Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

9Rt

Yin ling quan



Noms secondaires

Yin zhi ling quan


Ling quan



> LOCALISATION

Chamfrault :

2 cun au-dessus de l’interligne articulaire du genou, du côté interne sous le tibia, dans un creux. Faire étendre la jambe pour le localiser. Yang ling quan (34VB) est l’opposé, du côté externe du tibia.

Soulié de Morant :

Face interne du genou, juste au rebord de l’angle de la tête et du corps du tibia, dans un creux, au bord inférieur d’un relief transverse, 7 larges TDD sous Xue hai (10Rt), séparé par un ligament médian de Qu quan (8F).

Pékin :

Dans la dépression située sous la tubérosité interne du tibia, au même niveau que la tubérosité antérieure du tibia.

Shanghai :

Au bord postéro-inférieur de la tubérosité interne du tibia, au même niveau que Yang ling quan (34VB).

Duron-Borsarello :

Là où le doigt s’arrête quand on le fait glisser vers le haut du bord postéro-interne du tibia. Sous la tubérosité interne du tibia, à 2 cun de l’articulation fémoro-tibiale.

Nguyen van Nghi :

Sous le condyle interne du tibia, au même niveau que Yang ling quan (34VB).

Dacheng :

Dans un creux, sur la face interne du genou, sous la tête du tibia. Pour trouver le point, il faut faire étendre le membre inférieur ; il est à l’opposé de Yang ling quan (34VB) mais à 1 cun au-dessus.

Sun Simiao :

Dans une dépression sous la tubérosité interne du tibia. Il est facilement repérable lorsque le patient tend la jambe.

Lingshu :

LS 2 : « Les points shu des quatre membres » / Jiayi jing III-30 : « Les dix huit points du taiyin de main aux membres supérieurs »
« Le point] Yin ling quan (9Rt) [se situe] au centre du creux sous l’apophyse épineuse du tibia. On trouve [ce point] en étendant la jambe. »

Jiayi jing :

III-30 : « Les 22 points du taiyin de pied aux membres inférieurs »
陰陵泉者在膝下側輔骨下陷者中,伸足乃得之
« Yin ling quan est situé dans un creux, sous la tubérosité interne du genou. On le localise en faisant étendre le pied. »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault/Dacheng :

0,5 cun pour Tongren.

Pékin :

Perpendiculaire, 1 à 1,5 cun ou implanter l’aiguille vers le point Yang ling quan (34VB).

Shanghai :

Perpendiculaire, 1 à 3 cun.

Nguyen van Nghi :

Verticale, 1 à 2 cun, ou transfixiante vers le point Yang ling quan (34VB).

Jiayi jing :

III-30 : « Les 22 points du taiyin de pied aux membres inférieurs »
刺入五分,留七呼,灸三壯。
« 0,5 cun de profondeur et on laisse l’aiguille pendant 7 expirations. On y fait trois cône de moxa. »


> FONCTIONS

Chamfrault/Soulié de Morant/Pékin/Shanghai :

Point he (合) du ZTYi/Rt.

Soulié de Morant :

Pour l’acupuncture, deux régions répondent à des points différents : la moitié supérieure qui contrôle les instincts primitifs (le primate) et la moitié inférieure qui agit sur la vision. La vision primaire et psychique dans l’occipital inférieur est un des éléments de la mémoire consciente et présente. Une lésions de la région psychique ne provoque pas de cécité mais empêche de reconnaître les objets, de reconnaître correctement les distances et les formes ; elle peut même provoquer des hallucinations visuelles et l’impossibilité de lire (alexie). Un trouble du cortex de vision primaire entrave la vision des formes, couleurs et reliefs. Les points agissant sur les instincts primitifs (primate) agissent autnat sur la vision. Il est cependant possible de distinguer les points agissant sur :

- Occipital supérieur (primate) : Shang lian (37E) et dans le cervelet et la protubérance : Jiu wei (15VC), Zhong feng (4F) et Yin ling quan (9Rt)
- Occipital inférieur : Wan gu (12VB), Tong zi liao (1VB), Jing ming (1V), Zan zhu (2V), Nei guan (6MC) (qui agit aussi sur temporo-pariétal et central)
- Jian shi (5MC) qui agit sur tout l’occipital et le temporo-pariétal.
Agit sur rate-pancréas, maître-coeur, estomac, intestins, vessie, urètre, sphincter vésical, prostate, sacrum, cuisse, genou, plante du pied.

