Ombre milieu
PARTAGEONS LES POINTS
 
Ombre haut
Ombre bas
 














































 

> Résultats de la recherche

12Rt

Chong men



Noms secondaires

Ci gong


Shang ci gong


Qian zhang men



> LOCALISATION

Chamfrault :

5 cun au-dessous de Da heng (15Rt), sur l’artère fémorale, à son passage sur la crête pectinéale, dans le pli de l’aine, à 4,5 cun de la ligne médiane antérieure où se trouve le point Qu gu (2VC). De ce point, sur un même ligne horizontale, à 1 cun se trouve le point Heng gu (11Rn), puis à 1 cun le point Qi chong (30E) et enfin, à 2,5 cun, le point Chong men (12Rt) (pour d’autre auteurs, ce point est à 4 cun de la ligne médiane).

Soulié de Morant :

Dans l’aine, à mi-distance entre l’extrémité apparente du pubis et l’épine iliaque antéro-supérieure, dans un creux en triangle entre le bord interne du muscle iliaque et le bord externe du muscle psoas, 3 larges TDD sous Fu she (13Rt), 2 larges TDD en dehors de Qi chong (30E).

Pékin :

Sur la ligne passant par le bord supérieur de la symphyse pubienne, à 3,5 cun de la ligne médiane.

Shanghai :

Au niveau du bord supérieur de la symphyse pubienne, à 3,5 cun en dehors de Qu gu (2VC).

Duron-Borsarello :

Dans le pli de l’aine, à 4,5 cun de la ligne médiane.

Nguyen van Nghi :

Légèrement au-dessus du pli de l’aine, à 3,5 cun en dehors de Qu gu (2VC), un peu en dehors de l’artère fémorale.

Dacheng :

1 cun au-dessous de Fu she (13Rt), dans un creux où l’artère bat, à 4,5 cun en dehors de la ligne médiane.

Sun Simiao :

5 cun au-dessous de Da heng (15Rt), au-dessous de Fu she (13Rt), sur la ligne passant au bord supérieur de la symphyse pubienne.

Jiayi jing :

III-22: « Les quatorze points de l’abdomen qui descendent à partir du [point] Qi men (14F), situé verticalement en dessous de chaque mamelon et latéralement à 1,5 pouce de chaque [point] Bu rong (19E), jusqu’au [point] Chong men (12Rt) »
衝門,一名慈宮,上去大橫五寸,在府舍下,橫骨兩端約文中動脈。
« Le [point] Chong men (12Rt), qui s’appelle aussi Ci gong, se situe à 5 pouces de distance du [point] Da heng (15Rt) en haut et à chaque extrémité du pubis au-dessous du [point] Fu she (13Rt), [là où il y a] une artère au milieu de la ligne du pli [inguinal]. »


> TECHNIQUES DE PUNCTURE

Chamfrault/Dacheng :

0,7 cun selon Tongren.

Pékin :

Perpendiculaire, 0,7 à 1 cun, piquer le point tout en évitant de piquer les vaisseaux sanguins.

Shanghai :

Perpendiculaire, 1 à 1,5 cun.

Nguyen van Nghi :

Verticale, 0,7 à 1 cun.

Jiayi jing :

III-22: « Les quatorze points de l’abdomen qui descendent à partir du [point] Qi men (14F), situé verticalement en dessous de chaque mamelon et latéralement à 1,5 pouce de chaque [point] Bu rong (19E), jusqu’au [point] Chong men (12Rt) »
刺入七分,灸五壯。
« On le puncture à 0,7 pouce de profondeur et on y fait cinq cônes de moxa. »


> FONCTIONS

Soulié de Morant :

Point de réunion avec ZYgM/E et ZJYi/F.
Agit sur rate, pancréas, organes sexuels, seins, estomac, intestins, cuisse.

Auteroche :

Rafraîchit la chaleur/humidité.
Régularise les fonctions du qi.
Métamère L1.

Gérard Guillaume-Mach Chieu :

Régularise les mécanismes du qi.
Purifie et élimine l’humidité/chaleur.

