Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

27E

Da ju



Noms secondaires

Ye men



> LOCALISATION

Chamfrault :

À 1 cun au-dessous de Wai ling (26E) et à 2 cun de la ligne médiane antérieure. Sur une même ligne horizontale, partant de la ligne médiane antérieure, nous trouvons successivement : sur la ligne médiane antérieure à 2 cun au-dessous du nombril le point Shi men (5VC), à 1 cun de ce point sur le méridien zu shaoyin le point Si man (14Rn), et à 1 cun de ce point le point Da ju (27E) qui est donc situé à 2 cun de la ligne médiane antérieure et du point Shi men (5VC).

Soulié de Morant :

Sur l’abdomen, à environ 3 larges TDD de la ligne médiane, à mi-distance entre ombilic et pubis, au rebord externe du grand droit, un peu en dedans du relief vertical du grand oblique, dans une creux, 2 TDD sous Wai ling (26E), 1 large TDD au-dessus de Shui dao (28E), environ 2 TDD en dehors de Si man (14Rn), à 3 ou 4 larges TDD de Shi men (5VC).

Pékin/Shanghai :

2 cun au-dessous de l’ombilic et 2 cun en dehors de Shi men (5VC).

Duron-Borsarello :

À 1 cun sous Wai ling (26E) et à 2,5 cun de renmai.

Nguyen van Nghi :

2 cun au-dessous de Tian shu (25E) et 2 cun en dehors de Shi men (5VC).

Dacheng :

1 cun au-dessous de Wai ling (26E) et 2 cun en dehors de la ligne médiane antérieure.

Sun Simiao :

1 cun au-dessous de l’ombilic et 2 cun latéralement par rapport à la ligne médiane. À 2 cun au-dessous du point Chang xi (25E).
NB : comme pour Wai ling (26E), le texte se contredit car si Wai ling (26E) est à 0,5 cun au-dessous de Tian shu (25E) et Da ju (27E) à 1 cun au-dessous de l’ombilic, ce point Da ju est aussi à 1 cun au-dessous du point Tian shu (25E) lui-même situé au niveau de l’ombilic).

Jiayi jing :

III-21 : « Les vingt quatre points de l’abdomen qui [descendent] à partir du [point] Bu rong (19E), [situé] latéralement à 1,5 pouce de chaque [point] You men (21Rn), jusqu’au [point] Qi chong (30E) »
大巨,一名腋門,在長溪下二寸。(氣府論注云在外陵下一寸。)
« Le [point] Da ju (27E), qui s’appelle aussi Ye men, se situe à deux pouces au-dessous du [point] Chang xi (25E). » [Le commentaire de la "Discussion sur les demeures du souffle" dit : il se situe à un pouce sous le [point] Wai ling (26E)]


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault/Dacheng :

0,5 cun pour Tongren ; 0,8 cun pour Suwen.

Pékin :

Perpendiculaire, 0,5 à 1 cun.

Shanghai :

Perpendiculaire, 1 à 2 cun.

Nguyen van Nghi :

Verticale 1 à 2 cun.

Jiayi jing :

III-21 : « Les vingt quatre points de l’abdomen qui [descendent] à partir du [point] Bu rong (19E), [situé] latéralement à 1,5 pouce de chaque [point] You men (21Rn), jusqu’au [point] Qi chong (30E) »
刺入八分,灸五壯。
« On le puncture à 0,8 pouce et on y fait cinq cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Agit sur estomac, gros intestin, vessie, organes génitaux, hémicorps homolatéral.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Tonifie le rein. Fortifie le qi. Tonifie le yang.
Selon Tai yi shen zhen : Perméabilise le réchauffeur moyen.

Jiayi jing :

III-21 : « Les vingt quatre points de l’abdomen qui [descendent] à partir du [point] Bu rong (19E), [situé] latéralement à 1,5 pouce de chaque [point] You men (21Rn), jusqu’au [point] Qi chong (30E) »
足陽明脈氣所發。
« Le souffle du méridien yangming de pied s’y déploie. »

Suwen :