Shanghai :

Élimine l’humidité. Traite le réchauffeur inférieur.

Duron-Borsarello :

Renforce l’action de Zu san li (36E) chez les femmes.
Active, avec San yin jiao (6Rt), la dispersion des stases sanguines. Ce point doit être piqué profondément en direction du méridien de la vessie.
Diarrhée due au Froid.
Facilite la transmission de l’eau, humidité, diurèse.

Auteroche :

Renforce la rate pour évacuer l’humidité.
Favorise la circulation dans les trois réchauffeurs.
Métamère L4.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Réchauffe le foyer moyen, tonifie la rate. Perméabilise les voies de l’eau (水道 shui dao).
Selon Tai yi shen zhen :
Mobilise les liquides Induit la diurèse.

Lingshu :

- LS 2 : « Les points shu des quatre membres » / Jiayi jing III-30 : « Les dix huit points du taiyin de main aux membres supérieurs »
« Le [souffle de la rate] entre dans [le point] Yin ling quan (9Rt) […] c’est le [point] he1. »
1. La note du Classique incomplet Huangdi neijing mingtang dit : « Dans les méridiens des cinq organes, le yin naît en terre yang et s’achève en terre yin ; c'est pourquoi le [point] jing (puits) sort et c’est le bois, le [point] ying s’écoule et c’est le feu, le [point] shu se déverse et c’est la terre, le [point] jing (passage) circule et c’est le métal, le [point] he entre et c’est l’eau. »

- LS 17 « Les neuf sortes d’aiguilles et les douze points yuan » / Jiayi Jing V-4 : « L’art de l’acupuncture »
病高而者,取之陰陵泉。病鬲而外者取之陽陵泉。
« Si la maladie est en haut et à l’intérieur1, on la traite avec le [point] Yin ling quan (9Rt). Si la maladie est en haut et à l’extérieur2, on la traite avec le [point] Yang ling quan (34VB). »
1. Selon Leijing, il s’agit des maladies des organes.
2. Selon Leijing, il s’agit des maladies des entrailles.

Traduction de NvN : « Si la maladie siégeant à la partie haute du corps appartient à l’intérieur (organe), il faut puncturer le Ling quan du méridien yin, c’est-à-dire le Yin ling quan (9Rt). Si la maladie siégeant à la partie haute du corps appartient à l’extérieur (peau, chair, muscle, os), il faut puncturer le Ling quan du méridien yang, c’est-à-dire Yang ling quan (34VB). »

Jiayi jing :

III-30 : « Les 22 points du taiyin de pied aux membres inférieurs »
陰陵泉者,水也 [] 為合。
« Le [point] Yin ling quan (9Rt) c’est l’eau […] c’est le [point] he. »


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault :

Fièvre avec sensation de froid.
Hernie.

Duron-Borsarello :

Point antispasmodique des organes creux.

Dacheng :

Fièvre et frilosité en alternance.
Hernie.

Sun Simiao :

Manque d’harmonie entre le chaud et le froid.
Syndrome herniaire chez la femme.

Pneumologie

Chamfrault :

Sensation de chaleur dans la poitrine. Dyspnée empêchant de s’allonger.

Soulié de Morant :

Chaleur dans la poitrine ?

Duron-Borsarello :

Étouffement empêchant la position couchée.

Dacheng :

Dyspnée empêchant de s’allonger. Sensation de chaleur dans le thorax. Douleur thoracique.

Soulié de Morant :

Chaleur thoracique.
Engorgement et ballonnement abdominal avec gêne respiratoire.

Digestif

Chamfrault :

Choléra yin dans le ventre. Diarrhée soudaine.
Pas d’appétit. Ventre dur à cause d’ascite.