Jiayi jing :

III-22: « Les quatorze points de l’abdomen qui descendent à partir du [point] Qi men (14F), situé verticalement en dessous de chaque mamelon et latéralement à 1,5 pouce de chaque [point] Bu rong (19E), jusqu’au [point] Chong men (12Rt) »
足太陰、厥陰之會。
« [Point] de rencontre du taiyin et du jueyin de pied. »

Jean Marc Kespi :

Les idéogrammes évoquent les fonctions de carrefour, porte, habitation fermée, nutrition affective, relation avec le 13 ZJYi/F. En effet, le 12 ZTYi/Rt, complémentairement au 2 STYi/P, gouverne l’ouverture du yin vers l’extérieur. Le 2 STYi/P, situé sur le shou taiyin, est yang par rapport au 12 ZTYi/Rt. Aussi le 2 STYi/P est-il ouverture du thorax et de la nutrition yang quand le 12 ZTYi/Rt est ouverture vers l’extérieur :
. du yin abdominal (yin par rapport au yin thoracique) : "anurie et constipation", "symptômes yin dans le ventre avec plénitude abdominale", "hernie yin", "peut aider à l’érection", "le foetus ne descend pas : il monte gêne le coeur et empêche de respirer", "métrorragies".
. du yin nutritif matériel (yin par rapport à l’énergie rong) : "difficulté de lactation, inflammation des glandes mammaires", et ses noms secondaires référant au don, à l’affection et à la tendresse maternelle.
Remarquons au niveau des symptômes comment nous sont signifiés les différents yin abdominaux.
Il est donc à puncturer pour ouvrir le yin abdominal ou nutritif vers l’extérieur.
On peut se demander s’il ne gouverne pas, de plus, la sortie du yin du tronc qui, à la hanche, gagne les membres inférieurs. En effet, taiyin répond dans la région pelvienne à :
. l’ouverture vers l’extérieur du yin abdominal (dialectique d’espace).
. l’origine du yin qui gagne les membres inférieurs (dialectique de qualité).
. l’origine du yin qui monte au thorax (dialectique d’état).
Nous savons que le 12 ZTYi/Rt répond à la dialectique spatiale. Il est possible que, comme le 2 STYi/P en haut, il assume de plus, le passage à la hanche du yin qui, venant du tronc, gagne les membres inférieurs. Cependant, aucun texte ne fait mention de symptômes aux membres inférieurs. Seul le 13 ZTYi/Rt répond à ce critère : "hernie" chez Chamfrault, "face antérieure des membres inférieurs" chez Soulié de Morant1. De la même manière, le 14 ZTYi/Rt possède des symptômes thoraciques évocateurs d’une non arrivée du yin pelvien à la poitrine : "toux avec dyspnée, douleur cardiaque". Bien entendu, tous les trois régissent des plénitudes de yin abdominales mais ces trois plénitudes répondent à trois mécanismes différents. Ainsi :
. le 12 ZTYi/Rt régit l’ouverture du yin abdominal ou nutritif vers l’extérieur.
. le 13 ZTYi/Rt paraît contrôler la sortie du yin vers les membres inférieurs. Le 11 ZTYi/Rt ne nous paraît pas pouvoir remplir cette fonction de par sa localisation en aval de la hanche ; cette fonction doit nécessairement être assurée par un point situé en amont de cette barrière articulaire.
. le 14 ZTYi/Rt semble gouverner la montée du yin pelvien au thorax.
1. Cette réfutation du 12Rt au profit du 13Rt paraît très discutable puisque, pour 12Rt, le symptôme "hernie" est donné par tous les auteurs et que Soulié de Morant signale "cuisse antéro-interne". En outre, il semble difficile de considérer le texte de 
Soulié de Morant comme un symptôme ni la hernie comme ayant trait aux membres inférieurs. Bref, le mécanisme attribué par Kespi au 13Rt peut parfaitement concerner le 12Rt et repose en tout cas sur des arguments bien fragiles.

