun au-dessus du nombril et à 4 cun de la pointe du sternum le point Zhong wan (12VC), à 1,5 cun de ce point sur le méridien zu shaoyin le point Yin du (19Rn), et à 1,5 cun de ce point le point Liang men (21E) qui est donc situé à 3 cun de la ligne médiane et du point Zhong wan (12VC).

Soulié de Morant :

À peu près à la verticale du mamelon, au rebord inférieur de la 7ème côte (la dernière articulée sur le sternum), au rebord externe d’un ligament intercostal, dans un creux, 2 TDD sous Cheng man (20E), 2 TDD au-dessus de Guan men (22E).

Pékin/Shanghai/Nguyen van Nghi :

4 cun au-dessus de l’ombilic et 2 cun en dehors du point Zhong wan (12VC).

Duron-Borsarello/Sun Simiao :

1 cun sous Cheng man (20E).

Dacheng :

 1 cun au-dessous de Cheng man (20E) et 3 cun en dehors de la ligne médiane antérieure.

Jiayi jing :

III-21 : « Les vingt quatre points de l’abdomen qui [descendent] à partir du [point] Bu rong (19E), [situé] latéralement à 1,5 pouce de chaque [point] You men (21Rn), jusqu’au [point] Qi chong (30E) »
梁門,在承滿下一寸。
« Le [point] Liang men (21E) se situe à un pouce au-dessous du [point] Cheng man (20E). »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault/Dacheng :

3 fen selon Tongren.

Pékin :

Perpendiculaire, 0,5 à 1 cun.

Shanghai :

Perpendiculaire, 1 à 2 cun.

Nguyen van Nghi :

Verticale, 1 à 2 cun.

Jiayi jing :

III-21 : « Les vingt quatre points de l’abdomen qui [descendent] à partir du [point] Bu rong (19E), [situé] latéralement à 1,5 pouce de chaque [point] You men (21Rn), jusqu’au [point] Qi chong (30E) »
刺入八分,灸五壯。
« On le puncture à 0,8 pouce de profondeur et on y fait cinq cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Agit sur estomac, gros intestin, intestin grêle, vertèbres lombaires ; disperse rate et pancréas.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Régularise l’estomac, tonifie la rate. Harmonise le qi.
Selon Tai yi shen zhen :
Tonifie la rate et harmonise l’estomac. Harmonise le foyer moyen. Élimine la stagnation.

Jiayi jing :

III-21 : « Les vingt quatre points de l’abdomen qui [descendent] à partir du [point] Bu rong (19E), [situé] latéralement à 1,5 pouce de chaque [point] You men (21Rn), jusqu’au [point] Qi chong (30E) »
足陽明脈氣所發。
« Le souffle du méridien yangming de pied s’y déploie. »

Jean Marc Kespi :

« Acupuncture »
Ce point gouverne l’entraille estomac, co-ministre des greniers, chargé en général de l’élaboration et, sur le plan nutritif, de la fragmentation, de la macération des aliments qui viennent de l’extérieur. D’où les notions de pont et d’accès sur l’extérieur contenues dans ses idéogrammes. On comprend donc sa symptomatologie et le retentissement sur les selles, les reins et les règles (??).
Il est de plus, dans une dialectique de mutation, chargé de la transformation initiale des liquides et des solides dans l’estomac et de leur dégradation en énergie. D’où "faiblesse, insomnie après minuit". Il est indiqué de le puncturer pour régulariser l’estomac en tant qu’administrateur ou, de façon plus restreinte, dans ses fonctions nutritives. Il faut aussi le traiter pour accélérer les mutations gastriques des aliments.


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Soulié de Morant :

Insomnie après minuit.

Psychisme

Soulié de Morant :

Faiblesse et crispation, ou agitation.

Digestif

Chamfrault :

Accumulation de l’énergie aux côtés et aux flancs.
Perte de l’appétit pour la nourriture et les boissons.
Troubles de la digestion. Diarrhée. Présence d’aliments non digérés dans les selles.

Soulié de Morant :

Tout trouble de l'estomac par excès surtout. Gastrite aiguë. Gastroentérite. Crampes d’estomac. Pas d’appétit. Mauvaise digestion. Digestion difficile. Estomac irritable. Douleurs ou brûlures gastriques une heure après repas (féculents, sucreries, pâtisseries). Ulcère duodénal ?
Ne digère pas les féculents (insuffisance d'énergie de l’intestin grêle). Selles luisantes (insuffisance d'énergie de l’intestin grêle et du pancréas). Selles grises (insuffisance d'énergie du pancréas).

Pékin :

Ulcère gastro-duodénal. Gastrite aiguë et chronique. Gastralgie d’origine nerveuse.

Roustan :

Douleurs gastriques. Maladie ulcéreuse. Gastrite aiguë et chronique. Douleurs épigastriques.
Selles non moulées. Prolapsus anal.

Duron-Borsarello :

Tous les troubles de la digestion.

Nguyen van Nghi :

Ulcère gastrique. Maladies de l'estomac. Gastralgie d’origine nerveuse.

Dacheng :

Diarrhée avec aliments non digérés.
Douleurs ombilicales. Rassemblement énergétique sous les côtes avec anorexie.

Sun Simiao :

Accumulation de souffle dans la région épigastrique.

Métabolisme

Dacheng :

Anasarque.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Jiayi jing :

IX-4 : « sensation de plénitude et douleurs à la poitrine et aux côtés du thorax causées par la maladie qui atteint le foie et par la stagnation du souffle défensif »
腹中積氣結痛,梁門主之。
« Les amassements noués et douloureux du souffle à l’hypochondre relèvent du [point] Liang men (21E). »


> OBSERVATIONS