Soulié de Morant :

Tout trouble des organes abdominaux (« du milieu et du bas »).
Estomac : renvois, ballonnements, n’aime pas la nourriture, vomissements, ballonnement épigastrique. Froid de l’épigastre et faiblesse dans le froid.
Intestins, abdomen opposé : diarrhée post-prandiale ; diarrhée en tempête avec tous les symptômes du choléra ; cholérine). Choléra avec spasmes et crises d’essoufflement. Péritonite. Douleur intestinale (intestins opposés). Ballonnement abdominal dans le froid avec plénitude des côtés.
Foie : jaunisse par excès de vin.
Béribéri.

Pékin :

Douleur abdominale. Dysenterie.

Roustan :

Gonflement abdominal. Diarrhée. Dyspepsie.

Duron-Borsarello :

Diarrhée due au Froid.

Nguyen van Nghi :

Douleurs abdominales. Ascite. Dysenterie.

Dacheng :

Signes de froid dans l’abdomen : inappétence avec plénitude des hypochondres, hydropisie, dyspnée empêchant de s’allonger, lombalgie avec impossibilité de se pencher en avant ou en arrière, diarrhée, hernie, spermatorrhée, incontinence d’urine, dysurie, miction douloureuse.
Diarrhée soudaine, dysenterie.
Douleur de l’intestin grêle irradiant jusqu’à l’ombilic.

Sun Simiao :

Ascite. Ballonnement abdominal.
Diarrhée claire avec faiblesse depuis l’abdomen jusqu’aux genoux. Diarrhée motrice due à un déséquilibre de l’humidité. Diarrhée soudaine.
Engorgement des hypochondres. Engorgement épigastrique. Engorgement et ballonnement abdominal avec gêne respiratoire.
Froid du réchauffeur moyen. Inappétence. Syndrome cholériforme.
Pesanteur anale.

Uro-néphrologie

Chamfrault :

Douleur en urinant par suite de l’excès d’énergie. Urine insuffisante jusqu'à anurie.

Soulié de Morant :

Sphincter de vessie :
. Insuffisance, sphincter de vessie relâché : incontinence, perte d’urine que l’on ne sent pas couler, urines sortant en torrents (tonifier). Enfant : incontinence des bébés de plus de deux ans.
. Excès : sphincter de vessie contracté (opposé) : rétention, abdomen dur, urine insuffisante (disperser)
Sable ou calculs dans la vessie.
Urètre : inflammation, blennorragie.

Pékin :

Dysurie. Énurésie.

Roustan :

Rétention d’urine. Incontinence urinaire.
Néphrite.

Duron-Borsarello :

Facilite la diurèse chez les femmes à l'urine insuffisante.
Incontinence d’urine.

Nguyen van Nghi :

Dysurie. Énurésie.

Dacheng :

Incontinence d’urine. Dysurie. Miction douloureuse. Anurie excrétoire. Urines lactescentes.

Sun Simiao :

Affections des reins.
Incontinence d’urine inconsciente. Oligurie due au souffle. Troubles urinaires. Urines jaunes.
Induration et douleur du bas-ventre.

Andrologie

Chamfrault :

Douleur des organes génitaux.
Spermatorrhée nocturne.

Soulié de Morant :

Douleur des organes génitaux. Pertes séminales.
Prostatite.

Pékin :

Pertes séminales.

Roustan :

Douleur des organes génitaux.
Spermatorrhée. Impuissance.

Nguyen van Nghi :

Spermatorrhée.

Dacheng :

Douleur des organes génitaux. Douleur du pénis. Hypergénitalisme.
Spermatorrhée. Pollution nocturne.

Sun Simiao :

Humidité des organes génitaux. Spermatorrhée.

Gynécologie

Chamfrault :

Douleur des organes génitaux. Spasmes des organes génitaux et toutes tumeurs génitales.
Inflammation du vagin.

Pékin/Nguyen van Nghi :

Règles irrégulières.

Roustan :

Anomalie des règles.

Duron-Borsarello :

Active la dispersion des stases sanguines avec San yin jiao (6Rt).

Dacheng :

Douleur des organes génitaux.

Sun Simiao :

Syndrome herniaire chez la femme.
Douleur vaginale.

Métabolisme

Chamfrault/Nguyen van Nghi/Sun Simiao :

Ascite.

Pékin/Roustan :

Oedème.