Jean Marc Eyssalet :

Actes du congrès de la FAFORMEC – Rouen 2010, p 23-24
En ce qui concerne le développement affectif et psychique au cours de l’enfance :

- Manque ou vide affectif de mère : 16Rn Huang shu 肓輸 « assentiment des membranes » ; 12Rt Ci gong 慈宮 « palais de l’affection » ; 25E Tian shu 天樞 « charnière céleste » ; 42V Po hu 魄戶 « porte du po ».
- Insuffisance de présence ou vide de la parole du père : 47V Hun men 魂門 « porte du hun » ; 50V Wei cang 胃倉 « grenier de l’estomac » ; 3IG Hou xi 後谿 « vallon postérieur » ; 44V Shen tang 神堂 « palais de l’esprit ».


> SYMPTOMATOLOGIE

Signes généraux

Chamfrault :

Plénitude d’énergie. Énergie yin.

Pékin/Duron-Borsarello/Nguyen van Nghi :

Hernie.

Roustan :

Douleur herniaire.

Dacheng :

Hernie yin par froid dans l’abdomen.

Sun Simiao :

Syndrome herniaire génital. Souffle froid. Engorgement créé par un souffle froid.

Cardiovasculaire

Soulié de Morant :

Irruption du souffle vers le haut du coeur.

Digestif

Chamfrault :

Symptômes yin dans le ventre. Sensation de plénitude abdominale.

Soulié de Morant :

Estomac : crampes, spasmes ; ou inflammation. Ballonnement épigastrique avec blocage.
Gros intestin : spasmes, coliques, douleur abdominale aiguë. Abdomen enflé (tympanisme). Anurie et constipation (arrêt de fonction).
Prolapsus du rectum.

Dacheng :

Froid dans l’abdomen : plénitude d'énergie de l'abdomen, entassement/rassemblement de l’énergie avec douleur abdominale, dysurie, miction douloureuse, hernie yin.

Sun Simiao :

Accumulations et douleur abdominale. Concrétions intestinales. Engorgement abdominal.

Uro-néphrologie

Chamfrault :

Ne peut pas uriner.

Soulié de Morant :

Anurie et constipation (arrêt de fonction).

Roustan :

Rétention d’urine.

Duron-Borsarello :

Ne peut pas uriner. Sang dans les urines.

Dacheng :

Dysurie, miction douloureuse par froid dans l’abdomen.

Andrologie

Soulié de Morant :

Spasmes des organes génitaux ou inflammation des organes génitaux.
Douleur du cordon spermatique. Epididymite. Orchite.
Tonifier peut aider à l’érection.

Pékin/Nguyen van Nghi :

Orchite. Douleur du cordon spermatique.

Roustan :

Orchite.

Sun Simiao :

Syndrome herniaire génital.

Gynécologie

Soulié de Morant :

Spasmes des organes génitaux ou inflammation des organes génitaux.
Pertes blanches (endométrite). Métrorragie.

Pékin/Nguyen van Nghi/Roustan :

Endométrite.

Dacheng :

Leucorrhée. Fibrome. Maladie shan.

Sun Simiao :

Syndrome herniaire génital.

Sénologie

Chamfrault/Dacheng :

Hypogalactie.

Soulié de Morant :

Sein opposé : allaitement difficile. Inflammation des glandes mammaires.

Sun Simiao :

Allaitement difficile.

Obstétrique

Chamfrault :

Impression de l’énergie qui assaille le coeur pendant la grossesse avec dyspnée.
Hémorragie après l’accouchement.

Soulié de Morant :

Le foetus monte, gêne le coeur et empêche de respirer.

Dacheng :

Dyspnée de la grossesse provoquée par les mouvements du foetus. Sensation de douleur qui remonte vers le coeur pendant la grossesse.

Appareil locomoteur

Soulié de Morant :

Cuisse antéro-médiale.