SW 61 : « Les points des eaux et des chaleurs »
帝曰:水俞五十七處者,是何主也?岐伯曰:腎俞五十七穴,積陰之所聚也,水所從出入也。尻上五行行五者,此腎俞。故水病下為胕腫、大腹,上為喘呼、不得臥者,標本俱病,故肺為喘呼,腎為水腫,肺為逆不得臥,分為相輸俱受者,水氣之所留也。伏菟上各二行,行五者,此腎之街也。三陰之所交結於腳也。踝上各一行,行六者,此腎脈之下行也,名曰太沖。凡五十七穴者,皆臟之陰絡,水之所客也。
« Huangdi : De quel domaine sont les 57 points de l’eau ? 
Qibo : Les 57 shu du rein sont les points de concentration du yin et auxquels obéissent les échanges liquides. Les shu du rein sont cinq rangées de cinq au-dessus du sacrum (1, 2, 4, 5, 6VG – 25, 27, 28, 29, 30V – 50, 51, 52, 53, 54V)1. La maladie d’eau se manifeste en bas par des oedèmes et un gros ventre, en haut par de la dyspnée. Si le décubitus est intolérable, c’est que l’atteinte porte à la fois sur les branches et sur le tronc. Le poumon fait la dyspnée, le rein fait les oedèmes, l’impossibilité de décubitus vient du reflux de qi dans le poumon. D’autres points se distinguent par leurs emplacements, mais ils concourent avec les précédents à la rétention du qi et de l’eau2. Il y a deux rangées de cinq au-dessus du "lapin embusqué" (face antérieure de la cuisse), ce sont les "rues" du rein (11, 12, 13, 14, 15Rn – 26, 27, 28, 29, 30E). Au croisement des trois vaisseaux yin au-dessus de la cheville, il y a une rangée de six points qui constitue le cours inférieur du vaisseau du rein (4, 6, 7, 8, 9, 10Rn) ; on le nomme le "grand carrefour" (taichong). Soit en tout 57 fosses qui sont les liaisons yin des viscères et où l’eau trouve asile ».
1. Note personnelle : Le commentaire de la traduction de NvN donne comme points des eaux sur dumai les 2, 3, 4, 5 et 6VG, 3VG venant donc remplacer 1VG. Cette position est parfaitement logique puisque la version de NvN donne « 5 rangées de 5 points au-dessus du coccyx », alors que celle de Husson ne l’est pas puisqu’il donne « 5 rangées de 5 points au-dessus du sacrum » et qu’en conséquence, 1VG et 2VG ne sauraient en faire partie.
2. NvN présente différemment cette proposition : « De ce fait, l’atteinte concomitante du poumon et du rein a pour conséquence une rétention d’eau et d’énergie ». Il propose également un commentaire de 
Zhang Jing Yue qui reste aussi obscur quant au rôle de ces points shu du rein : « L’eau a la possibilité d’activer la circulation des énergies et de répondre aux points shu pour déclencher la maladie. La maladie d’eau influe sur l’énergie et la maladie de l’énergie sur l’eau pour provoquer une rétention d’énergie et d’eau, responsable de la maladie ».

Jean Marc Kespi :

« Acupuncture »
Ce point est indiqué dans les plénitudes de yang de la poitrine. Il paraît donc gouverner l’arrivée abdominale du yang thoracique. Ce yang, à son origine taiyang en qualité et shaoyang dynamiquement, est à son terme abdominal yangming. On comprend alors que le 27 ZYgM/E soit la "porte de l’aisselle" et que sa symptomatologie évoque une stagnation de yin abdominal par vide de yang : "constipation, urine difficile ou urine arrêtée, testicules relâchés et tombants, hernie ; insomnie avec peur (parce que le mécanisme fondamental de la peur est un blocage du yinen bas)".
Situé au niveau de Shi men (5VC), point d’enracinement, il fait descendre le yang vers le bas, vers l’abdomen.
Ce point nous paraît aussi assurer la fermeture du yang dans l’abdomen. En effet, une non fermeture du niveau yangming à l’intérieur doit se manifester par un vide de yang abdominal et une plénitude de yang superficielle. Or, seul, en dehors du 25 ZYgM/E, le 27 ZYgM/E nous offre cette symptomatologie avec : "insomnies, grande émotivité, esprit tremblant sensible aux émotions, au toucher", tous signes d’une plénitude externe de yang. C’est un grand point des insomnies.


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault :

Insomnie avec peur.
Hernie.

Soulié de Morant :

Insomnie (surtout par ennuis, soucis).
Hernie scrotale ?

Dacheng :

Insomnie.
Peur du froid. Hernie.

Sun Simiao :

Syndrome herniaire.

Psychisme

Soulié de Morant :

Grande émotivité, esprit tremblant. Sensible aux émotions, peur au toucher, à l’air.

Sun Simiao :

Frayeur telle que le patient ne peut s’allonger. Patient facilement effrayé.

Neurologie

Chamfrault :

Hémiplégie. Paralysie des quatre membres.

Soulié de Morant :

Moitié du corps sans force, affaiblissement latéral, paresse.

Dacheng :

Hémiplégie. Flaccidité des membres.

Sun Simiao :

Hémiplégie. Ne peut lever les membres.
Relâchement du sphincter.

Dermatologie

Soulié de Morant :

Peau ?

Digestif

Chamfrault :

Ballonnement et plénitude abdominale.

Soulié de Morant :

Constipation ?

Pékin/Nguyen van Nghi :

Douleur abdominale. Dysenterie.

Roustan :

Douleurs abdominales.

Duron-Borsarello :

Plénitude abdominale. Ascite. Constipation.

Dacheng :

Plénitude de l’intestin grêle. Ballonnement du bas-ventre.

Sun Simiao :

Engorgement de l’hypogastre. Relâchement du sphincter anal.

Uro-néphrologie

Chamfrault :

Difficulté pour uriner.

Soulié de Morant :

Urine difficile ou urine arrêtée ?

Pékin :

Cystite.

Roustan :

Rétention d’urine, cystite.