Duron-Borsarello :

Enflure douloureuse des jambes.

Dacheng :

Hydropisie. Oedème. Oedème des pieds par infiltration massive d’eau/humidité (riziculteurs) (+ 34VB et 36E).

Appareil locomoteur

Chamfrault :

Douleur aux reins.
Douleur du pied avec enflure du genou.

Soulié de Morant :

Moitié du corps externe même côté.
Membre supérieur externe et main dorsale.
Lombes inférieures, sacrum.
Articulation postérieure de hanche.
Membre inférieur : cuisse médiale, muscles rotateurs et adducteurs. Pied : plante.

Roustan :

Lombalgie.
Gonalgie.

Duron-Borsarello :

Enflure douloureuse des jambes.

Dacheng :

Lombalgie avec impossibilité de se pencher en avant ou en arrière.
Inflammation du genou. Oedème des pieds.

Sun Simiao :

Douleur et bi du pied.
Lombalgie avec impossibilité de regarder vers le haut ou vers le bas.

Autres

Sun Simiao :

Concrétions qui semblent liquides à la pression.

Pédiatrie

Soulié de Morant :

Enfant : incontinence des bébés de plus de deux ans.

Pékin/Nguyen van Nghi/Sun Simiao :

Énurésie.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Lingshu :

- LS 1 : « Neuf aiguilles et douze points yuan » / Jiayi jing V-4 : « L’art de l’acupuncture »
刺諸熱者,如以手探湯;刺寒清者,如人不欲行。陰有陽疾者,取之下陵三里,正往無殆,氣下乃止,不下復始也。疾高而內者,取之陰之陵泉;疾高而外者,取之陽之陵泉也。
« Lorsque l’on puncture [une maladie] chaude, il faut le faire comme si l’on tâtait de l’eau bouillante avec la main. Lorsque l’on puncture [une maladie] froide ou fraîche, on le fait comme quelqu’un qui ne veut pas partir. Lorsque la couche yin souffre de maladie yang, il faut puncturer [le point] San li de pied, enfoncer rapidement, retirer lentement en continu et s’arrêter quand le souffle arrive et que le pervers s’en va ; Si [le souffle pervers] ne part pas, [il faut] recommencer. Si la maladie est en haut et à l’intérieur1, on la traite avec le [point] Yin ling quan (9Rt). Si la maladie est en haut et à l’extérieur2, on la traite avec le [point] Yang ling quan (34VB). »
Le Jiayi jing rajoute : 無殆。下氣乃止不下復始矣 « [On traite] de façon régulière sans relâche ; lorsque le souffle est éliminé par le bas (下 xia) on s’arrête ; s’il ne l’est pas, on recommence. »
1. Selon Leijing, il s’agit des maladies des organes.
2. Selon Leijing, il s’agit des maladies des entrailles.

Traduction de NvN : « Si la maladie siégeant à la partie haute du corps appartient à l’intérieur (organe), il faut puncturer le Ling quan du méridien yin, c’est-à-dire le Yin ling quan (9Rt). Si la maladie siégeant à la partie haute du corps appartient à l’extérieur (peau, chair, muscle, os), il faut puncturer le Ling quan du méridien yang, c’est-à-dire Yang ling quan (34VB). »

- LS 19 : « Les souffles des quatre saisons » / Jiayi jing XI-5 : « Diarrhées liquides et dysenteries provoquées par les maladies taiyin et jueyin de pied »
飧泄,補三陰交,上補陰陵泉,皆久留之,熱行乃止。
« Diarrhée avec aliments non digérés (飧泄 sunxie), on tonifie le [point] San yin jiao (6Rt) ainsi que le [point] Yin ling quan (9Rt) qui est au-dessus de lui ; on laisse les aiguilles longtemps dans ces deux [points] et on arrête [le traitement] lorsque la chaleur circule [sous les aiguilles]. »