> SYMPTOMATOLOGIE DANS LES TEXTES

Lingshu :

LS 71 : « Infestation par le pervers » / Jiayi jing X-3 : « Spasmes provoqués par les maladies qui atteignent les huit vides »
黃帝問於岐伯曰:人有八虛,各何以候?岐伯答曰:以候五臟。黃帝曰:候之奈何?岐伯曰:肺心有邪,其氣留於兩肘;肝有邪,其氣流於兩腋;脾有邪,其氣留於兩髀;腎有邪,其氣留於兩膕。凡此八虛者,皆機關之室,真氣之所過,血絡之所遊。邪氣惡血,固不得住留。住留則傷筋絡骨節;機關不得屈伸,故痀攣也。
« Huangdi demanda : Dans l’homme il y a huit vides1. Qu’observe t-on par chacun d’eux ?
Qibo répondit : On observe les cinq organes.
Huangdi demanda : Comment les observe t-on ?
Qibo répondit : Lorsque le poumon et le coeur sont atteints par le pervers, leur souffle stagne dans les deux coudes2. Lorsque le foie est atteint par le pervers, son souffle s’écoule3 dans les deux aisselles4. Lorsque la rate est atteinte par le pervers, son souffle stagne dans les deux hanches5. Lorsque le rein est atteint par le pervers, son souffle stagne dans les deux creux poplités6. Ces huit vides sont tous des chambres motrices (機關之室 jiguan zhi shi), le souffle véritable (真氣 zhenqi) y transite, les luo sanguins y font route. Le souffle pervers et le mauvais sang ne doivent pas s’y installer : s’ils s’y installent, ils blessent les tendons, les luo, les os et les articulations ; le moteur (機關 jiguan) n’arrive pas à plier ni à étendre [les articulations], c’est pourquoi il y a des spasmes. »
1. Selon le Taisu, il s’agit du vide des coudes, des aisselles, des hanches et des creux poplités qui sont huit au total.
2. Les méridiens du poumon et du coeur sont des méridiens de la main. Le point Chi ze (5P) du méridien de poumon et le point Shao hai (3C) du méridien de coeur se situent tous les deux au coude ; c'est pourquoi le pervers qui profite du vide et s’accumule se trouve souvent au coude.
3. Le Jiayi jing a corrigé par « stagne ».
4. Les méridiens de foie et de vésicule biliaire circulent dans les côtes et les aisselles et sortent aux points Qi men (14F) et Yuan ye (22VB) ; c'est pourquoi le pervers qui s’y accumule stagne souvent aux aisselles.
5. Les hanches c’est les entrecuisses, les méridiens des hanches montent des jambes et des cuisses et sortent au [point] Chong men (12Rt) ; c'est pourquoi, lorsque le pervers stagne aux hanches et à l’entrecuisse, la maladie se situe aux hanches.
6. C'est-à-dire dans le creux derrière le genou. Le méridien de rein circule en montant, sort au point Yin gu (10Rn) et aux autres points dans le creux du genou ; c'est pourquoi lorsque le souffle pervers stagne aux deux creux poplités, la maladie se situe dans les méridiens des reins.

Jiayi jing :

- IX-7 : « Ballonnements, plénitude abdominale, borborygmes et souffle court provoqués par les maladies qui atteignent la rate, l’estomac et le gros intestin »
寒氣腹滿,癃淫濼,身熱,腹中積聚疼痛,衝門主之。
« Le souffle froid [qui provoque] plénitude abdominale, rétention d’urine (癃 long), lassitude et faiblesse, chaleur du corps et amassement douloureux dans l’abdomen relève du [point] Chong men (12Rt). »

- IX-11: « Hernie 隤 tui, incontinence ou rétention urinaires provoquées par l’atteinte du méridien (脈 mai) jueyin de pied ou par la joie et la colère fréquentes »
陰疝,衝門主之。
« La hernie yin, la flaccidité (痿 wei) de la verge, le pénis douloureux et les testicules rétractés et douloureux au point que l’on ne peut pas rester couché sur le dos relèvent de la puncture du [point] Chong men (12Rt). »


> OBSERVATIONS