Duron-Borsarello :

Ne peut pas uriner.

Nguyen van Nghi :

Maladies de la vessie.

Dacheng/Sun Simiao :

Dysurie.

Andrologie

Soulié de Morant :

Testicules relâchés, tombant.

Pékin :

Pertes séminales.

Nguyen van Nghi/Roustan :

Spermatorrhée.

Sun Simiao :

Maladie tui (gonflement, induration et douleur des bourses) et syndrome herniaire. Engorgement de l’hypogastre.

Gynécologie

Sun Simiao :

Maladie tui (gonflement, induration et douleur des bourses) et syndrome herniaire. Engorgement de l’hypogastre.

Métabolisme

Chamfrault/Soulié de Morant :

Grande soif ?

Dacheng :

Polydipsie. Soif excessive.

Appareil locomoteur

Soulié de Morant :

Grand droit de l’abdomen.
Talon plantaire.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Suwen :

SW 61 : « Les points des eaux et des chaleurs »
« Huangdi : De quel domaine sont les 57 points de l’eau ? 
Qibo : Les 57 shu du rein sont les points de concentration du yin et auxquels obéissent les échanges liquides. Les shu du rein sont cinq rangées de cinq au-dessus du sacrum (1, 2, 4, 5, 6VG – 25, 27, 28, 29, 30V – 50, 51, 52, 53, 54V)1. La maladie d’eau se manifeste en bas par des oedèmes et un gros ventre, en haut par de la dyspnée. Si le décubitus est intolérable, c’est que l’atteinte porte à la fois sur les branches et sur le tronc. Le poumon fait la dyspnée, le rein fait les oedèmes, l’impossibilité de décubitus vient du reflux de qi dans le poumon. D’autres points se distinguent par leurs emplacements, mais ils concourent avec les précédents à la rétention du qi et de l’eau2. Il y a deux rangées de cinq au-dessus du "lapin embusqué" (face antérieure de la cuisse), ce sont les "rues" du rein (11, 12, 13,14, 15Rn – 26, 27, 28, 29, 30E). Au croisement des trois vaisseaux yin au-dessus de la cheville, il y a une rangée de six points qui constitue le cours inférieur du vaisseau du rein (4, 6, 7, 8, 9, 10Rn) ; on le nomme le "grand carrefour" (taichong). Soit en tout 57 fosses qui sont les liaisons yin des viscères et où l’eau trouve asile ».
1. Note personnelle : Le commentaire de la traduction de NvN donne comme points des eaux sur dumai les 2, 3, 4, 5 et 6VG, 3VG venant donc remplacer 1VG. Cette position est parfaitement logique puisque la version de NvN donne « 5 rangées de 5 points au-dessus du coccyx », alors que celle de Husson ne l’est pas puisqu’il donne « 5 rangées de 5 points au-dessus du sacrum » et qu’en conséquence, 1VG et 2VG ne sauraient en faire partie.
2. NvN présente différemment cette proposition : « De ce fait, l’atteinte concomitante du poumon et du rein a pour conséquence une rétention d’eau et d’énergie ». Il propose également un commentaire de 
Zhang Jing Yue qui reste aussi obscur quant au rôle de ces points shu du rein : « L’eau a la possibilité d’activer la circulation des énergies et de répondre aux points shupour déclencher la maladie. La maladie d’eau influe sur l’énergie et la maladie de l’énergie sur l’eau pour provoquer une rétention d’énergie et d’eau, responsable de la maladie ».

Jiayi jing :

- VII-1 (2) : « Atteintes par le froid et maladies fébriles produites par l’affection des six méridiens »
熱病汗不出,天柱及風池、商陽、關衝、腋門主之。
« Les maladies fébriles sans transpiration relèvent du [point] Tian zhu (10V) et aussi des [point] Feng chi (20VB), Shang yang (1GI), Guan chong (1TR) et Ye men1. »
1. Ye men (aisselle, porte) est un autre nom des points Yuan ye (22VB) et Da ju (27E).

- IX-11: « Hernie 隤 tui, incontinence ou rétention urinaires provoquées par l’atteinte du méridien (脈 mai) jueyin de pied ou par la joie et la colère fréquentes »
疝,大巨及地機、中主之。
« La hernie tui1 relève des [points] Da ju (27E), Di ji (8Rt) et Zhong xi (6F)2. »
1. Tuishan ou hernie tui désigne, chez l’homme, les hernies scrotales qui se manifestent par un gonflement dur et douloureux du testicule et, chez la femme, un gonflement du bas-ventre qui survient dans le cadre de certaines maladies gynécologiques.
Remarque : le caractère tui a été modifié d'après l’index des termes chinois (voir tome 2, p 317)

2. Autre nom du point Zhong du (6F).

- X-2 (2) : « Le vent provoqué par le yang atteint par la maladie »
偏枯,四肢不用,善驚,大巨主之。
« L’hémiplégie (偏枯 pianku), la paralysie des quatre membres et les frayeurs faciles relèvent du [point] Da ju (27E). »


> OBSERVATIONS