- LS 23 : « Maladies de la chaleur » / Jiayi jing VII-1 (2) : « Atteintes par le froid et maladies fébriles produite par l’affection des six méridiens »
熱病俠臍急痛,胸脅滿,取之涌泉與陰陵泉,以第四針針嗌裡。
« La maladie fébrile où [l’on souffre] de spasmes et douleurs des deux côtés du nombril et de plénitude de la poitrine et des côtés, se traite [aux points] Yong quan (1Rn) et Yin ling quan (9Rt)1 avec l’aiguille n°4 (鋒針 fengzhen). On peut aussi piquer à l’intérieur de la gorge (嗌裏 yili)2. »
1. Le Leijing dit : « Les spasmes et les douleurs des deux côtés du nombril [se situent sur] le trajet du méridien de rein shaoyin de pied ; la plénitude de la poitrine et des côtés [se situe sur] le trajet du méridien de la rate taiyin de pied. C'est pourquoi, sur le shaoyin on traite [le point] Yong quan et sur le taiyin [le point] Yin ling quan. »
2. Le Leijing dit : « Car les méridiens shaoyin et taiyin se lient tous deux à la gorge (咽嗌 yanyi). Il s’agit du [point] Lian quan (23VC) ».

Traduction de Ming Wong : « Dans la maladie due à la chaleur, la région péri-ombilicale est subitement douloureuse. On observe la plénitude thoracique. Il faut puncturer le Yong quan (1Rn) et le Yin ling quan (9Rt). On peut également piquer le Lian quan (23VC). »

Jiayi jing :

- VIII-4 : « L’hydropisie, le gonflement de la peau, les ballonnements abdominaux, les tuméfactions intestinales et les tumeurs pelviennes »
腹中氣盛,腹脹逆(千金作水脹逆),不得臥,陰陵泉主之。
« La surabondance du souffle dans le ventre avec gonflement abdominal, reflux [du souffle] [le Qianjin écrit : oedème et reflux] et insomnie relève du [point] Yin ling quan (9Rt). »

- IX-7 : « Ballonnements, plénitude abdominale, borborygmes et souffle court provoqués par les maladies qui atteignent la rate, l’estomac et le gros intestin »
腹中氣脹嗑嗑,不嗜食,脅下滿,陰陵泉主之。
« Les gonflements dans l’abdomen dus au souffle (氣脹 qizhang), boire sans désirer manger et plénitude à l’hypochondre relèvent du [point] Yang ling quan (9Rt). »

- IX-11 : « Hernie 隤 tui1, incontinence ou rétention urinaire provoquées par l’atteinte du méridien (脈 mai) jueyin de pied ou par la joie et la colère fréquentes »
氣癃溺黃(千金此四字前有寒熱不節,腎病不可以俯仰),關元及陰陵泉主之。
« La rétention urinaire due au souffle avec les urines jaunes relève des [points] Guan yuan (4VC) et Yin ling quan (9Rt). » [Le Qianjin dit : frissons et fièvre sans mesure, maladie des reins qui empêche de se pencher en avant ou en arrière].
1. Chez l’homme, hernies scrotales qui se manifestent par un gonflement dur et douloureux du testicule ; chez la femme, gonflement du bas-ventre qui survient dans le cadre de certaines maladies gynécologiques.

- XI-4 : « Syndrome cholériforme (霍亂 huoluan) avec vomissements et diarrhée provoqués par la perturbation du souffle dans les intestins et l’estomac »
霍亂,巨闕、關衝、支溝、公孫(千金又取陰陵泉)解溪主之。
« Les syndromes cholériformes relèvent des [points] Ju que (14VC), Guan chong (1TR), Zhi gou (6TR), Gong sun (4Rt) et Jie xi (41E). » [D’après Qianjin on prend aussi le Yin ling quan (9Rt)]

- XI-5 : « Diarrhées liquides et dysenteries provoquées par les maladies taiyin et jueyin de pied »
溏不化食,寒熱不節,陰陵泉主之。
« Diarrhée avec non transformation des aliments [causée par] le froid et le chaud sans mesure relève du [point] Yin ling quan (9Rt). »

- XII-10 : « Diverses maladies de la femme »
婦人陰中痛,少腹堅急痛,陰陵泉主之。
« Chez la femme, les douleurs à l’intérieur des organes génitaux et le durcissement, les contractions et les douleurs à l’hypogastre relèvent du [point] Yin ling quan (9Rt). »


> OBSERVATIONS